• L'urbanisme

    Pierre Merlin

    L'urbanisme, terme apparu récemment dans la langue (au début du XXe siècle), n'est pas aisé à définir. Il a suscité de nombreuses « théories » dont aucune n'a fait l'unanimité. Peut-être cette difficulté s'explique-t-elle par le caractère essentiellement pluridisciplinaire d'une activité qui vise à créer dans le temps une disposition ordonnée de l'espace, en re-cherchant harmonie, bien-être et économie. En effet, l'urbanisme relève autant de l'art que de l'architecture, de l'économie que de la sociologie, de l'histoire que de la géographie, du droit que de l'ingénierie.
    Quelle est l'histoire de l'urbanisme depuis son origine, et en quoi consiste concrètement sa pratique en France depuis la loi « Solidarité et renouvellement urbains » de 2000 ?

  • L'aménagement au territoire n'a trouvé une place officielle dans l'action des pouvoirs publics que depuis un demi-siècle. Pourtant, il a été pratiqué bien plus tôt, sans qu'on utilise cette expression : il suffit de penser par exemple aux Hollandais aménageant des polders dès le XIIe siècle. L'ouvrage cherche d'abord à dégager les fondements théoriques de ce qu'on appelle aménagement du territoire. Mais l'essentiel est consacré aux politiques françaises en la matière : localisation des activités, action sur le réseau de villes, reconversion des régions industrielles en déclin, politiques de protection des espaces, d'aménagement de la montagne et du littoral, etc. Ces actions sont examinées en parallèle avec celles entreprises dans deux pays voisins : la Grande-Bretagne et les Pays-Bas. Mais peut-on parler d'une politique ou même de politiques d'aménagement du territoire ? Ne s'agit-il pas plutôt, dans le cas français, d'entreprises désordonnées, rarement suivies dans la durée, changeant avec les modes ? Ne passe-t-on pas ainsi à côté des véritables défis de l'aménagement du territoire : l'Europe, la mondialisation, les risques d'épuisement de certaines ressources naturelles, le cas des pays en développement, la place de l'automobile ?

  • Les promoteurs des grands ensembles seraient bien surpris et déçus de voir quelques décennies plus tard ce que leur projet utopique est devenu.
    Comment un projet urbanistique aussi longuement mûri, mis en oeuvre avec enthousiasme par les spécialistes, avec le soutien des pouvoirs publics et de l'opinion publique, a-t-il pu dégénérer ainsi ? Peut-on espérer réinsérer ces "grands ensembles" dans leurs agglomérations, leurs habitants dans la vie économique, sociale et culturelle de la communauté nationale, en faire enfin de vrais «quartiers», de véritables "cités" ? En tout cas, il y faudra beaucoup d'argent, beaucoup de temps et surtout beaucoup de volonté politique et de générosité.

  • Le tourisme est souvent présenté comme un moyen privilégié de développement.
    Mais ce n'est pas si simple. l'aménagement touristique doit en effet concilier trois objectifs : social et culturel : permettre à la plus grande partie de la population de prendre des vacances pour se reposer, se divertir, se cultiver ; économique : créer des emplois, assurer des revenus, procurer des devises ; - environnemental : limiter la consommation d'espace, la dégradation des espaces naturels, la création de pollutions et de nuisances et l'aggravation des risques naturels.
    Or ces trois objectifs sont conflictuels. la politique touristique d'un pays, et en particulier de la france, doit tendre non à un compromis, mais à un équilibre, entre ces enjeux contradictoires. cette conciliation est d'autant plus délicate que les espaces du tourisme sont rares et fragiles. le littoral, les espaces aménageables en montagne, les centres des villes historiques sont très convoités, non seulement par le tourisme mais aussi par les autres activités.
    Même si leur application pourrait être plus rigoureuse, les lois " littoral " et " montagne " ont tenté de fixer des règles du jeu.

  • Pourquoi un tel mouvement, inverse de l'exode rural ? Réponses dans cette étude particulièrement pénétrante sur un phénomène aux conséquences multiples et souvent méconnues La France, comme les autres pays d'Europe, a connu, au XIXe siècle et jusque vers 1970, un exode rural qui a concerné quelque 12 millions de personnes. Il se double désormais d'un " exode urbain ", apparu il y a quarante ans environ, qui a déjà touché plus de 5 millions de personnes. Cet exode correspond à un départ de citadins vers les couronnes des pôles urbains (périurbanisation), mais aussi vers des espaces à dominante rurale (rurbanisation).
    L'exode urbain a des conséquences multiples, à ce jour mal appréhendées : sur la démographie, sur la vie sociale, sur le logement et la mobilité, sur l'agriculture, sur l'environnement. L'auteur, après avoir décrit avec précision les ressorts de ce phénomène, suggère des mesures qui permettraient d'en conserver les avantages (la possession d'une maison avec jardin), tout en en réduisant les inconvénients (consommation excessive d'espace et d'énergie, dégradation esthétique de maints villages par des constructions nouvelles).

  • L'essentiel de la croissance urbaine s'est produit depuis la révolution industrielle, et même depuis le XXe siècle dans les pays non européens, mais l'Antiquité a connu des villes importantes. Enfin, le mode de vie urbain tend à s'imposer, au moins dans les pays développés, même à ceux qui résident à la campagne et qui ont adopté les activités, le rythme de vie, les loisirs, les habitudes des citadins. D'ailleurs, sur le plan spatial lui-même, la distinction entre le monde urbain et le monde rural est de plus en plus délicate à opérer.

  • Qu'elles soient institutionnelles, juridiques, financières..., les techniques de l'urbanisme correspondent à un état de la réflexion sur la ville et à une situation des problèmes urbains. Elles doivent s'adapter à l'époque et au contexte.

  • Voici un livre d'espoir ! la situation économique de l'afrique noire est, chacun le sait, fort mauvaise depuis bien des années.
    Faute de progrès sensibles, les occidentaux sont pessimistes quant à l'avenir de ce continent, et les africains eux-mêmes découragés. conscient de la gravité de cette situation, mais convaincu de la possibilité d'un redressement, pierre merlin analyse en profondeur les problèmes et les solutions possibles dans les principaux domaines du développement. partout il propose des solutions, souvent beaucoup moins coûteuses que celles habituellement préconisées, parce que faisant plus largement appel à l'intelligence et aux initiatives des paysans et des citadins.
    Convaincu que l'épanouissement culturel de chacun est à la fois une base indispensable de tout développement économique et l'une de ses principales finalités, l'auteur commence son livre par une description des traditions et croyances anciennes, et le termine par des réflexions sur les difficultés et les promesses de la rencontre des civilisations. ce livre très concret, écrit dans un langage simple et clair, a pour but d'être un manuel précieux pour tous ceux, africains ou non, qui souhaitent contribuer au renouveau de l'afrique noire.

  • L'urbanisme, terme apparu récemment dans la langue (au début du XXe siècle), n'est pas aisé à définir. Il a suscité de nombreuses « théories » dont aucune n'a fait l'unanimité. Peut-être cette difficulté s'explique-t-elle par le caractère essentiellement pluridisciplinaire d'une activité qui vise à créer dans le temps une disposition ordonnée de l'espace, en recherchant harmonie, bien-être et économie. En effet, l'urbanisme relève autant de l'art que de l'architecture, de l'économie que de la sociologie, de l'histoire que de la géographie, du droit que de l'ingénierie.
    Quelle est l'histoire de l'urbanisme depuis son origine, et en quoi consiste concrètement sa pratique en France depuis la loi « Solidarité et renouvellement urbains » de 2000 ?

  • L'urbanisme, terme apparu récemment dans la langue (au début du XXe siècle), n'est pas aisé à définir. Il a suscité de nombreuses «théories» dont aucune n'a fait l'unanimité. Peut-être cette difficulté s'explique-t-elle par le caractère essentiellement pluridisciplinaire d'une activité qui vise à créer dans le temps une disposition ordonnée de l'espace, en recherchant harmonie, bien-être et économie.
    En effet, l'urbanisme relève autant de l'art que de l'architecture, de l'économie que de la sociologie, de l'histoire que de la géographie, du droit que de l'ingénierie. Quelle est l'histoire de l'urbanisme depuis son origine, et en quoi consiste concrètement sa pratique en France depuis la loi «Solidarité et renouvellement urbains» de 2000 ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Est-il métier plus difficile que de présider, dans les années soixante-dix, une université française, Vincennes en particulier ? En cinq ans de vice-présidence et quatre de présidence, Pierre Merlin a dû négocier avec les organisations politiques et les syndicats, affronter publiquement son ministre, Alice Saunier-Séité, à laquelle l'opposent plusieurs procès, s'échapper à plusieurs reprises de salles où on voulait le séquestrer, défendre à coups de poing certaines de ses décisions, interpeller des trafiquants de drogue armés et nettoyer lui-même les toilettes de son université. Tous ces épisodes, Pierre Merlin les utilise pour éclairer les problèmes de l'université française en crise. Une université dans laquelle professeurs et étudiants sont constamment humiliés, démoralisés. Une université dont de nombreux membres, les Vincennois en particulier, ont souvent multiplié les attitudes suicidaires, ruinant l'institution universitaire. Pierre Merlin ne dissimule rien du combat qu'il a dû mener pour assurer le fonctionnement normal du service public et le respect de la démocratie. Il n'élude pas davantage les problèmes brûlants : la finalité de l'université, le rôle et le statut des enseignants, la séparation des pouvoirs. Il propose des solutions concrètes et applicables par opposition aux réformes avancées par le ministère.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L´urbanisme, terme apparu récemment dans la langue (au début du XXe siècle), n´est pas aisé à définir. Il a suscité de nombreuses « théories » dont aucune n´a fait l´unanimité. Peut-être cette difficulté s´explique-t-elle par le caractère essentiellement

  • Le tourisme rapporte à la France plus de devises que le secteur agroalimentaire et représente environ 1,35 million d'emplois. Il représente un enjeu social important : 35 % des Français ne partent pas en vacances. Mais le tourisme a aussi des conséquences importantes pour l'espace, d'autant qu'il s'agit le plus souvent d'espaces rares et convoités, notamment le littoral, la haute montagne ou le centre des villes anciennes. L'aménagement touristique doit donc concilier trois objectifs largement contradictoires : le droit aux vacances et au tourisme pour tous, le développement du tourisme au bénéfice des régions d'accueil et de l'économie nationale, et la protection du patrimoine naturel et culturel. Divers mécanismes de protection ont été instaurés : les parcs nationaux, les réserves naturelles, etc. Le Conservatoire du littoral a acquis, pour les protéger, 880 km de rivages. De nombreux textes juridiques, et en particulier les lois " montagne " (1985) et " littoral " (1986), essaient d'assurer ce délicat équilibre entre développement et protection. Mais l'application de ces dispositifs est parfois timide de la part de l'État et des élus locaux. L'heure est venue pour le tourisme de s'adapter aux principes du développement durable.

empty