Soleil

  • La fiancée : d'après la vie d'Odette Nilès, l'amoureuse de Guy Möquet Nouv.

    Gwenaëlle Abolivier, écrivaine et journaliste à France Inter pendant 20 ans, a découvert lors d'un de ses reportages la carrière des fusillés de Châteaubriant. En 1941, 27 résistants y ont été exécutés, parmi lesquels Guy Môquet. En plus de la lettre adressée à ses parents, il avait écrit un billet doux à son seul amour, Odette Nilès, dont le récit est révélé ici par Gwenaëlle et Eddy Vaccaro.

  • Le succès littéraire de Raphaëlle Giordano enfin adapté en bande dessinée !
    Un roman graphique qui fait un bien fou au moral !

    Camille, femme active, mariée et mère de famille a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Pourtant, elle se sent coincée dans cette routine qu'est devenue sa vie...
    Ce qu'elle voudrait, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement.
    Un soir, suite à un accident de voiture, elle fait la connaissance de Claude, routinologue.
    Cette lumineuse rencontre va bouleverser sa vie et celle de sa famille.

  • Mister Geopolitix, c'est Gildas, un aventurier reporter passionné qui se questionne sur les enjeux humains, l'impact environnemental de nos sociétés, les conséquences des choix des politiques. Pour comprendre la déforestation, Gildas se lance dans un incroyable voyage autour du monde. Une aventure qui nous emmène au coeur de l'Amazonie, dans les plaines africaines jusqu'aux forêts indonésiennes.

  • Depuis toujours le curé de Kilkenny vient réviser son prêche devant les moutons qui l'écoutent pieusement, dans le pré derrière l'église. Un matin, il ne vient pas, ni les suivants. Un écureuil et un vieil hibou vont mener l'enquête sur cette disparition, pendant que les ovins se déchirent pour succéder à celui qu'ils prennent pour Dieu et les humains se divisent pour le pub accolé à l'église !

  • En ces temps fort lointains habitait dans la ville de Solidor Illian, jeune apprenti sculpteur. Son habileté ravissait l'impitoyable Maître Koppel, délesté ainsi de la plupart des tâches de sculpture.
    Les habitants de Solidor avaient développé une passion pour les oiseaux exotiques, et chaque maison comportait au moins une cage en bois, avec au moins un oiseau. Les écouter enchantait Illian. Un soir, tandis qu'il fignolait un petit rossignol sculpté dans un rebut de bois, Maître Koppel surgit, furieux, avant d'être apaisé par sa fille, émerveillée par la sculpture. Une sculpture dont ils étaient, à cet instant, loin d'imaginer les répercussions sur toute la ville...

  • Journaux troublés propose une immersion éblouissante dans l'intimité de malades mentaux.

    « Bipolarité », « dysmorphophobie », « paranoïa »... tout le monde connaît ces termes. Mais que dissimulent-ils réellement ?

    Cet ouvrage aborde treize maladies psychiatriques à travers des extraits de journaux intimes de patients d'un asile imaginaire : l'Arion Asylum.
    L'un après l'autre, ces troubles mentaux se racontent, accompagnés d'une illustration, parabole animalière ; puis s'ensuit une transcription émotionnelle sous forme de bande dessinée, avant de terminer par une description succincte de la maladie.

    Un livre qui traite magnifiquement d'un sujet ancré dans la société depuis toujours et qui n'a jamais cessé de fasciner.

  • À 14 ans, Jung aborde la difficile période de l'adolescence, l'âge où certains rejettent leur famille pour mieux trouver leur personnalité. Comme Jung est du genre radical, son rejet sera intense ! Ce sera toutefois pour mieux découvrir les autres : les amis, dont certains sont des coréens adoptés aussi. Et puis les filles : Jung a un certain succès auprès d'elles et lui leur porte un intérêt prononcé. Enfin, se libère en lui une véritable passion pour le dessin...
    Mais en même temps que l'enfant devient jeune homme grandit une sorte de désespoir. Ce désespoir, tous les enfants adoptés de son entourage semblent l'expérimenter, et pour certains, il sera même fatal. Au combat pour trouver une place dans un environnement familial succède celui de s'accepter tel qu'il est. Il le mènera au seuil de sa vie d'homme.

  • Philippe, 30 ans, parisien, voulait entrer en Franc-Maçonnerie. Commence alors pour lui un quotidien loufoque, tendre, très humain avec les Frères et Soeurs de sa Loge. Loge qui subit des problèmes organisationnels risibles. Jérôme Denis, journaliste et franc-maçon au Grand Orient nous propose une histoire inspirée de son expérience, dévoilant « la réalité de la Maçonnerie » loin des scandales financiers ou des grands élans mystiques, présentant ses paradoxes, ses ridicules, et la recherche bancale et maladroite d'un idéal.

  • Andrew Taylor Still, intelligent et déterminé, embrasse la même carrière que son père, dans une Amérique frustre où la médecine consiste à soulager le patient avec de l'alcool. À force d'observations et d'études notamment avec les indiens, il imagine une pratique centrée sur le squelette car des os bien en place permettent aux fluides de circuler et ainsi le corps comme l'esprit s'en portent mieux.

  • Jung clôt ce voyage intérieur par l'évocation de ses années de jeunesse, étudiant à l'Institut Saint-Luc, amateur de jolies filles et de dessins. Il évoque aussi ce récent voyage en Corée effectué en 2011 pour le tournage de l'adaptation audiovisuelle de la série. Soulagement, sentiment d'appartenance retrouvé ou acculturation définitive ? Ses sentiments sont complexes et troublants. Et son récit toujours bourré d'humour et d'émotions. Démarche autobiographique peu commune entamée en 2007, Couleur de peau : miel a déjà reçu un accueil sans précédent tant le témoignage est authentique et universel. Le courrier des lecteurs demeure abondant et bouleversant. L'adaptation cinéma a été présentée depuis le Japon jusqu'aux Émirats arabes unis, du Canada à l'Australie, et maintes fois récompensées. Jung a touché un point auquel nous sommes tous sensibles : nos racines. Savoir les situer, sur cette terre de mondialisation et de revendications nationalistes est peut-être une nécessité.

  • Un homme comme une autre est l'histoire d'une mutation « contre-nature » vécue au quotidien, et le récit émouvant d'un individu qui, n'étant plus « un homme » au regard de la société, tente de garder le contact avec son enfant.

    Yann développe depuis peu une transformation physique qui l'handicape chaque jour davantage, une incroyable mutation contre laquelle il n'y a ni remède, ni même le commencement d'une explication. Il se transforme, inéluctablement, en femme.
    Comment inverser cette métamorphose ? Une collègue le pousse à lancer l'alerte sur les effets concrets des perturbateurs endocriniens. Mais Yann ne pense qu'à sa petite fille, Aïda.

  • Depuis sa redécouverte de la Corée en 2008, de nombreuses surprises n'ont cessées de se révéler à Jung-Sik Jun, l'interrogeant toujours plus profondément sur ses origines culturelles.

    Le dernier voyage que Jung a effectué en Corée le confronte à une famille qui voit en lui leur fils perdu depuis 40 ans. Faut-il faire un test ADN ? Et si la réponse était positive ? Comment ont-ils perdu cet enfant ? Quid de sa famille en Belgique, qui l'a chéri et élevé ?! Partagé entre Europe et Asie, entre le souvenir de ce qui a été et tout ce qui aurait pu être, Jung tente de définir son métissage.

  • Le Courant d'Art de Frédéric Bezian, une union sublime entre l'art et la bande dessinée.
    Aux prémices de ce projet, un livre The Elements of Euclid par Oliver Byrne, mathématicien du XIXe siècle qui entreprit d'illustrer la géométrie d'Euclide avec des formes géométriques : des ronds, des triangles, des carrés... rouges, jaunes, bleus... Une théorie évoque la possibilité que Mondrian aurait pu s'en inspirer. Ainsi, Le Courant d'Art raconte - au gré de spectaculaires envolées graphiques - De Byrne à Mondrian et De Mondrian à Byrne. Un livre accordéon qui se lit d'un côté puis de l'autre et inversement, un mariage sublime entre l'art et la bande dessinée.

  • Tout commence par un fait de match. Alors que l'ambiance bat son plein dans le stade, que les 22 acteurs se rendent tackles pour tackles, un «incident» de jeu, comme il en existe des milliers chaque week-end, fera la Une des médias pendant plusieurs semaines.
    20 H 58 : les cris de guerre fusent dans chaque camp de supporters.
    Ignacio Verdasco, l'ailier droit, fait un appel de balle en profondeur.
    Bojan Vukic, le solide - et réputé brutal - défenseur bosniaque, anticipe l'appel de balle et se précipite dans un tackle glissé pour saisir le ballon, avant que Verdasco ne puisse la contrôler. Verdasco sent qu'il est en retard ; il ferme les yeux, part le pied en avant.
    Et c'est le choc ! La semelle de l'ailier ravage la jambe du défenseur : double fracture ouverte tibia-péroné. Vukic hurle de douleur. Le stade se tait. Verdasco est tétanisé, il réalise la portée de son geste pourtant non-intentionnel. La tension sur le terrain est palpable.
    Les joueurs se précipitent vers l'arbitre qui tarde à sortir le carton.
    Sans que personne ne comprenne pourquoi, le gardien, François Lerollin, quitte son grand rectangle et plonge sur Verdasco pour lui asséner un violent coup au visage. U ne cohue générale s'ensuit.
    Les commentateurs sportifs ne comprennent pas le pourquoi de tels «pétages de plombs». Et pourtant, en replongeant dans la vie de ces gladiateurs des temps modernes, ils auraient pu trouver de nombreux signes avant-coureurs.

  • Plusieurs mois après la confession du docteur Jarowski, celui-ci semble transformé ; de misanthrope qu'il était, il oeuvre maintenant pour le bien de tous. De son côté, le Père Vincent, tenu par le secret de la confession, est torturé par un sentiment d'injustice qui va se décupler quand Clara, nouvelle au village, lui avoue son admiration pour le docteur. Sa foi le quitte peu à peu et le désir de justice l'obsède.

  • Le Temps des Cerises donne son nom au quartier d'une grande ville provinciale. Ici comme ailleurs, son coeur bat sous la place éponyme, et sous le joli square que fréquentent tous les riverains :
    - Mme Mouchet, charmante dame âgée dont le mari est hospitalisé.
    - Caroline et Norbert, jeune couple qui attend un enfant, mais Caroline nettement plus que Norbert.
    - M. Rafik, l'épicier arabe installé là depuis toujours et qui dépanne tout le monde, et Aziz, son petit garçon turbulent et insouciant.
    - Raymond, balayeur rêveur à la dégaine de rockeur.
    - Robert Lesec, qui noie ses souvenirs de Saket dans le petit vin blanc.
    - Val et Valérie, un couple de femmes qui se voient une fois de plus refuser la location d'un appartement.
    - Et l'incontournable et bavarde Melle Chmolowski, organisatrice depuis dix ans de la fête du quartier. Et justement, c'est dans dix jours, elle court partout !
    Chacun mène sa barque, ballottée par les aléas que la vie, tôt ou tard, nous réserve. M ais ce jour-là, un drôle d'énergumène descend du bus :
    Un voyageur pressé, un amoureux d'exotisme, collectionneur de cartes postales, M. Müller.

  • Fernand Tormes a dû fuir Paris. La capitale recélait tellement de jolies filles, soufflait tant d'idées révolutionnaires, et goûtait tellement la frivolité, qu'il fréquenta à grand peine la fac de médecine, mais souvent couru les nuits parisiennes. Malheureusement pour lui, la femme qui le faisait rêver était mariée, et le mari, jaloux. Dans la bagarre, le mari fit une mauvaise chute, alors Fernand prit peur et rejoignit ses copains communistes sur un quai de gare, pour un train en partance vers l'Espagne en pleine guerre civile...
    À peine arrivé sur les lignes républicaines, le jeune homme confronte son romantisme à la réalité. Ayant un peu exagéré sa formation médicale au moment de l'inscription dans les Brigades Internationales, le voici affecté au service ambulancier avec Pauline, qui y est infirmière. Mais Fernand supporte mal de voir arriver les brancards de loin, en se demandant à chaque fois lequel de ses copains s'y trouve allongé et dans quel état. Il demande alors sa mutation dans l'infanterie...

  • Du Poinçonneur des Lilas à Je suis venu te dire que je m'en vais, redécouvrez les textes de Serge Gainsbourg illustrés par les plus grands noms de la bd dans cette magnifique intégrale dirigée par Arleston. Ce livre exceptionnel rend un vibrant hommage à un auteur de génie qui a marqué de nombreux artistes, de Moebius à Philippe Francq.
    Gainsbourg T1 : Polars Polaires.
    Gainsbourg T2 : Mélody et Marilou.
    Gainsbourg T3 : Filles de Fortunes.

  • Juin 1999.
    À la fi n du confl it au Kosovo, un magazine propose à Gani Jakupi - qui résidait alors en Espagne - de s'y rendre accompagné par un photographe, afi n d'y faire un reportage sur son retour au pays. Une occasion inespérée pour lui de revoir ses proches.
    Mais si son objectivité vis à vis de son pays natal sera constamment mise à l'épreuve, sa subjectivité, elle, maintiendra tous ses sens en éveil. N'étant pas journaliste professionnel (il n'a exercé que pendant quelques années), il a le double avantage de pouvoir observer le milieu de l'information à la fois de l'intérieur, et de l'extérieur.
    Un pan de ce livre s'intéresse ainsi aux reporters-photographes. Si on est informés par les mots, ce sont les images qui modèlent nos sentiments. Elles ont le pouvoir de changer le cours de l'Histoire. Certains journalistes s'en servent en respectant une éthique pointue, et d'autres non. Gani découvrira qu'il est justement escorté par un photographe avide de sensationnalisme...

  • Fernand Tormes est un jeune paysan provençal élevé seul par sa mère. De ses escapades marseillaises, Fernand a appris les codes de la rue, mais c'est aussi en gardant les chèvres qu'il a forgé sa personnalité. Grand lecteur, il s'est bâti une culture d'autodidacte, montre un caractère indépendant et solitaire. Un peu rêveur, sérieusement velléitaire, il monte à Paris pour y poursuivre des études de médecine chèrement réclamées. Il y découvre les filles, les fêtes étudiantines, la France du Front populaire, la crise, la montée pressante du nazisme. Le voisin ibérique est mis à mal et toute une partie de la gauche française vit la guerre civile espagnole de façon très violente ou passionnelle. Fernand se lasse de ses échecs amoureux ; et si, lui aussi, s'engageait dans les Brigades internationales.

  • Du haut de ses dix ans, Boris est un jeune garçon timide et effacé. Mais l'heure de la rentrée au collège vient de retentir ! Il s'apprête à jouer dans la cour des grands... Heureusement, Medar et Kevin, ses deux meilleurs amis, sont là pour l'épauler. Un jour, il croise sur sa route une très jolie jeune fille, prénommée Ivy. Son coeur bat la chamade, et son imagination s'emballe :
    Il croit la voir partout... Soudain, son destin bascule. Au mauvais endroit, au mauvais moment, sa vie va prendre une tournure inattendue...
    Sortira-t-il vainqueur de la cour des grands ? Ivy deviendra-t-elle l'élue de son coeur ?

  • Ce coffet contient les deux premiers tomes de la série plus un DVS exclusif offert. Dans ce DVD : la bande-annonce du film d'animation qui adapte la bande dessinée, Approved for Adoption (sortie cinéma en 2011), le making-of de ce trailer, ainsi qu'une longue interview de Jung.

empty