Blues et féminisme noir
Nouv.

Blues et féminisme noir

À propos

« Ce livre d'Angela Davis est, pour moi, une révélation et une véritable rééducation. » (Toni Morrison) Blues et féminisme noir explore l'oeuvre de deux blueswomen quelque peu oubliées : Gertrude « Ma » Rainey (1886-1939) et Bessie Smith (1894-1937). La première incarne le blues traditionnel, la seconde, le blues classique. Dévalorisée par les spécialistes du blues et du jazz - qui sont en général des hommes blancs -, l'oeuvre de ces chanteuses porte un message spécifique : elle affirme la place et les revendications d'autonomie des femmes noires américaines.
En analysant et en contextualisant les paroles de leurs chansons, Davis met en évidence les prémices du féminisme noir et les signes avant-coureurs des grandes luttes émancipatrices à venir. Elle montre que Ma Rainey et Bessie Smith furent les premières rock stars de l'histoire de la musique : or elles étaient noires, bisexuelles, fêtardes, indépendantes et bagarreuses.
Elles posèrent les bases d'une culture musicale qui prône une sexualité féminine libre et assumée, qui appelle à l'indépendance et à l'autonomie des femmes aux lendemains de la période esclavagiste, en revendiquant avec détermination l'égalité de « race » et de genre.
Cette réflexion s'étire aux années 1940 en évoquant l'oeuvre de Billie Holiday (1915-1959). Angela Davis réhabilite la conscience sociale de cette chanteuse d'envergure, trop souvent présentée sous le simple prisme des turpitudes de sa biographie.
Blues et féminisme noir propose une histoire féministe et politique de la musique noire des années 1920 aux années 1940.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Changement social / Histoire sociale

  • EAN

    9782377291724

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    450 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

Angela Davis

"Née en Alabama en 1944, Angela Davis fait ses études secondaires à New York et ses études supérieures en France et en Allemagne. Membre des Black Panthers et communiste, elle milite au sein du mouvement des droits civiques aux États-Unis tout en enseignant à l'université. Elle est arrêtée en 1970 et poursuivie par la justice à la suite de la tentative d'évasion de trois prisonniers et de la mort d'un juge californien. Une campagne internationale de solidarité impose sa libération. Emprisonnée vingt-deux mois, elle est finalement acquittée. Cet épisode de sa vie est retracé dans le film Free Angela de Shola Lynch, sorti en 2012. Angela Davis poursuit ensuite une carrière universitaire qui la mène au poste de directrice du département d'études féministes de
l'université de Californie, où elle vit. Depuis décembre 2014, elle est docteure honoris causa de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense. Sa vie, ses luttes et engagements, ont également inspiré de nombreux artistes qui lui ont rendu hommage en chansons, dans des livres et des oeuvres d'art."

empty