Revue europe n.1092 ; avril 2020 ; jean racine Revue europe n.1092 ; avril 2020 ; jean racine
Revue europe n.1092 ; avril 2020 ; jean racine Revue europe n.1092 ; avril 2020 ; jean racine

Revue europe n.1092 ; avril 2020 ; jean racine

À propos

Il existe, de longue date, une légende noire à propos de Racine, souvent présenté par les commentateurs sous les traits d'un ambitieux à qui un talent hors du commun aurait ouvert la voie d'une ascension inespérée. Passant outre à la légende, cette livraison d'Europe offre l'intérêt de mettre en lumière l'aspect protéiforme du visage racinien, constamment tiraillé entre plusieurs identités qui coexistent : étudiant modèle et pamphlétiste redoutable, humaniste indéfectible et avocat en puissance, poète de salon et historiographe de terrain, dramaturge innovant et éditeur exigeant, fervent croyant et courtisan déférent... Les multiples facettes de Racine obligent à en restituer un visage complexe, parfois chaotique et mystérieux, échappant à toute étiquette définitive et contribuant ainsi à une richesse herméneutique inépuisable. Or, cette complexité et cette richesse ne sont pas uniquement le fruit d'un caractère et d'une personnalité particulière, elles dérivent, au moins en partie, d'une vie parsemée de rencontres, et surtout incarnée dans des lieux bien précis. Retrouver ces lieux, c'est retrouver et, dans une certaine mesure, expliquer les différents traits qui composent le visage racinien. Le présent numéro se veut donc un essai de « topographie racinienne », focalisé en particulier sur quatre lieux que Racine ne cesse de fréquenter, de quitter et de retrouver. Le cabinet de lecture d'abord, qui est certes l'endroit, à Port-Royal des Champs, où l'étudiant apprend le grec, le métier d'avocat et, malgré lui, celui de dramaturge, mais qui est aussi le lieu où le poète se réfugie tout au long de sa carrière afin d'étudier minutieusement ses sources avant d'écrire, où il peut librement dialoguer avec les Anciens, le soir venu. Il y a ensuite l'atelier, lieu du passage à l'acte de l'écolier devenu auteur de théâtre, mais également des premières tentatives poétiques inabouties, des brouillons de pièces esquissées, ou encore l'endroit où il ferraille à distance avec ses adversaires et planifie ses contre-attaques dans de furibondes préfaces. La topographie racinienne réserve bien évidemment une place à part à la scène du théâtre, lieu qui résume le passage de la page écrite à la page jouée, qui est donc l'occasion d'une confrontation avec d'autres interlocuteurs : les comédiens et comédiennes, mais aussi les rivaux. Quatrième et dernier lieu racinien, la Cour, au sein de laquelle Racine est à la fois spectateur et metteur en scène, dramaturge et historien, janséniste caché et courtisan obséquieux. L'enjeu de ces approches nouvelles est de permettre de mieux connaître l'homme et de mieux comprendre l'oeuvre d'un immense poète qui fut aussi, selon la formule d'Édouard Dujardin, un « suprême romancier d'âmes ».

Sommaire

JEAN RACINE. Alain GÉNETIOT et Tristan ALONGE : Essai de topographie racinienne. Le cabinet de lecture. Laurence PLAZENET : Port-Royal lancinant. Emmanuel BURY : Entre philologie et poétique. Racine lecteur d'Aristote. Jérôme LECOMPTE : L'ombre de Roscius. L'atelier. Katsuya NAGAMORI : Racine devant les tragiques grecs. Jean-Yves VIALLETON : Simplicité de Racine. Larry F. NORMAN : De la querelle des Imaginaires à la querelle des Anciens et des Modernes. La scène/ Georges FORESTIER : Racine et la troupe de Molière. Charles MAZOUER : Du côté de la comédie. Jennifer TAMAS : L'art de défaillir. Michael HAWCROFT : Sorties finales chez Racine. La Cour. Alain RIFFAUD : Racine et ses livres. Christian BIET : Racine, Louis XIV et le revers des médailles. Anne PIÉJUS : Mme de Maintenon et Racine - Stratégies de cour et expérience d'écriture. Rainer ZAISER : Racine à Saint-Cyr - Retour au théâtre sous le signe du religieux ou du profane ? Racine après Racine. Michel DELON : Les feux de Pyrrhus. Olivier BARBARANT : Un durable emportement. Esther TELLERMANN : Racine et les poètes d'aujourd'hui. Jean-Michel RABEUX et Claude DEGLIAME : Le théâtre dans son plus simple appareil.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782351501078

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    412 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Revue

empty