Insectes sans frontières Insectes sans frontières
Insectes sans frontières Insectes sans frontières

Insectes sans frontières

À propos

Seul le "Philosophe Inconnu", nom d'artiste de Guido Ceronetti, pouvait fonder Insectes sans Frontières, une «?association à but non lucratif?» destinée à défendre «?la liberté de piquer?» et à sauvegarder les insectes, au détriment, si besoin est, de notre genre humain. Dans cet ouvrage extraordinaire et singulier, qui en constitue le manifeste et le programme, Ceronetti reprend son pèlerinage vers des lieux qu'il explore depuis toujours - le corps, la mort, le crime, mais aussi les photographies, les vers des poètes, les chants de la Bible, les peintures et encore les journaux, les librairies. Unissant au métier aigu de l'aphoriste les astuces d'un vendeur d'almanachs qui fait le tour des «?foires, des supermarchés et des souks?», le grand écrivain propose une forme nouvelle de distraction, ou de thérapie populaire, élevée à la spiritualité et à la philosophie : l'écoute du «?bourdonnements des ruches, du choeur des cigales et du chant des grillons?».

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782204129046

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    202 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    188 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Guido Ceronetti

Guido Ceronetti : né en 1927 est un poète, penseur, journaliste, dramaturge et marionnettiste italien. Humaniste, et d'une immense érudition, Guido Ceronetti commence dès 1945 à écrire pour divers journaux italiens. Depuis 1972 il collabore notamment régulièrement au quotidien national La Stampa. En 1970, il crée le Teatro dei Sensibili, en compagnie de sa femme Erica Tedeschi, avec laquelle il monte des spectacles d'appartement (les spectateurs se nomment alors Federico Fellini ou Pier Paolo Pasolini) puis itinérants, de « marionnettes idéophores ». Ceronetti est l'auteur d'une oeuvre de réflexions et d'aphorismes, ancrés dans une tradition judéochrétienne et antique, portant une critique farouche de la société de masse (seuls quelques ouvrages ont été traduits en français : Le Silence du corps, 1979 ; Une Poignée d'apparences, 1982 ; Un Voyage en Italie, 1983 ; Ce n'est pas l'homme qui boit le thé, mais le thé qui boit l'homme, 1987 ; Le Lorgnon mélancolique, 1988 ; La Patience du brûlé,1990). Il est également l'auteur de très importantes traductions italiennes du latin ou de l'hébreu.

empty