Pascal Quignard ou les leçons de ténèbres de la littérature

Pascal Quignard ou les leçons de ténèbres de la littérature

À propos

Contrairement à la démarche philosophique qui ambitionne d'éclairer l'obscur, la démarche du littéraire est de se rendre à l'obscur. Langue et littérature naissent du noir, comme la première figure humaine surgit de la nuit utérine et naît au jour. Nyctalope est la littérature, et l'écriture un oeil écarquillé dans le noir, l'abscons, le désavoir, l'impropre. Pascal Quignard, écrivain nyctalope, fait l'éloge de l'ombre dans la langue où logent silence, mutisme, prémonition, l'inaudible et l'inapparaissant, qui ne sont pas le contraire du Dit mais les mesures de son immensurabilité. Pascal Quignard spécule dans le noir, invente un genre nouveau, il l'appelle « Performance de ténèbres ». Comédien sauvage qu'aucun savoir-faire d'artiste ne protège, récitant qui ne « joue » pas, chaque soir il plonge dans la nuit. Chaque soir le récitant tombe le masque, il meurt, il naît. Rêve musique sexualité pensée. La Performance littéraire se tient au bord du monde dont elle produit des images, et contrairement à la caverne de Platon, les images de la grotte de Quignard sont profondément Ce sont ses Leçons de ténèbres. En huit chapitres, Mireille Calle-Gruber propose un cheminement à travers l'oeuvre de Pascal Quignard à partir des créations scéniques qu'il a réalisées ces dernières années : le butô, le récit-récital, la performance avec oiseaux sauvages, la rive dans le noir. Et depuis les textes qui en sont issus : L'Origine de la danse, Performances de ténèbres, Requiem. Où l'on s'aperçoit que la performance littéraire est l'éclosion, l'épanouissement naturel de ce que pressentaient déjà les premières oeuvres de l'écrivain, dans sa traduction de Lycophron (L'Obscur), ses Ecrits de l'éphémère, les Petits traités, Rhétorique spéculative. La performance, c'est la scène éphémère, l'écriture sans condition, l'écrivain qui se « débiographise », le mystère des origines et des fins. L'expériment d'un mourir sans mourir. La ressource, absolue, de la littérature. Ses leçons de ténèbres. « Va à la nuit », enjoint Sénèque. Pascal Quignard suit l'injonction : il s'efforce de « ramener de la nuit une espèce de beauté qui éclairerait le monde ».

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782718609775

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    382 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty