• Genius

    Michel Hugues

    • Melibee
    • 6 Juin 2016

    À l'aube d'une ère nouvelle, une traque effrénée s'ouvre contre un pirate informatique aux pouvoirs inédits : Genius. Grâce à sa maîtrise combinée de la communication numérique et des techniques de transmission de pensée, il neutralise sans problème les services de sécurité censés l'arrêter. Mais parviendra-t-il à échapper aux services secrets européens et à la CIA, qui l'ont pris en chasse ?

  • Une si belle journée est la première de trois nouvelles publiées dans le même livre (les deux autres s'intitulant Brèves rencontres et Un jour ou l'autre). Il s'agit d'un suspense relatif à la personnalité du héros, Eugène : Qui est ce jeune homme ? D'où débarque-t-il ? Où nous emmène-t-il ? Michel Hugues a voulu lui donner une personnalité très étrange, déroutante même, mais sympathique, pour incarner en lui son refus de l'uniformité, de la linéarité, de l'autorité, de la normalité, du raisonnable, de la solidité. Il a voulu que son héros donne l'impression d'arriver d'une planète ressemblant certes à la Terre, mais à la pollution près, au sens le plus large de ce terme. Une planète où la priorité est donnée au sourire, à l'optimisme, à la poésie, à la surprise, à l'amour. Une sorte de Terre avant l'arrivée de la pollution, oserions-nous dire : un Paradis perdu ? Eugène est fragile, délicat, naïf, attendrissant, drôle. Il a l'intelligence du coeur. Dites-lui que vous l'aimez et que vous croyez en lui.

  • Ce livre vous aide à : définir la stratégie de développement de votre produit ou de votre gamme, mettre en place les outils d'observation de votre marché, mener les analyses nécessaires à un diagnostic fiable sur votre produit ou votre gamme, choisir judicieusement les mesures les plus efficaces à prendre pour améliorer ses performances commerciales et financières, détecter des évolutions et des potentialités permettant de rénover votre produit ou votre gamme..

  • Une attaque terroriste a lieu à la terrasse d'un café parisien. Elle fait six victimes, dont trois morts et trois blessés graves. Le héros du livre, Didier, était venu y retrouver sa future épouse qui venait de lui annoncer qu'elle était enceinte de lui. Elle est tuée d'une balle dans la tête tandis que Didier et deux autres clients du café sont gravement blessés. A la sortie de l'hôpital après un coma de plusieurs jours, Didier, très profondément atteint psychologiquement, décide de rechercher lui-même les coupables : l'homme qui a ouvert le feu sur la terrasse et la femme qui y était présente et a supervisé l'attaque, s'enfuyant avec l'exécuteur. Didier tient à se venger lui-même, ne croyant pas à la capacité de la police de retrouver les deux coupables, non plus qu'à la détermination de la Justice de les punir lourdement. Il veut surtout exécuter lui-même la femme qui a organisé et dirigé l'attaque. Il s'avère rapidement qu'il s'agit d'une belle Tchétchène aux yeux verts. Malgré son désespoir, il mène lui-même sa recherche, pour retrouver puis traquer la femme. Afin de pouvoir l'exécuter, il en vient à infiltrer le dangereux milieu tchétchène et mène son projet jusqu'à son terme, qui n'est finalement pas vraiment celui qu'il avait imaginé.

  • Initiateur du projet, le photographe Cyrille Derouineau a déjà collaboré avec des écrivains pour des publications où se croisent littérature et photographie : Corps de Ballet avec Michel Quint (Estuaire, 2006) ou Sur le quai avec Jean-Bernard Pouy (Terre de Brume, 2002).
    Sa série de 30 photographies en couleurs, réalisées dans la ville belge d'Ostende, a été proposée à six écrivains français complices de son univers : Didier Daeninckx, Marcus Malte, Marc Villard, Jean-Hugues Oppel, Jean-Bernard Pouy et Michel Quint. Chacun rédige une nouvelle, guidé par les images de cette ville située « au bout de l'Est ».

  • La matière du droit commercial est changeante et s'enrichit chaque jour autant par la législation que par les pratiques nouvelles de la vie des affaires. Après avoir défini les commerçants-personnes physiques ou morales pratiquant le commerce, le Précis traite des droits et obligations que leur confère leur statut, des biens spécifiques que sont le fonds de commerce, les droits de propriétés commerciales et industrielles. La seconde partie traite du cadre juridique dans lequel s'exerce toute activité commerciale ainsi que de ses instruments. Le cadre national et communautaire du droit de la concurrence et les contrats commerciaux sont particulièrement développés. Cette nouvelle édition présente de façon claire l'évolution aussi bien législative que jurisprudentielle en la matière, notamment concernant la réforme des baux commerciaux (loi du 18 juin 2014).

  • Le luxueux coffret le Tarot des Tailleurs de Pierre est une curiosité dans le monde des cartes puisque, pour une fois, il ne s'agit pas d'une simple variation d'un tarot de Marseille adapté à une thématique à la mode.

    S'interroger sur les symboles, comprendre leurs origines, leurs sens et leur grammaire, les associer entre eux pour structurer la pensée et par ce fait, augmenter la qualité du dialogue intérieur.

    - Un vocabulaire hermétique cohérent, où est rassemblé dans un riche jeu de correspondances et d'analogies l'ensemble des symboles transportés depuis des siècles par les descendants des bâtisseurs de cathédrales.

    - Les concordances entre l'alphabet hébreu et hiéroglyphique participent à la description des arcanes majeurs, tandis que le théorème de Pythagore est inscrit dans certains signes lapidaires et autres motifs du XIIIe siècle, et la géométrie des façades des cathédrales nous conduit à l'élévation de l'âme autant qu'à la soumission.

  • Les processus (c'est-à-dire la façon dont l'activité se déroule) doivent être maîtrisés en permanence et peuvent être un excellent outil pour faire bouger l'entreprise.

    A partir de 20 exemples réels, ce livre montre ce qu'il faut savoir pour bien manager son entreprise grâce à eux. Etant bâti sur des témoignanges, des interviews fouillées et des commentaires détaillés, cet ouvrage permet de tenir compte de tous les aspects du sujet et de le mettre en place dans son entreprise.

  • Go west young man Nouv.

    Le parcours sauvage et violentd'une montre pendant la conquête de l'Ouest.Un western qui sent la poudre et la boue... En quatorze histoires, Go West young man retrace la conquête de l'Ouestaméricain, de 1763 à 1938. Des conflits des grands lacs au désert duMexique, les destins se succèdent. Trappeurs et pionniers, tribus indiennes,desperados et prostituées vont se battre et survivre dans les grandes plaines,les villes champignons et les guerres interminables. Si les grands thèmes sontà l'honneur dans cet album, c'est le côté obscur des Hommes qui ressort,présentant avec un goût amer le rêve américain. Racisme, génocide indien,condition des femmes, guerres et misère. Go West young man est un hommageau western, mais un hommage lucide.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cette recherche collective ambitionne de revisiter les sources du droit, en ce compris les sources « nouvelles » dont on rend généralement compte sous le label « soft law ». L'importance et la diversité des enjeux théoriques et pratiques soulevés par cette entreprise, tout comme l'ampleur du matériau abordé, ont justifié la publication de quatre volumes. Si, à des fins avant tout pédagogiques, la classification des contributions suit la voie classique de la pyramide des normes, ce plan ne préjuge cependant nullement du contenu des analyses (qui, à bien des reprises, révèleront les « bougés » de la pyramide et la pertinence du modèle du droit en réseau). Ces quatre volumes sont le fruit de la collaboration du Séminaire interdisciplinaire d'études juridiques (SIEJ) et du Centre interdisciplinaire de recherches en droit constitutionnel et administratif (CIRC), tous deux ancrés aux Facultés universitaires Saint-Louis à Bruxelles. Ce deuxième volume a pour objet les normes internes infraconstitutionnelles. Il poursuit l'enquête entreprise dans le volume 1 en étudiant les actes, de nature hard ou soft, qui relèvent de la fonction normative, mais cette fois aux niveaux législatif et réglementaire. Ce deuxième volume rassemble en outre les contributions consacrées aux fonctions administrative, juridictionnelle et contractuelle.

  • Cette recherche collective ambitionne de revisiter les sources du droit, en ce compris les sources « nouvelles » dont on rend généralement compte sous le label « soft law ». L'importance et la diversité des enjeux théoriques et pratiques soulevés par cette entreprise, tout comme l'ampleur du matériau abordé, ont justifié la publication de quatre volumes. Si, à des fins avant tout pédagogiques, la classification des contributions suit la voie classique de la pyramide des normes, ce plan ne préjuge cependant nullement du contenu des analyses (qui, à bien des reprises, révèleront les « bougés » de la pyramide et la pertinence du modèle du droit en réseau). Ces quatre volumes sont le fruit de la collaboration du Séminaire interdisciplinaire d'études juridiques (SIEJ) et du Centre interdisciplinaire de recherches en droit constitutionnel et administratif (CIRC), tous deux ancrés aux Facultés universitaires Saint-Louis à Bruxelles. Ce troisième volume se penche sur les normativités concurrentes. On y retrouve l'analyse de sources en principe dépourvues de caractère obligatoire, comme la doctrine, l'équité, la pratique ou les codes de conduite, sans oublier le droit comparé et le dialogue des jurisprudences. On notera que l'étude des actes de soft law est par ailleurs déclinée à chaque niveau de la pyramide normative dans les volumes 1 et 2 et fait l'objet d'analyses approfondies dans le cadre du volume 4.

  • Quelles conclusions tirer des grandes enquêtes organisées aux États-Unis et en Grande-Bretagne pour mesurer l'efficacité relative de la publicité dans la presse et de la publicité télévisée ? Certains de ces résultats sont-ils transposables à la France et à l'Europe ? Existe-t-il un rapport universel et absolu entre l'efficacité des deux médias en termes de réponse à la publicité ? Les auteurs apportent des réponses nuancées mais précises à ces questions et à quelques autres. Mais ils s'efforcent d'aller plus loin en développant une méthode de recherche comparative, qui soit à la fois exempte des ambiguïtés décelées dans les enquêtes américaines et anglaises, et surtout commodément applicable en France. L'annonceur et le publicitaire européens trouveront donc dans ce livre les moyens de mesurer sur leur marché, et pour leurs propres produits, l'efficacité relative de la publicité dans la presse et de la publicité télévisée. Ils verront aussi comment, selon leur stratégie, choisir celui des deux médias qui sera le plus efficace ; enfin, et surtout, comment presse et télévision peuvent, en se combinant, se compléter l'une l'autre, pour assurer une communication plus parfaite.

  • Cette recherche collective ambitionne de revisiter les sources du droit, en ce compris les sources « nouvelles » dont on rend généralement compte sous le label « soft law ». L'importance et la diversité des enjeux théoriques et pratiques soulevés par cette entreprise, tout comme l'ampleur du matériau abordé, ont justifié la publication de quatre volumes. Si, à des fins avant tout pédagogiques, la classification des contributions suit la voie classique de la pyramide des normes, ce plan ne préjuge cependant nullement du contenu des analyses (qui, à bien des reprises, révèleront les « bougés » de la pyramide et la pertinence du modèle du droit en réseau). Ces quatre volumes sont le fruit de la collaboration du Séminaire interdisciplinaire d'études juridiques (SIEJ) et du Centre interdisciplinaire de recherches en droit constitutionnel et administratif (CIRC), tous deux ancrés aux Facultés universitaires Saint-Louis à Bruxelles. Ce quatrième volume relève plus directement de la théorie du droit et traite des questions transversales à l'ensemble de l'ouvrage. Y sont abordées, outre la notion même de sources et la difficulté, voire l'impossibilité, d'identifier une source « méta », des théories qui viennent renouveler, éclairer ou encore contester la théorie classique des sources. En plus de ses trois chapitres respectivement consacrés aux sources du droit, au soft law et à l'internormativité, ce dernier volume contient les conclusions générales de l'ouvrage, elles-mêmes précédées d'un triple regard porté sur les sources du droit : celui de l'historien, de la romaniste et du jusnaturaliste.

  • Depuis quelques années, les relations inter-organisationnelles se développent, qu'elles soient verticales (client-fournisseur) ou horizontales (entre concurrents ou utilisateurs des mêmes ressources). Si, à bien relire Darwin, la collaboration apparaît au moins aussi naturelle que la compétition et si l'on ose un parallèle entre la nature et le monde des entreprises, il semble que la collaboration ne peut que se développer davantage dans les années à venir. Force est en effet de constater qu'il existe de nombreux intérêts, pour les entreprises, à entrer dans des logiques collaboratives. De plus en plus de dirigeants ont conscience que ce sont désormais les « entreprises étendues » (intégrant a minima les fournisseurs) qui sont en concurrence. Il apparaît alors clairement qu'à travers la collaboration (notamment avec les fournisseurs), on peut créer un avantage concurrentiel durable car différenciant.

    Si la démarche s'accompagne le plus souvent de succès, des difficultés doivent être surmontées pour des entreprises qui avaient développé une vision concurrentielle, voire conflictuelle, de leur environnement.

    Dans cet ouvrage, les auteurs insistent sur les gains potentiels que la collaboration peut offrir aux entreprises, ainsi que sur les modalités quotidiennes qui permettent à la collaboration de tenir ses promesses. Il est en effet nécessaire d'apprendre à bien collaborer et à devenir partenaire, ce qui suppose de faire évoluer l'organisation en interne et de déployer de nouvelles compétences. Même si chaque partenaire est différent et si chaque relation doit donc l'être également, l'expérience des auteurs, acquise au quotidien sur le terrain, leur permet de proposer au lecteur les bonnes pratiques en la matière, regroupées au sein d'un véritable « manuel de la collaboration ».

    L'ouvrage s'adresse donc à des dirigeants d'entreprise (Directeur général, dirigeant de PME), ainsi qu'à des professionnels de l'achat et de l'innovation exerçant des responsabilités managériales (directeurs achats, directeur de l'innovation). Les acheteurs y trouveront des modalités pratiques utiles au management quotidien des achats collaboratifs. Il intéressera également les étudiants de niveau mastère, spécialisés en achat, notamment.

  • La matière du droit commercial est changeante et s'enrichit chaque jour autant par la législation que par les pratiques nouvelles de la vie des affaires. Après avoir défini les commerçants-personnes physiques ou morales pratiquant le commerce, le Précis traite des droits et obligations que leur confère leur statut, des biens spécifiques que sont le fonds de commerce, les droits de propriétés commerciales et industrielles.
    La seconde partie traite du cadre juridique dans lequel s'exerce toute activité commerciale ainsi que de ses instruments. Le cadre national et communautaire du droit de la concurrence et les contrats commerciaux sont particulièrement développés.
    L'ouvrage nouvelle édition intègre toute l'évolution aussi législative que jurisprudentielle en la matière, intègre les évolutions du statuts d'auto-entrepreneur, de l'avolution liée au statut du conjoint collaborateur, notamment et va présenter une nouvelle approche de la partie sur la concurrence.

empty