Il y avait le jour, il y avait la nuit, il y avait l'inceste Il y avait le jour, il y avait la nuit, il y avait l'inceste
Il y avait le jour, il y avait la nuit, il y avait l'inceste
Il y avait le jour, il y avait la nuit, il y avait l'inceste

Il y avait le jour, il y avait la nuit, il y avait l'inceste

À propos

Je suis chaque matin l'enfant qui arrive à l'école sans ses chaussures, en pleurant, mais quelle chance. son père est venu jusqu'à l'école, en courant le long du boulevard Saint-Germain pour que sa petite fille ait ses chaussures aux pieds et s'arrête de pleurer. Et que la honte d'avoir les pieds nus, elle est dérisoire face à une blessure en sept lettres, qui commencerait par la lettre « I », et ne se terminerait jamais. J'avais cinq ans. Je me sentais désavouée dans l'indifférence du monde. » Maud Steiner, fille d'un père architecte Prix de Rome et d'une mère sculpteur, a grandi à Saint-Germain-des-Prés dans les années 60. Après le suicide de son frère Fabien, elle cherche durant quinze ans une explication. Au cours d'un travail thérapeutique, des flashs de sa petite enfance réémergent. L'amnésie s'efface.



Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime

  • EAN

    9782362527531

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    366 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Poids

    470 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Mathilde Brasilier

Mathilde Brasilier a longtemps exercé comme architecte avant de se consacrer à l'écriture. En tant que journaliste, elle a signé de nombreux articles pour le Nouvel Observateur, Challenges et Sciences et Avenir. Ce récit autobiographique est son premier ouvrage.

empty