• Phrases courtes, mot juste, lucidité et humour : le monde d'Agota Kristof infuse dans L'Analphabète, son seul récit autobiographique, paru pour la première fois en 2004 : onze chapitres pour onze moments de sa vie, de la petite fille en Hongrie qui dévore les livres à l'écriture de ses romans. Les premières années heureuses, la pauvreté après la guerre, l'amour des mots, la rupture du « fil d'argent de l'enfance », puis l'adolescence, et finalement l'exil, qui ne la conduit pas seulement hors d'un pays, mais surtout hors d'une langue.

  • La Trilogie des jumeaux.

    Le Grand Cahier : Dans un pays ravagé par la guerre, de jeunes jumeaux abandonnés à eux-mêmes font seuls l'apprentissage de la vie, de l'écriture et de la cruauté. Premier roman d'une émigrée hongroise installée en Suisse, Le Grand Cahier est également le premier volet de la trilogie.

    La Preuve : Au-delà de la fable, on se livre ici à l'exploration impitoyable d'une mémoire si longtemps divisée, à l'image de l'Europe. À travers le destin séparé de Lucas et de Claus, les jumeaux du Grand Cahier, Agota Kristof nous révèle que, dans l'univers totalitaire, générosité et solidarité sont parfois plus meurtrières que le crime...

    Le troisième mensonge : De l'autre côté de la frontière, la guerre est finie, la dictature est tombée. Pour vivre, pour survivre, il a fallu mentir pendant toutes ces années, Klaus et Claus T. découvrent à leurs dépens que la liberté retrouvée n'est pas synonyme de vérité. Et si leur existence était en elle-même un mensonge ?

  • Le grand cahier

    Agota Kristof

    Dans un pays ravagé par la guerre, deux enfants (des jumeaux) abandonnés à eux-mêmes font seuls l'apprentissage de la vie, de l'écriture et de la cruauté. Premier roman d'une émigrée hongroise installée en Suisse, Le Grand Cahier est également le premier volet d'une trilogie qui comprend La Preuve et Le Troisième Mensonge. L'oeuvre d'Agota Kristof est aujourd'hui traduite dans une quinzaine de pays.

  • La preuve

    Agota Kristof

    Au-delà de la fable, on se livre ici à l'exploration impitoyable d'une mémoire si longtemps divisée, à l'image de l'Europe. A travers le destin séparé de Lucas et de Claus, les jumeaux du Grand Cahier, Agota Kristof nous révèle que, dans l'univers totalitaire, générosité et solidarité sont parfois plus meurtrières que le crime.

  • Le troisième mensonge

    Agota Kristof

    De l'autre côté de la frontière, la guerre est finie, la dictature est tombée. Pour vivre, pour survivre, il a fallu mentir pendant toutes ces années. Klaus et Claus T. découvrent à leurs dépens que la liberté retrouvée n'est pas synonyme de vérité. Et si leur existence était en elle-même un mensonge ?

    Ainsi s'achève la trilogie inaugurée avec Le Grand Cahier, et traduite aujourd'hui dans une vingtaine de pays.

  • Hier

    Agota Kristof

    Aujourd'hui recommence la course imbécile. Se lever à cinq heures, prendre le bus, pointer... Pour que demain soit différent, il faudrait qu'apparaisse enfin Line, la femme idéale dont rêve Sandor Lester depuis qu'il a quitté son pays natal. Alors, il y aurait un avenir possible dans lequel Sandor deviendrait écrivain sous le nom de Tobias Horvath. Mais ce jour-là, ce n'est pas l'avenir qui monte dans le bus. C'est Line, la vraie Line, surgie du passé...

    Avec la simplicité et la précision qu'on lui connaît, Agota Kristof raconte «l'histoire d'un grand amour impossible» et se livre à une réflexion aiguë sur le passage du temps et les injustices du monde contemporain.

  • C'est egal

    Agota Kristof

    C'est égal rassemble les premiers textes d'Agota Kristof en langue française,
    écrits avant Le Grand Cahier, qui l'a rendue célèbre.Vingt-cinq nouvelles très brèves, baignant dans une atmosphère étrange et émouvante : un homme sculpte la statue de son chien et se pétrifie lui-même en l'embrassant ; une femme s'étonne que son mari se soit fendu le crâne en tombant de son lit sur une hache...
    Née en Hongrie en 1935, Agota Kristof se réfugie en Suisse à partir de 1956.
    Elle écrit depuis en français, sa langue d'exil.Tout l'univers si particulier de l'auteur est déjà dans les textes qui composent C'est égal : désespoir et humour, réalisme cruel, onirisme inattendu.

  • Clous

    Agota Kristof

    • Zoe
    • 20 Octobre 2016

    Les poèmes honfrois d'Agota Kristof racontent la perte, la séparation, l'exil, la mort brutale, mais aussi l'amour, la lumière, la nature...

  • Agota Kristof a cessé d'écrire, mais cette oeuvre si insolite, si dérangeante reste d'une actualité absolue. Il était temps d'en offrir une vision d'ensemble, en allant au-delà de la " Trilogie des Jumeaux ". Ce volume Opus réunit donc les quatre romans d'Agota Kristof : Le Grand Cahier,La Preuve, Le Troisième Mensonge, Hier-les nouvelles et récits bref de C'est égal -l'intégralité des pièces de théâtre, à savoir : John et Joe, La Clé de l'ascenseur, Un ratquipasse, L'Heure grise ou le dernier client, Le Monstre, La Route, L'Epidémie, L'Expiation, et enfin,inédit en France, Line, le temps. En exergue à ces regards croisés sur la condition humaine, où l'humour (noir) le dispute à la gravité, on aurait pu placer ces mots : " Si triste que soit un livre, il ne peut jamais être aussi triste qu'une vie. " - Agota Kristof est née en 1935 en Hongrie, Csikvand. Elle s'enfuit de son pays en 1956, arrive en Suisse où elle travaille en usine. Puis elle apprend le français et écrit pour le théâtre. En 1987, elle connaît une renommée internationale avec son premier roman, Le Grand Cahier, qui est traduit maintenant dans plus de cinquante langues.

  • Où es-tu Mathias ?

    Agota Kristof

    Où es-tu Mathias ? et Line, le temps convoquent les obsessions d'Agota Kristof : l'enfance et sa terrifiante clairvoyance, le désespoir intégral de la vie, la tromperie des mots, la dilution du temps, mais aussi l'humour et le rêve.

    Sandor, le héros de Où es-tu Mathias ? nous entraine dans le dédale d'incertitudes que connaissent bien les lecteurs d'Agota Kristof. Plus légère, plus cocasse, Line, l'héroïne d'un court texte pour la scène, est une jeune fille amoureuse comme plus jamais elle ne le sera adulte.

  • L'analphabète

    Agota Kristof

    • Zoe
    • 18 Novembre 2011

    L'Analphabète est l'unique texte autobiographique d'Agota Kristof. Court, incisif, il a déclenché une grande campagne de presse initiée par une interview de 3 pages dans Libération et les ventes se sont élevées à près de 20 000 exemplaires. Dans ce texte dense et précis, elle retrace aussi ses premières années de vie en Suisse, le travail d'usine, la passion de l'écriture: «½Ce dont je suis sûre, c'est que j'aurais écrit, n'importe où, dans n'importe quelle langue½ » . Ce sera le français. Marthe Keller est une grande lectrice, elle met son talent plein de fi nesse et d'une expressivité qui sait rester sobre au service de ce texte. Son léger accent ajoute une jolie adéquation à cette histoire d'exil.

  • Ce volume réunit quatre pièces d'Agota Kristof.

    Le Monstre : Un animal gigantesque est tombé dans un piège. La population du village ne parvient pas à le tuer : à défaut d'y parvenir, voilà que des gens se mettent à l'aimer. La bête sentait mauvais, mais à présent des fleurs poussent sur son dos, sécrétant un parfum exquis. Un seul homme désire encore sa disparition.

    La Route : La terre est entièrement couverte de béton. Les questions sont : Où mènent les routes. Ont-elles une fin ? Pourquoi les directions ? Pourquoi la marche ? Les sorties existent-elles ? Sont-elles vraies ou fausses ?

    L'Épidémie : Un village est placé en quarantaine, les habitants ayant contracté le virus du suicide. Sauveur délivre une jeune fille qu'il a trouvée pendue dans la forêt, mais Sauvée, dès qu'elle retrouve la vie, se montre bien peu reconnaissante.

    L'Expiation : Un aveugle qui joue de l'harmonica. Un sourd qui crache du feu. Par économie, ils occupent le même lit chez une vieille marchande de sommeil. Ils sont sales et misérables, mais on est prié de ne pas trop s'apitoyer. Ce serait trop simple.

  • Quatre pièces de l'auteur, parmi les plus souvent représentées, notamment sur les scènes allemandes et japonaises : quatre regards sur la condition humaine où l'humour (noir) le dispute à la gravité donnant un aperçu de l'univers de cet écrivain suisse d'origine hongroise.

  • La trilogie d'Agota Kristof compte trois volumes :
    Le Grand Cahier dans lequel on fait la connaissance de deux enfants (des jumeaux) abandonnés à eux-mêmes dans un pays ravagé par la guerre, et qui font seuls l'apprentissage de la vie, de l'écriture et de la cruauté.
    La Preuve dans lequel on retrouve les deux jumeaux. A travers le destin séparé de Lucas et de Claus, Agota Kristof nous révèle ici que, dans l'univers totalitaire, générosité et solidarité sont parfois plus meurtrières que le crime...
    Le Troisième mensonge : De l'autre côté de la frontière, la guerre est finie, la dictature est tombée. Pour vivre, pour survivre, il a fallu mentir pendant toutes ces années, Klaus et Claus T. découvrent à leurs dépens que la liberté retrouvée n'est pas synonyme de vérité. Et si leur existence était en elle-même un mensonge ?

  • "J'essaie de raconter mon histoire, mais je ne peux pas, je n'en ai pas le courage, elle me fait trop mal. Alors j'embellis tout. "

empty