• « C'était mieux avant. » Avec la pandémie, l'unanimité de ce thème qui paraissait jusqu'alors marqué d'une nostalgie stérile revient avec insistance.
    Mais de quel « avant » parlons-nous ? Celui de la société de consommation triomphante des années 1960-1975 ou de la société chrétienne millénaire qui l'a précédée ?
    Dans une plongée vertigineuse vers notre passé récent, Patrick Buisson nous entraîne des coulisses du concile Vatican II aux assemblées générales des « Gouines rouges », de la piété teintée de paganisme des pardons bretons aux bistrots sans femmes des cités ouvrières, du stade à l'alcôve. De ce cheminement inattendu et fascinant, nul ne sort intact.
    Tout change en effet au cours de ces « quinze piteuses » qui voient la destruction méthodique de l'art de vivre et de la culture populaire, la remise en cause du monde vertical de l'autorité et l'effondrement des vieilles croyances.
    La petite-bourgeoisie éduquée, soucieuse de se démarquer du moule dans lequel elle avait été formée a imposé l'hégémonie du progressisme.
    Au fil de ce texte remarquablement documenté et écrit, dérangeant mais profondément argumenté, Patrick Buisson nous confronte à nos contradictions. Avec La fin d'un monde, il nous éclaire sur ces passions françaises dont il s'est fait le décrypteur et nous donne le grand livre contemporain des objecteurs de modernité.

  • Les événements qui marquèrent la France entre 1940 et 1945 demeurent, soixante-dix ans après, présents dans la mémoire et l'imaginaire des Français.
    Vues sous l'angle des moeurs, ces années troubles racontent une tout autre histoire que celle habituellement enseignée ou dont on préfère se souvenir. Qui se serait douté qu'à la France vaincue et humiliée répondrait le développement d'une sexualité de guerre débridée et un goût de la fête particulièrement marqué ? Et que l'ordre moral, de Vichy à la Résistance, chercherait à restaurer une autorité patriarcale mise à mal par la débâcle de 1940 et l'Occupation ? Dressant une fresque magistrale, qui couvre aussi bien l'histoire politique, littéraire, cinématographique que la chanson, la mode ou les faits divers, l'auteur révèle la face cachée de l'Occupation : une relecture vertigineuse de cette période, illustrée par une iconographie d'une richesse inégalée et pour une large partie inédite.
    Un DVD inédit et exclusif est offert avec cet album : le documentaire amour et sexe sous l'occupation, par les réalisateurs d'apocalypse, Isabelle Clarke et Daniel Costelle. Amour et sexe sous l'Occupation interroge le mystère brûlant des relations intimes en temps de guerre et explore ces années de chaos où la proximité avec la mort a renforcé l'aspiration au bonheur individuel, au plaisir et à la transgression.

  • Qui mieux que l'auteur de La Cause du peuple et directeur de la chaîne Histoire pouvait mettre en mots et en images la guerre emblématique de la Contre-Révolution ? Patrick Buisson a réalisé de bout en bout ce superbe album qui comprend quelque 150 illustrations, dont de nombreuses méconnues ou inédites : tableaux, gravures, drapeaux, vitraux, emblèmes, armes et objets éclairent un texte original et enlevé qui fait une large place à des mémoires et témoignages contemporains.

  • Cartouche couleur :
    Nouvelle édition revue et augmentée d'une préface inédite.

  • La cause du peuple

    Patrick Buisson

    • Perrin
    • 28 Septembre 2016

    Pourquoi, depuis quarante ans, la France traverse-t-elle une crise politique, sociale et morale sans précédent ? Comment sont advenus le règne de l'idéologie, le déni du réel, la trahison du peuple par les élites ? Et nous faut-il nous résigner au déclin ? Pour répondre à ces questions cardinales et découvrir le pouvoir de l'intérieur, voici le livre tant attendu de Patrick Buisson, le conseiller privilégié et controversé de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République.
    Une chronique riche en révélations parfois cruelles et souvent cocasses sur les coulisses de l'Elysée. Une analyse aiguë, puisant dans l'histoire, chez Saint-Simon et Tocqueville comme chez Péguy et Bernanos, des contresens et des dérives de la classe dirigeante actuelle. Un appel fort, enfin, à une grande politique conservatrice de droite renouant avec le catholicisme social. Témoignage capital sur la déliquescence du pouvoir et contribution majeure au débat public, ce livre, où fond et forme se conjuguent, ne laissera personne indifférent.

  • Quel lien secret court de Vichy à la Résistance, des sectateurs de la Révolution nationale aux épurateurs de la Libération ? C'est l'ordre moral, répond Patrick Buisson.
    Après la droite réactionnaire, c'est à la gauche républicaine d'en appeler à la purification des moeurs afin de restaurer l'autorité patriarcale mise à mal par l'émancipation sexuelle des femmes et des « déviants » et de punir celles et ceux qui ont joui à l'heure où la France souffrait. De Coco Chanel à la postière de Saint Flour, d'Arletty aux lycéennes en mal de défi, la « collaboration horizontale » a touché toutes les catégories de la population féminine.
    Sans oublier le marché noir de la prostitution, l'âge d'or des maisons closes et les relations homosexuelles franco-allemandes. Après Vichy ou les infortunes de la vertu, c'est à une nouvelle plongée sidérante dans notre inconscient collectif que nous invite le politologue Patrick Buisson, directeur de la chaîne Histoire.Une lecture historico-libidinale de l'Occupation dans une langue charpentée et chatoyante.
    Dérangeant mais passionnant. Jérôme Dupuis, L'Express.

  • Cinquante ans après, les événements d'Algérie demeurent très proches du coeur de beaucoup de Français. Du soulèvement de 1954 à l'indépendance de juillet 1962, le drame politique et humain qui s'est joué sur la terre algérienne a laissé bien des cicatrices. On croyait déjà tout connaître de l'implacable enchaînement des faits, et puis voici qu'avec cet album le Service Cinématographique des Armées ouvre ses archives. Ces images, pour la plupart inédites, racontent une autre histoire : celle d'un rêve algérien impossible. Elles nous signalent que l'erreur serait de ne voir dans la guerre d'Algérie que l'ultime et tragique épisode d'une ère coloniale en fin de course. Une incroyable force émotionnelle s'en dégage : le défilé de la première harka féminine, les officiers SAS transformés en hussards kaki de la République, l'extraordinaire fraternisation du 13 mai 1958 sur le Forum, mais aussi l'agonie d'un sergent-chef dans le désert de Timimoun, la traque nocturne des réguliers de l'ALN et tant d'autres aspects insolites de la guerre que les " soldats de l'image " ont saisis au vol pour l'éternité. Un document exceptionnel et un irremplaçable témoignage pour l'histoire. De retour d'Indochine, l'armée qui débarque en Algérie a compris qu'il n'était pas possible de vaincre sans convaincre, autrement dit, sas l'appui d'une propagande efficace.

  • Comme toutes les guerres, « l'Indochine » fut une sale guerre. Mais aussi une aventure héroïque et une histoire d'amour. Aventure héroïque pour le Corps expéditionnaire français composé d'hommes de toutes origines, confrontés à un nouveau type de conflit et à un adversaire aussi déterminé qu'insaisissable. Histoire d'amour entre ces soldats de la vieille Europe et les populations issues de la cinquantaine d'ethnies qui constituaient alors le Vietnam, le Laos et le Cambodge. Des postes perdus aux pitons isolés, des maquis thaïs aux premiers « boat-people » du Crabe-Tambour, de la tragédie de la RC4 à la chute de Dien-Bien-Phu, les soldats du Service cinématographique des Armées ont couvert les moindres instants de cette page d'Histoire. De ces années de feu et de sang, ils ont rapporté des images et des visages inattendus.
    Maquisards, prisonniers marqués à jamais par l'horreur des camps, femmes et enfants fuyant les Vietminh : tous disent, encore aujourd'hui, l'abomination, la désolation et la grandeur d'une guerre perdue. Réalisé à partir de clichés inédits de Pierre Schoendoerffer et des reporters du SCA, un film complète cet album, à lire comme un document saisissant autant qu'un irremplaçable témoignage historique.

  • Cette étude à la fois politique, littéraire, cinématographique ou culturelle, ponctuée d'anecdotes, porte un regard sur la sexualité dans la France occupée.

  • « Travail, Famille, Patrie.
    » Lorsqu'on regarde la France occupée à travers le prisme de la sexualité, que reste-t-il de ce triptyque qui devait symboliser la « Révolution nationale » ? Des divergences entre la droite conservatrice et cléricale et le courant fasciste fasciné par le modèle allemand : l'ordre moral des premiers ne parvient pas à cohabiter avec l'ordre viril des seconds ; entre une France vaincue, humiliée et contrite, et le développement d'une sexualité de guerre marquée par le goût pour la fête, à Paris et à Vichy surtout.
    Couvrant aussi bien l'histoire politique, littéraire, cinématographique que la chanson, la mode ou les faits divers, le journaliste et politologue Patrick Buisson, directeur de la chaîne Histoire, révèle la face cachée de l'Occupation dans une enquête sans précédent, qui justifie une relecture vertigineuse de cette période.

  • Refuser l'inacceptable au nom de tout un peuple quand ses élites, prostrées dans la défaite, préfèrent se résigner : le gaullisme s'est, d'emblée, confondu avec l'héroïsme. De la poignée de volontaires qui, à l'appel du 18 juin, rejoignirent l'Angleterre assiégée sur des bateaux de pêche aux conquérants de Rhin et Danube qui pourchassèrent l'ennemi jusqu'en Autriche ou aux combattants de l'ombre fédérés par Jean Moulin, c'est aux acteurs de cette incroyable épopée qu'est consacré cet album. Plus de 450 images prises au coeur de l'action, rythmées par les témoignages poignants de de Gaulle, Félix Éboué, Pierre d'Ac, André Malraux, René Cassin, Pierre Messmer, Pierre Mendès France, etc. + un DVD INEDIT offert avec cet ouvrage : De Gaulle et les siens. Réalisé par Daniel Costelle et Isabelle Clarke, les auteurs de la série Apocalypse, commenté par Jean-Louis Crémieux-Brilhac, historien et figure de la résistance, ce film fait revivre une page décisive de l'Histoire, grâce aux témoignages des derniers « Français libres » qui ont répondu à l'appel du 18 juin, et à un choix d'images d'archives exceptionnelles.

  • Infatigable arpenteur de la ville lumière, passager clandestin de ses mondes souterrains, Céline est un romancier de la modernité urbaine. Cet album part à la découverte de « son » Paris : au Passage Choiseul, la Belle époque s'offre en spectacle au jeune Louis-Ferdinand. À Clichy, la banlieue « paillasson » aux portes de la capitale, le docteur Destouches fait son premier voyage au bout de la misère. À Montmartre, poulbots, peintres, écrivains et comédiens sont le théâtre d'inspiration de Céline... À Meudon, enfin, l'écrivain maudit se retranche à la villa Maïtou avec son perroquet et ses chiens, tel un clochard misanthrope.
    L'historien Patrick Buisson, auteur du documentaire Paris Céline, et le comédien Lorànt Deutsch retracent les parcours insolites d'un des plus grands écrivains du XXe siècle.
    Des images rares ou inédites, des vues contemporaines, des anecdotes surprenantes et des citations choisies font revivre tout un Paris disparu, ses figures, ses décors, ses personnages et son langage.

empty