• On ne reconnaîtra sûrement jamais assez la modernité sans pareille et même inébranlable de Charles Nodier. Comment se fait-il qu'un homme de lettres de cet acabit, que plus personne ne semble aujourd'hui connaître ou sinon si vaguement, dont on a grand peine à citer ne serait-ce que le titre d'un ouvrage, puisse être cependant l'auteur de deux récits somme toute indépassables comme inclassables, à savoir : Moi-même et Histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux, puisse être cet esprit vif, ouvert, chatoyant et débordant d'érudition, impérieusement inventif, chercheur, sans perdre pour autant le goût de la fantaisie et ni celui surtout de la plus grande des libertés.
    Quel que soit le domaine auquel il s'attache, Charles Nodier est et demeure un précurseur, un déchi1reur, comme il peut l'être encore quand il prend pour objet un artiste comme Piranèse pour rédiger un texte qu'on range traditionnellement dans la catégorie des écrits sur l'art. Là, une nouvelle fois, la surprise nous attend au tournant car nous nous retrouvons avec entre les mains une sorte d'étrange essai, aussi savant que virevoltant, où le lecteur est emporté dans les méandres d'une ré4exion qui ne cesse de s'enrouler en cercles concentriques autour de l'oeuvre de Piranèse et de son mystère. Peut-être tenons-nous là le plus singulier des essais consacrés aux fameuses Prisons imaginaires gravées par Piranèse en ce qu'il laisse apercevoir cette oeuvre comme une sorte de trou noir (le cerveau noir de Piranèse, comme l'écrivait Victor Hugo) qui ne peut que subjuguer quiconque aurait l'audace de vouloir quelque peu s'en approcher.

  • Membre de la société des jacobins à douze ans, directeur de journal en dalmatie sous l'empire, charles nodier ne fut pas seulement le bibliothécaire de l'arsenal, l'hôte charmant, assisté d'une fille non moins charmante, autour duquel se réunit le premier cénacle.
    Ouvert à tout ce qui est populaire et primitif, ami du lutin, de la sorcière et de la fée, il a étendu le champ de l'imaginaire romantique, exploré le monde des rêves, dit l'importance du cauchemar et des " phénomènes du sommeil " qui seuls rendent supportable la vie sociale et la vie tout court : qu'ils soient écossais et illyriens, les contes de nodier sont un hommage à la douceur consolante de la déraison.

  • Les Bosquets de Maglan, Voyage à la Tête-Noire, Le Mont Saint-Bernard...
    Sous le titre de Voyage aux Alpes, voici réunis, en un ensemble rare, les textes de Charles Nodier publiés originellement dans les Annales romantiques et la Revue des deux mondes, suite au voyage effectué, en 1825, avec Victor Hugo.

  • Il est peut-être en tout deux catégories de littérateurs : les hommes de lettres et les êtres de lettres.
    À cette seconde appartient sans nul doute Charles Nodier (1880 - 1844), qui fut, faut-il rappeler, poète, critique, romancier, grammairien, conteur, philologue, bibliophile, essayiste et bibliothécaire.
    Sans oublier non plus qu'il fut homme à même de traverser aussi les tempêtes politiques de son temps : Révolution, Consulat, Empire, République et Restauration, et qu'il fut également un passeur, pourrions-nous dire, comme une sorte de parrain (selon la belle expression d'Hubert Juin), lorsqu'il ouvre, à la bibliothèque de l'Arsenal, un salon recevant, dès 1820, un cénacle d'écrivains certainement pleins d'avenir : Hugo, Dumas, Balzac, Nerval, Musset, Gautier, pour ne citer que ceux-là. Être de lettres, donc, surtout si l'on songe, parmi la multitude de textes de toute nature qui constituent son oeuvre (qui ne comptait pas moins de quatorze volumes chez Renduel, au ?e siècle), si l'on songe un instant à deux d'entre eux qui recèlent certainement l'attachement viscéral que portait Charles Nodier à l'idée même de la littérature : à l'Histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux, tout d'abord, et puis à ce petit récit Moi-même, où s'élabore et se déploie une véritable conception de l'écriture qui se met elle-même en scène et qui devient dès lors pour elle-même et son propre objet et son propre sujet. Texte d'une modernité totalement déroutante, écrit par Nodier à l'âge de vingt ans, et qui se joue délicieusement et promptement, à la manière d'un Sterne et du Tristram Shandy, des catégories de la #ction et de la représentation dans une sorte de rapport ludique entretenu sans répit avec le lecteur et qui en fait assurément un ouvrage échappant aux catégories classiques des histoires littéraires d'hier et d'aujourd'hui.

  • Frémissant devant les châteaux solitaires et les rugissantes cascades, Charles Nodier se lance dans une écosse fantastique peuplée de forêts errantes et de guerriers farouches. Surnaturelle et féerique, cette terre est aussi sauvage que ses habitants. Lacs où flotte la cime des montagnes comme un vaisseau noir, sang persistant dans les pièces hantées où Marie Stuart semble avoir été décapitée la veille, ailes nocturnes battant airs et feuillages. Lecteurs, tremblez !

    Texte extrait de Promenade de Dieppe aux montagnes d'Ecosse, publié en 1821

  • Il s'agit à la fois d'un traité et d'une plaisanterie. Avec un sérieux qui l'honore, Charles Nodier, génial conteur et bibliophile invétéré, établit ici la toute première typologie des fraudes littéraires : du plagiat jusqu'au changement de date, en passant par l'interpolation de passages apocryphes ou l'invention de fausses références, il isole et définit une à une des pratiques qu'Internet rend aujourd'hui omniprésentes. Mais ces fraudes sont aussi des jeux, et le traité en donne lui-même l'exemple : avec une drôlerie irrésistible, Nodier (qui n'était pas en reste quant à ses propres fraudes) alimente sa réflexion à sa fantaisie, inventant d'une page à l'autre des fictions livresques dignes de Borgès.

  • Séraphine

    Charles Nodier

    Maxime Odin est le nom du principal protagoniste de ce récit. Il ne place qu'une passion au-dessus de celle qu'il nourrit pour la vie agreste et les sciences naturelles : son amour pour Séraphine, une jeune fille de deux ans son aînée.
    De Charles Nodier (1788-1844), on a dit qu'il était « le personnage de tous ses contes ». Il lui restait douze années à vivre lorsqu'il composa ce récit d'amour et de nature.
    Douze ans : exactement l'âge auquel Maxime Odin rencontra Séraphine.

  • Un conte léger et un roman délirant et surréaliste. assortis de notes et d'une chronologie.

  • Les Contes explorent les possibles du rêve, de l'extase bienheureuse au cauchemar le plus noir. L'univers fantastique de Nodier s'élabore progressivement jusqu'aux oeuvres majeures que sont Trilby et La fée aux miettes. Cette édition éclaire les sources d'inspiration de l'oeuvre, des mythes aux écrits philosophiques.

  • Bibliothécaire à l'Arsenal à partir de 1823, Charles NODIER (1780-1844) réunit chaque semaine dans son salon les principaux écrivains de son temps, pour faire de ce lieu le point de ralliement du romantisme. Grâce à lui, le rêve et même le cauchemar marquèrent leur entrée dans la littérature. Nerval et, plus tard, certains surréalistes lui seront fortement redevables.

    Charles Nodier ne fut pas seulement le merveilleux conteur fantastique que nous connaissons. Il aima aussi jusqu'à l'obsession les vieux bouquins et les éditions rarissimes. Au-delà de textes aussi savoureux que « L'Amateur de livres » et « Le Bibliomane », cette douce folie - qualifiée par luimême de « monomanie » - lui permit de rencontrer au fil des pages plusieurs auteurs bizarres dont il s'est plu à nous révéler l'existence dans sa « Bibliographie des fous ». Ces textes étonnants et fort drôles, jusqu'alors dispersés dans des publications éphémères, se devaient d'être regroupés à l'attention de tous les fous de livres et de lecture. De l'elzévir comme objet de volupté ! De la lecture comme acte érotique !

  • Soeur Béatrix, toute jeune encore, voue une dévotion sans faille à la Vierge Marie. Chaque jour elle pare son sanctuaire de Notre-Dame-de l'Épine de fleurs fraîches et prie de tout son coeur d'enfant.
    Mais elle rencontre par hasard un homme blessé, et, le soignant avec dévouement, se sent troublée par des sentiments nouveaux à son égard : il est jeune, beau, et parle bien. Grâce aux bons soins de Béatrix, il se remet, et parvient à décider la jeune fille à le suivre dans le monde, abandonnant sa vocation pour céder à l'appel des plaisirs faciles d'une vie que le beau tentateur décrit comme féérique.
    Hélas, rien ne dure moins que l'affection d'un homme inconstant et livré à ses envies, que les attraits d'une existence dénuée de sens, et bientôt commence pour Béatrix, abandonnée par son amant, une inexorable descente vers le malheur. Mais peut-être tout n'est-il pas perdu pour Soeur Béatrix, pourvu que la Providence ramène ses pas vers le véritable Amour.

  • En foulant le sol de l'Écosse durant l'été 1821, Nodier allait marquer de son empreinte une époque placée sous le sceau d'un puissant exotisme du Nord et initier un genre : le récit de voyage romantique. Ainsi sa Promenade de Dieppe aux montagnes d'Écosse (1821) forme-t-elle le prologue d'un cycle où les brumes de l'antique Calédonie et de l'Écosse moderne épousent celles de la fiction dans Trilby (1822) et La Fée aux Miettes (1832). Des légendes séculaires du comté d'Argail, d'où surgit l'étrange lutin Trilby, jusqu'aux méandres de la cartographie onirique de Michel le charpentier qui place Glasgow et Greenock au centre d'une nouvelle carte de Tendre, Nodier nous offre mieux qu'une invitation au voyage. C'est bien une conquête du Romantisme, dont il est ici un acteur de tout premier plan, qu'il entend nous faire partager.

  • C'est en particulier à Charles Nodier que le terme même de linguistique doit sa fortune, dès la première moitié du XIXe siècle.
    D'une série d'articles de presse, l'auteur alors quinquagénaire a fait un ouvrage où il exposait - sur l'origine des langues, l'alphabet, l'étymologie, la néologie, les patois ou l'onomastique - des vues qui étaient déjà les siennes quelque trente ans auparavant. Au Nodier conteur, pétri de lexiques et pénétré de sa langue maternelle, on doit donc ce prolongement cursif et didactique du Dictionnaire des onomatopées, qui expose mieux encore que ses essais critiques une conception originale de la poésie et, plus largement, de la littérature.
    Relatée avec autant de brio que de mordant, l'Histoire abrégée de la parole et de l'écriture peut également se lire comme une diatribe cinglante contre les aléas subis, jusqu'à nos jours, par l'orthographe française et les sciences du langage ; car à son analyse Nodier donne volontiers une extension aussi bien rétrospective que prospective. L'édition minutieusement annotée de ce texte est assortie de plusieurs autres écrits linguistiques du dériseur sensé : témoignant de son érudite alacrité comme de ses convictions inébranlables, ils montrent ce philologue cratylien, cet académicien caustique et insoucieux des recherches scientifiques de l'époque, sous un jour qui n'a rien perdu de son éclat.

  • Les proscrits / par Charles Nodier Date de l'édition originale : 1802 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Souvenirs de jeunesse ; suivis de Mademoiselle de Marsan ; La neuvaine de la Chandeleur (7e éd. accompagnée de notes) / par Charles Nodier,...
    Date de l'édition originale : 1862 Sujet de l'ouvrage : Nodier Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • De la liberté de la presse avant Louis XIV : à propos d'un petit livre intitulé "Au tigre de la France" / par M. Ch. Nodier Date de l'édition originale : 1834 Sujet de l'ouvrage : Liberté de la presse Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Bibliothèque sacrée grecque-latine, comprenant le tableau chronologique, biographique et bibliographique des auteurs inspirés et des auteurs ecclésiastiques, depuis Moïse jusqu'à Saint Thomas d'Aquin, ouvrage rédigé d'après Mauro Boni et Gamba,... par Charles Nodier,...
    Date de l'édition originale : 1826 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

empty