• Carole, ingénieure chef-produit dans l'électroménager, se voit obligée, pour des raisons financières, d'augmenter le taux de remplacement de son dernier prototype de machine à laver en diminuant la durée de vie de l'appareil.
    Au même moment, Sylvain, son mari, tente d'accompagner son propre père vers la mort.
    Une fable écologique sur l'obsolescence programmée pour dénoncer les ravages d'un capitalisme vorace et prédateur sur notre environnement et notre intimité.

  • Il est hors de question que je rentre à la maison. Que je rentre dans son petit monde réconfortant d'illusions. Du fake. Du fake ! Du fake ! Du fake ! Rien que du fake autour d'elle. Du faux bonheur. Du faux mère et fille heureuses. Alors qu'elle a jamais été heureuse. Jamais ! Et toutes ces photos de moi qu'elle poste puent le mensonge, le vide et l'humiliation. #Love #Happy #Family. Quelle famille ? Tu peux me le dire ? Quel amour ? Des images truquées, filtrées, contrôlées, des pixels et des pixels de mensonge. Je vais me faire disparaitre, t'entends ? Moi aussi, je vais devenir un fantôme numérique. Tuer le mensonge. Tout effacer. Je ne lui laisserai aucune trace de moi. Comme elle ne m'a laissé aucune trace de mon père.


    Digital natives met en scène du «sharenting», phénomène qui traduit l'obsession narcissique des parents de vouloir partager le quotidien de leurs enfants sur les réseaux sociaux, comme ils partagent le leur.


    Dans Les Règles du jeu, au lendemain de la dernière des guerres, au coeur de la plus vieille ville des Pays-des-Guerres, deux enfants, Nama et Oldo, se retrouvent chaque jour au milieu des ruines, du temps brisé et de la poussière. Ils sont les acteurs d'un jeu de construction magique, univers de tous les possibles...


    Digital native est une commande du jeune public de la Comédie de Valence - Centre Dramatique National - dans le cadre de ses Controverses. La pièce a été créée en janvier 2018 dans la mise en scène d'Eugen Jebeleanu.

  • Ogres

    Yann Verburgh

    • Quartett
    • 15 Octobre 2016

    Ogres propose un voyage au coeur de l'homophobie, aujourd'hui dans le monde. De la France à la Russie, de l'Ouganda à l'Iran - en passant par la Bulgarie, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Grèce, le Brésil, la Roumanie, la Corée du Sud, les Pays-Bas - ce texte dresse un état des lieux d'une discrimination qui exclut socialement, qui tue directement ou indirectement, qui existe sous toutes sortes de formes et dont toutes les formes provoquent douleurs et souffrances.

empty