• Un jour, la bombe a fini par éclater. Et toute la Terre s'est brutalement retrouvée plongée dans un éternel hiver gelé, hostile à toute forme de vie. Toute ? Pas tout à fait. Miraculeusement, une toute petite portion d'humanité a trouvé refuge in extremis dans un train révolutionnaire, le Transperceneige, mu par une fantastique machine à mouvement perpétuel que les miraculés de la catastrophe ont vite surnommé Sainte Loco. Mais à bord du convoi, désormais dépositaire de l'ultime échantillon de l'espèce humaine sur cette planète morte, il a vite fallu apprendre à survivre. Et les hommes, comme de bien entendu, n'ont rien eu de plus pressé que d'y reproduire les bons vieux mécanismes de la stratification sociale, de l'oppression politique et du mensonge religieux.
    Bande dessinée majeure des années 80 créée par Jean-Marc Rochette et Jacques Lob, reprise à la fin des années 90 pour deux volumes supplémentaires par Benjamin Legrand après le décès de son scénariste, la trilogie du Transperceneige reparait en un volume unique à l'occasion de son adaptation au cinéma (Snowpiercer, sur les écrans dès la fin de l'été) par le plus célèbre des cinéastes coréens, Bong Joon-ho. La redécouverte de l'une des meilleures sagas de science-fiction qu'ait produite la bande dessinée française : trente ans après sa création, Le Transperceneige n'a rien perdu de sa puissance et de sa singulière modernité.

    Cette intégrale rassemble les trois tomes originaux du Transperceneige à savoir : Le Transperceneige (1984, réédition sous le titre L'Echappée en 1999), L'Arpenteur (1999), La Traversée (2000).

  • La suite du chef d'oeuvre qui a inspiré le film Snowpiercer.
    Après des décennies d'un voyage sans but sur notre terre gelée, le Transperceneige est hors d'état de continuer son périple. Les passagers - toute l'humanité survivante - sont contraints de quitter le train à la recherche d'un nouvel abri. Malgré les risques, c'est pour chacun l'espoir d'une vie meilleure. Car rien ne pourrait être pire que l'existence à bord... pensent-ils.

  • "Parcourant la blanche immensité d'un hiver éternel et glacé d'un bout à l'autre de la planète roule un train qui jamais ne s'arrête". Une toute petite portion d'humanité a trouvé refuge in extremis dans ce train révolutionnaire, le Transperceneige, mu par une fantastique machine à mouvement perpétuel que les miraculés de la catastrophe ont vite surnommé Sainte Loco. Mais à bord du convoi, désormais dépositaire de l'ultime échantillon de l'espèce humaine sur cette planète morte, il a vite fallu apprendre à survivre.
    Et les hommes, comme de bien entendu, n'ont rien eu de plus pressé que d'y reproduire les bons vieux mécanismes de la stratification sociale, de l'oppression politique et du mensonge religieux...

  • Le parcours éditorial et cinématographique du Transperceneige est exactement à l'image de ce que raconte son scénario : une histoire de rescapés. Conçu dès le milieu des années 70, ce grand récit typique des angoisses de la fin du millénaire précédent a survécu contre toute attente à la disparition soudaine de son premier dessinateur (Alexis) puis à celle de son premier scénariste Jacques Lob, avant de renaître trente ans après sa première publication sous la forme d'une ambitieuse adaptation cinéma dont l'aboutissement, lui aussi, tient littéralement du miracle. C'est cette très étonnante saga à rebondissements, pleine de détours, de surprises et de coups de théâtre que retrace Nicolas Finet dans ces Histoires du Transperceneige. Nourri d'entretiens, de recherches et d'anecdotes souvent inédites, un grand livre illustré pour explorer et comprendre toutes les facettes, les recoins et les incarnations d'une oeuvre peu commune, en écho à la sortie sur les écrans du film Snowpiercer de Bong Joon-ho, à la fin de l'été, et de la publication de la trilogie de Rochette, Lob et Legrand sous la forme d'une intégrale.

  • Jon raconte sa vie, en voix off. Petit garçon, il était curieux et aventurier. Il perd ses parents lors d'un attentat, on le retrouve à l'âge d'homme comme arpenteur, une espèce de sur-soldat envoyé en mission dehors par moins de 85 degrés.

  • Le second train roule toujours sur la terre glacée. Un dramatique sabotage le coupe en deux. Un message, un signal indéchiffrable, semble provenir de l'autre coté de l'océan. Ce qu'il reste du Transperceneige va devoir quitter son circuit éternel pour entamer un long voyage sur la surface de la mer gelée. A l'intérieur du train, rien ne va plus. La mort et la panique rôdent dans les couloirs. Mais qu'y a-t-il au bout de cette traversée ?

  • Un coffret collector en métal avec le billet de train officiel du Transperceneige glissé à l'intérieur.
    2000 billets seront répartis comme suit :
    - 1 500 billets en bronze - 499 billets en argent - 1 billet en or

empty