• Blake et Mortimer t.28 ; le dernier espadon Nouv.

    Sur une route d'Angleterre, une voiture roule en direction de l'aéroport militaire de Hasley. À son bord, le major Rupert Humbletweed, chargé d'une mission secrète pour le gouvernement britannique.
    Au Centaur Club, à Londres, le capitaine Francis Blake dîne d'un roastbeef trop cuit avec son ami, le professeur Philip Mortimer. Il lui confie une opération de la plus haute importance : se rendre au Pakistan pour modifier le code d'activation des Espadons stockés dans la base de Makran, afin de permettre leur transfert jusqu'à Scaw-Fell, en Angleterre.
    Blake, qui vient de prendre la direction du MI 5, doit ensuite partir pour l'Ulster : d'après l'un de ses agents, l'IRA préparerait un complot d'envergure contre l'Angleterre...
    Premier scénariste à avoir repris les aventures de Blake et Mortimer, avec L'Affaire Francis Blake, Jean Van Hamme imagine une suite à l'album inaugural de la série, Le Secret de l'Espadon, qu'il avait découvert lors de sa parution dans Tintin. Vibrant hommage à Edgard P. Jacobs, ce Dernier Espadon est servi par le graphisme très « jacobsien » de Teun Berserik et Peter van Dongen, les dessinateurs de La Vallée des Immortels.

  • Dans L'Onde Septimus, la menace d'un engin extraterrestre, baptisé Orpheus, avait été déjouée grâce au sacrifice d'Olrik. Depuis, le " colonel " vit reclus dans un asile psychiatrique. Tandis que Philip Mortimer tente de ramener à la raison son vieil adversaire, en usant de la célèbre formule du sheik Abdel Razek (" Par Horus, demeure ! "), il apprend qu'il existe un autre Orpheus. A bord d'un cargo transformé en laboratoire secret, Mortimer découvre cette l'étrange pilote de cette machine venue d'ailleurs : un alien à forme humaine, sombre et hiératique, auquel les scientifiques ont donné le nom de " Moloch ", la divinité biblique.
    Mais les réactions de ce Moloch, et les hiéroglyphes qu'il laisse derrière lui comme autant de messages indéchiffrables, font craindre le pire. Cette fois encore, la capitale britannique est en danger. A moins qu'Olrik ne joue de nouveau les héros...Avec L'Onde Septimus 2, Jean Dufaux conjugue science-fiction, aventure et folie en un bel hommage à l'oeuvre de Jacobs, relayé par le trait évocateur et précis du travail à quatre mains de Christian Cailleaux et Etienne Schréder, qui mettent en scène un Londres éternel digne de La Marque Jaune.

  • Inquiets pour Mortimer qui a été kidnappé par les hommes du général Xi-Li, le capitaine Blake, accompagné de l'agente nationaliste chinoise Ylang Ti, se lance à la recherche de son ami. Se servant des indices que Mortimer a eu l'intelligence de semer sur son chemin, ils remontent peu à peu la piste qui devrait les conduire jusqu'à lui.



    De leur côté, Mortimer et Han-Dié, archéologue nationaliste qui a trahi son gouvernement pour vendre des documents historiques au général Xi-Li, sont emmenés de force vers le repaire du seigneur de guerre. Mortimer profite de ce voyage pour en apprendre davantage sur les documents qui apporteront la preuve à Xi-Li qu'il est bel et bien le descendant et l'héritier de Shi-Huangdi, le premier empereur de Chine.... dont la légende dit qu'il aurait été emmené à la fin de sa vie dans la Vallée des Immortels.



    Arrivé au camp de prisonniers, Mortimer retrouve Nasir, prisonnier de Xi-Li et à l'agonie. Déterminé à sauver son ami grâce à une « perle de vie » miraculeuse, Mortimer s'évade en compagnie de Mister Chou à la recherche de la fameuse Vallée des Immortels où ces perles seraient cachées. Et si ce mystérieux endroit n'était pas qu'un mythe ?



    Blake parvindra-t-il à rejoindre Mortimer à temps ? Nos deux héros pourront-ils sauver Nasir ? Surtout, parviendront-ils à sauver Hong Kong à temps des projets de destruction ourdis par le général Xi-LI et l'étrange ingénieur Chase... alias, le colonel Olrik ?

  • À Lhassa, le palais impérial du dictateur Basam-Damdu est anéanti par une escadrille d'Espadons, et le monde, soulagé, fête la fin de la troisième guerre mondiale.

    Pendant que, dans la Chine voisine, les communistes de Mao affrontent les nationalistes de Chiang Kai-shek, le Seigneur de la guerre Xi-Li cherche à mettre la main sur un manuscrit qui lui permettra d'asseoir son pouvoir sur l'Empire du Milieu. Face aux menaces qui planent sur la région, le capitaine Francis Blake est chargé d'organiser la défense de la colonie britannique de Hong Kong. De son côté, à Londres, le professeur Philip Mortimer est amené à s'intéresser de près à une curiosité archéologique chinoise suscitant appétits et convoitises. Au même moment, le fameux colonel Olrik, ancien conseiller militaire déchu de Basam-Damdu, profite du chaos ambiant pour monnayer ses services auprès du général Xi-Li afin d'assouvir sa soif de vengeance...



    Premier volet d'un diptyque, La Vallée des Immortels commence exactement là où Le Secret de l'Espadon s'achève. Les amateurs de Blake et Mortimer retrouveront quelques-uns des ingrédients qui ont assuré la renommée de la saga d'Edgar P. Jacobs : la grande aventure, l'exotisme, qui s'exprime ici dans les ruelles dangereuses de Hong Kong, l'atmosphère londonienne digne des plus belles pages de La Marque Jaune et la science-fiction, incarnée par le nouvel engin imaginé par le professeur Mortimer, le Skylantern, le tout relevé par quelques figures de traîtres et par un Olrik plus machiavélique que jamais. Écrit par Yves Sente, l'album est dessiné à quatre mains par Teun Berserik et Peter van Dongen. Inspirés par la « ligne claire » du Mystère de la Grande Pyramide, ils ont su relever ce défi graphique avec maestria et fidélité à l'esprit Jacobsien. Cet album devrait ravir les amateurs les plus pointus de la série.

  • À Londres, Philip Mortimer et le jeune Richard, neveu de Francis Blake, dînent avec James Whale. Le réalisateur de L'Homme invisible prépare un film consacré à la célèbre affaire de la « Marque Jaune ».
    En sortant de l'hôtel, Mortimer et Richard manquent de se faire écraser par une voiture sans conducteur. Dans la nuit, James Whale est réveillé par une voix féminine psalmodiant à la radio une phrase en forme de menace.
    Intrigué, Mortimer téléphone à Blake. Celui-ci lui apprend que le docteur Septimus avait une collaboratrice : une biologiste nommée Ursula Phelps. Etrange coïncidence, Richard a récemment lu un article signé « Phelps », expliquant que l'électricité organique pouvait déplacer des objets à distance.
    Bien décidés à éclaircir ce mystère, les trois hommes s'aventurent jusqu'au cottage abandonné du docteur Septimus. Dans le désordre de son laboratoire, ils vont découvrir son oeuvre ultime...
    Avec cette nouvelle mêlant l'humour au surnaturel, François Rivière, biographe d'Edgar P. Jacobs, et Jean Harambat, auteur des remarqués Opération Copperhead et Detection Club, rendent hommage au cinéma fantastique et à la littérature populaire des années 30. Une histoire savoureuse au ton so british !

  • Mortimer ne parvient pas à percer le mystère de l'onde Mega et le fonctionnement du Télécéphaloscope de Septimus lui échappe. Qu'est-ce qui peut bien provoquer toutes ces interférences ? Cela pourrait-il avoir un lien avec cet inconnu en chapeau melon qui arpente les rues de Londres en demandant après Guinea Pig ?

    Jean Dufaux et Antoine Aubin, aidés d'Étienne Schréder, revisitent La Marque Jaune. Ils prolongent le mythe et signent le grand retour d'Olrik sur les quais de la Tamise.

  • La capture de Mortimer, dans les falaises du Makran, n'est qu'un demi-succès pour Olrik. En effet, le professeur voyant venir l'inéluctabilité de sa capture, et ce malgré un combat acharné, a réussi à dissimuler les plans.



    Le colonel Olrik est alors mis au pied du mur, sommé par Lhassa d'obtenir du savant qu'il révèle tout ce qu'il sait de l'espadon, par n'importe quel moyen.



    Mortimer est donc soumis à la question. Comme il résiste bravement et refuse de parler, il commence à s'affaiblir dangereusement. Un interrogatoire trop poussé risque de le faire passer de vie à trépas. Ce qui ne laisse pas d'inquiéter le capitaine Blake qui, avec l'aide de Nasir, sergent du Makran Levy Corps, a réussi à rejoindre la base secrète de la résistance dans le Détroit d'Ormuz.



    Blake refuse d'abandonner Mortimer à son sort funeste. Il envoie Nasir à Karachi où il réussit à se faire embaucher dans la prison où le professeur est retenu prisonnier. Il arrive à faire comprendre à ce dernier qu'il doit faire semblant de collaborer avec l'ennemi.



    Feignant de céder sous la torture, Mortimer fait croire à Olrik qu'il a perdu les plans, mais qu'il accepte de collaborer pour les reconstituer... Il réussit ainsi à gagner un temps précieux que Blake met à profit pour chercher les vrais plans de l'Espadon.



    Mortimer joue alors un jeu dangereux, livrant de fausses informations à ses geôliers tout en essayant de prévenir ses amis de l'endroit où les vrais plans sont cachés.



    Mais la patience de Basam Damdu est de courte durée et Nasir avertit bientôt Blake que la libération de Mortimer est, tout comme la récupération des plans perdus, devenue une question de vie ou de mort...

  • 1947. Alors que dans le monde se multiplient les pactes et les conférences destinées à sauvegarder la paix, le mystérieux « Empire Jaune » de Basam Damdu « l'usurpateur », empereur du Tibet, lance une offensive généralisée. En quelques heures, la gigantesque armada anéantit les principales villes de la planète. Paris, Londres, Rome, Bombay, sont réduites à l'état de ruines fumantes, la flotte américaine du Pacifique gît au fond de l'océan, tandis que les couleurs de l'empereur sont hissées par ses parachutistes sur les gratte-ciel du nouveau monde...



    Cependant, dans la base militaire de Scaw-Fell, en Angleterre, le professeur Mortimer met au point une arme secrète dont la puissance de feu devrait permettre de contrer la fulgurante progression de l'armée « jaune » : l'Espadon.



    Mis au courrant par ses espions, Olrik, aventurier habile et sans scrupules qui s'est mis au service de l'Usurpateur, attaque la base avec sa flotte aérienne. Le capitaine Blake, de l'Intelligence Service, ainsi que le professeur Mortimer s'enfuient à bord du « Golden Rocket », emportant avec eux les plans de l'Espadon. Ils ne laissent derrière eux que les décombres de Scaw-Fell.



    Une fantastique poursuite s'engage alors dans les airs et sur terre entre Olrik, qui veut récupérer les plans, et Blake et Mortimer qui tentent de rejoindre une base secrète du Moyen-Orient où, déjà, s'organise la résistance, et où il leur sera possible de mener à bien la construction de l'engin qui représente le dernier espoir du monde libre : l'Espadon...

  • Blake et Mortimer ont réussi à rallier la base secrète de la résistance dans les falaises du Makran, au Moyen-Orient. À l'abri de ses redoutables défenses et tandis que Blake s'occupe de la sécurité, le professeur Mortimer fini de mettre au point le premier prototype de l'Espadon : le SX 1.



    Mais Olrik, que l'évasion de Mortimer a fait tomber en disgrâce auprès de l'Usurpateur, n'a pas dit son dernier mot. Il parvient à s'introduire dans la place forte souterraine en se faisant passer pour un ingénieur en énergie atomique, l'identité idéale pour se faire ouvrir les portes des points les plus stratégiques.



    Sous terre et sous mer, une formidable course contre la montre s'engage alors entre Olrik et nos deux Héros. Sauront-ils déjouer la supercherie et empêcher le traître de nuire ? Parviendront-ils à terminer l'Espadon, dernier espoir du monde libre, avant que Basam Damdu ne lance ses troupes dans un assaut final et dévastateur des falaises du Makran ? Vous le saurez en lisant ce troisième et dernier tome du Secret de l'Espadon : SX 1 contre-attaque.

  • Le capitaine Blake assassiné à l'aéroport d'Athènes, Olrik semble avoir gagné la première manche. Fou de rage, Mortimer jure qu'il n'aura de cesse de venger son ami. Il se met en chasse, mais les pistes sont rares. Cheik Abdel Razek, un vieil homme aux pouvoirs mystérieux, le met en garde contre l'entourage du docteur Grossgrabenstein, un passionné d'égyptologie fortuné qui a entrepris des fouilles non loin de la Grande Pyramide.



    Sharkey, le chef de chantier engagé par le docteur, est une brute notoire. Par deux fois Mortimer intervient en faveur d'Abdel Razek que Sharkey s'apprêtait à corriger d'importance, s'attirant ainsi la sympathie du noble vieillard.



    Les mises en gardes répétées de ce dernier n'ont de cesse d'éveiller la curiosité de Mortimer.



    Des événements étranges surviennent sur les fouilles, dont certains semblent d'origine surnaturelle. De fait, Mortimer aura parfois l'impression de perdre pied dans cette enquête qui le conduira dans les tréfonds de la Grande Pyramide, et où les apparences se révéleront souvent trompeuses. Et lorsque viendra pour lui l'heure des découvertes et des révélations, lorsque apparaîtra l'envoyé d'Aton, la Chambre d'Horus pourrait bien devenir son tombeau...

  • Les murs de la City ne résonnent plus que des incroyables exploits de la " Marque Jaune ". Ce mystérieux criminel multiplie les actions spectaculaires : raid contre la banque d'Angleterre, vol du Gainsborough de la National Galery, et même vol de la couronne royale d'Angleterre...



    Rien ne semble pouvoir l'arrêter. Son audace va jusqu'à prévenir à l'avance la police du lieu de l'accomplissement de ses forfaits, ridiculisant à chaque fois un peu plus Scotland Yard.



    L'apparente facilité avec laquelle il se déjoue des dispositifs policiers finit par inquiéter les plus hautes instances du pays. Le capitaine Francis Blake est dépêché par le Home Office auprès de Scotland Yard pour élucider l'affaire et découvrir l'identité de l'homme qui se cache derrière la Marque Jaune.



    Le capitaine s'adjoint tout de suite les services de son vieil ami, le professeur Philip Mortimer, dont les connaissances scientifiques s'avéreront précieuses dans cette affaire extrêmement complexe.



    Mais voici qu'aux vols succèdent les enlèvements. Un médecin réputé, un éditorialiste fameux, un juge éminent, disparaissent tour à tour, enlevés sous les yeux impuissants de la police. Les trois hommes se connaissaient. Ils faisaient tous trois partis du " Centaur Club " et étaient amis, ainsi que le professeur Septimus. Ce dernier, psychiatre de renom, est persuadé que la Marque Jaune est un génie du mal et qu'il sera le prochain de la liste...



    Qui se cache derrière la Marque Jaune ? Quels sont ses mobiles, ses motivations ?...



    Blake et Mortimer auront fort à faire pour venir à bout de l'inquiétant individu aux pouvoirs quasi-surnaturels...

  • Le professeur Philip Mortimer a décidé de passer ses vacances au Caire avec son fidèle serviteur, Nasir. Il compte y retrouver son vieil ami, le professeur Ahmed Rassim Bey, conservateur du Musée des Antiquités Égyptiennes, qui lui offre la fantastique opportunité d'assouvir sa passion pour l'égyptologie. Le professeur Bey l'a invité à participer au déchiffrement de ses dernières trouvailles, en l'occurrence des papyrus provenant d'un cartonnage de momie de l'époque des Ptolémées.



    Son enthousiasme est tel qu'il ne s'inquiète pas des soupçons de Nasir, qui, dès leur arrivée à l'aéroport, a l'impression qu'ils sont suivis par une mystérieuse " Lincoln " noire.



    Il se plonge avec délices dans les mystères de l'égyptologie antique. Et quelle n'est pas sa stupéfaction de découvrir que l'un des fragments semble avoir été écrit par Manethon, seul historien de race égyptienne connu et dont l'oeuvre avait été perdue depuis deux mille ans.



    Mortimer et Bey vont de surprise en surprise lorsqu'ils s'aperçoivent que le morceau en question traite de la " Chambre d'Horus ", crypte mythique qui renfermerait des trésors incalculables.



    Ce texte incomplet va entraîner Mortimer sur les traces d'une organisation de trafic d'antiquité, dont son implacable ennemi, le colonel Olrik, semble être le chef.



    À l'ombre des Pyramides, dans le vieux quartier du Caire, le combat s'engage entre Olrik et Mortimer pour percer le secret qui entoure la Chambre d'Horus et son fabuleux trésor...

  • « Par Horus, demeure ! » Le souvenir de la Grande Pyramide hante à nouveau Mortimer. Ses cauchemars commencent le jour où il étudie d'étranges radiations qui s'échappent du Palais de Justice de Bruxelles : un puissant champ magnétique provoque des aurores boréales, des pannes dans les circuits électroniques et d'épouvantables cauchemars chez ceux qui y sont exposés. La ville est aussitôt évacuée par l'armée et enceinte d'un haut mur.

    Mortimer vit depuis lors une retraite morose à Londres, et Blake a gravi les échelons de l'armée où il occupe d'importantes fonctions. Avec le temps, les deux amis d'hier ne se voient plus guère. Jusqu'au jour où Blake vient retrouver Mortimer. Dans la zone interdite, malgré le confinement de l'édifice dans une cage de Faraday, le rayonnement a soudain repris, menaçant d'effacer le contenu de tous les ordinateurs sur terre, y compris les données des banques et de la bourse.

    Pour venir à bout du rayonnement, l'armée a conçu un plan qui met en péril l'avenir du monde. Pour Blake et Mortimer, malgré leurs vieilles querelles, malgré leur âge, il va s'agir de repartir à l'aventure, vers une Bruxelles abandonnée pour tenter encore une fois de sauver le monde. Et s'apercevoir que la zone interdite n'est pas si abandonnée que cela.

    Ce qu'ils trouveront là est en lien avec leur aventure passée, celle qui les avait menés au temps de leur jeunesse, vers les mystères de la Grande Pyramide.

    Dans Le Dernier Pharaon, les Belges François Schuiten, Jaco Van Dormael, Thomas Gunzig et Laurent Durieux mêlent leurs talents respectifs dans le plus grand respect pour la série originelle. Un album fidèle, mais à la fois très personnel, qui prend ses sources au coeur même des aventures de Blake et Mortimer. Un hors-série d'exception !

  • Le scandale éclate dans la presse londonienne : il y a une taupe à l'Intelligence Service ! Et voilà que sur une photo prise par les agents du MI 5, la taupe a, sans l'ombre d'un doute, le visage de Francis Blake ! Stupeur générale !
    Mortimer s'acharne à croire que son ami a été forcé d'agir contre sa volonté, mais les premiers éléments de l'enquête balaient cette hypothèse : Blake a ouvert, sous un nom d'emprunt, un compte alimenté par des versements venant des Bahamas, d'où il a retiré 30 000 livres sterling en quelques mois, plus de dix fois sa solde annuelle ! Pour tout arranger, dans l'appartement que partagent les deux amis, Mortimer retrouve les 30 000 livres cachées dans une reproduction en terre cuite d'un "chacmool" toltèque du 11ème siècle...
    Les agents du MI 5 ayant pour projet de juger Blake pour haute-trahison, ou de l'abattre s'il le faut, Mortimer décide de retrouver son ami avant eux - avec un seul minuscule indice : lors de leur dernière rencontre au Centaur Club, Blake lui a parlé de manière anodine d'un "endroit idéal pour échapper à ses soucis" : le cottage d'une cousine dans le Yorkshire...
    Une longue traque commence, qui nous mènera de Londres aux Hautes Terres d'Ecosse - où Mortimer retrouvera Blake à la tête d'un troupeau de moutons - et finira à Ardmuir Castle, pour un dénouement orchestré par l'ignoble colonel Olrik...

  • Olrik qui défraye la chronique des faits divers et se transforme tour à tour en passe muraille et en gentleman cambrioleur, voilà qui ne laisse pas d'étonner Blake et Mortimer !



    Ces derniers se sont rendus à Paris pour une confrontation avec leur vieil ennemi au Palais de Justice. Mais le colonel, par un magistral tour de passe-passe et l'utilisation de complice extérieur, réussi à fausser compagnie à ses geôliers avant d'arriver au Palais.



    L'histoire ferait presque sourire nos deux Anglais, si le colonel ne les mettait au défi de l'arrêter avant qu'il ne commette quelque forfait.



    Or les feux de l'actualité sont alors braqués sur une affaire que d'aucun dans l'opinion publique française n'hésite pas à qualifier " d'état ".



    Sir Williamson, un richissime collectionneur Britannique, se propose de faire cadeau à la reine Elisabeth du collier de Marie-Antoinette, celui-là même qui fut à l'origine d'un retentissant scandale qui, à la fin de l'ancien régime, préluda à la révolution. Le prestigieux bijou doit être présenté à l'issue d'une réception que donne Sir Williamson chez le joaillier Duranton. C'est ce moment que choisit Olrik pour refaire surface et subtiliser le collier, au nez et à la barbe de Blake et Mortimer, eux aussi invités à la fête. Mais quelle curieuse stratégie pousse donc Olrik à informer par téléphone tous les journaux de son forfait ? Pour quelle raison harcèle-t-il le pauvre Duranton, déjà bien éprouvé par la disparition du bijou dans son hôtel particulier ?



    Pour le savoir, nos deux héros devront mener une enquête dans les rues et les sous-sols de la capitale, parcourant les catacombes, allant de filature en course-poursuite à la recherche du repaire d'Olrik et de ses sbires. Une aventure policière rocambolesque au parfum de mystère qu'on n'appellera désormais plus autrement que " la deuxième affaire du collier " !

  • Quelle obscure folie a pu pousser Miloch (le savant fou de S.O.S. Météores, inventeur d'une machine à contrôler les intempéries) à faire de Mortimer son légataire universel ?



    L'honorable savant voit ainsi sa curiosité scientifique piquée au vif au point d'en oublier toute prudence. Passant outre la mise en garde du capitaine Blake, il se rue tête baissée dans un piège mortel.



    Miloch est en effet l'inventeur du Chronoscaphe, une machine à voyager dans le temps. En léguant son invention à Mortimer, il l'a par la même occasion attiré dans une épouvantable chausse-trappe destinée à le perdre dans l'infinie des temps. Voilà notre imprudent voyageur obligé de parcourir les siècles à la recherche de son époque. Il passera ainsi de l'ère préhistorique au Moyen Âge, avant d'affronter dans notre futur lointain, un tyran despotique et tout puissant qui a réduit l'humanité en esclavage.



    Ce voyage épique, terrifiant et bouleversant, constitue l'une de ses aventures les plus singulières, d'autant que cette fois-ci Blake ne pourra rien faire pour l'aider : quoi qu'il arrive, Mortimer est seul contre le temps...

  • Bien des années ont passé depuis la dernière aventure de Blake et Mortimer. L'un et l'autre se sont retirés et savourent une retraite méritée. Mais le destin, lui, ne les a pas oubliés. Une énigmatique lettre va les réunir à nouveau... Les deux vieux amis découvriront-ils enfin le mystère de la Grande Pyramide enfoui dans leur mémoire ? Retrouvez la correspondance de nos deux célèbres personnages dans une édition revue et corrigée. Un must !

  • Nos héros les plus british mènent l'enquête sur le plus british des dramaturges : William Shakespeare of course ! Mais qui est-il vraiment ? Entre l'Angleterre et l'Italie, Philip Mortimer et Elizabeth, la fille de Sarah Summertown, résolvent des énigmes plus ardues les unes que les autres. Entre-temps, Francis Blake enquête sur une bande organisée de Hyde Park. Une course contre la montre et des révélations en série : un très grand Blake et Mortimer signé Yves Sente et André Juillard !

  • Mortimer a été invité en Grèce pour identifier une découverte archéologique bouleversante : les 30 deniers de Judas. Frappant d'une malédiction quiconque les touche, les pièces seraient la manifestation physique de la colère divine ! Entre de mauvaises mains, un tel artefact entraînerait, à coup sûr, la chute de l'humanité. Et, justement, Olrik vient de s'évader du pénitencier de Jacksonville... Fantasme théologique ou réalité scientifique, le danger est bien réel ! Huit ans après L'Etrange Rendez-vous, Jean Van Hamme effectue son grand retour sur Blake et Mortimer, justifiant pleinement cette attente. Le regretté René Sterne, auteur de la série Adler, Chantal de Spiegeleer, auteur de la série Madila, et le scénariste de Largo Winch signent une histoire à la hauteur de ce mythe du 9ème Art !

  • En vacances dans l'archipel des Açores, le professeur Mortimer fait une stupéfiante découverte. Lors de l'exploration d'un gouffre nommé " O foro do diabo " (le trou du diable), il trouve un métal inconnu aux étonnantes propriétés radioactive et luminescente. Il ne peut s'empêcher de penser à l'orichalque, ce mystérieux métal que les Atlantes, dans le récit de Platon, estimaient aussi précieux que l'or. La découverte est suffisamment importante pour qu'il prévienne son ami, le capitaine Blake.



    Ce dernier vient le rejoindre à Saõ Miguel et les événements se précipitent. Quelqu'un dérobe le spécimen que Mortimer avait laissé dans sa villa. Blake et lui n'ont que le temps de voir un étrange engin traverser l'espace à la vitesse de l'éclair, disparaissant dans la nuit.



    De plus en plus intrigués, les deux hommes décident de refaire une expédition au " Foro do diabo " pour y retrouver des échantillons.



    Ils sont accompagnés d'un guide, Pépé et de son assistant sous les traits duquel se cache l'aventurier Olrik, leur plus mortel ennemi. Ce dernier a été embauché par une puissance étrangère pour récupérer le précieux minerai.



    La descente dans les dangereuses caldeiras commence. Cette plongée dans les entrailles de la terre va les amener à vivre leur plus extraordinaire aventure. Élucidant un mystère vieux de plusieurs siècles, ils partiront à la découverte de l'Atlantide, de son peuple et de ses ennemis, exploreront le continent perdu et risqueront leurs vies pour sauvegarder la paix dans l'Empire Atlante. Ils braveront mille dangers pour revenir vers notre monde où l'Atlantide reste une énigme irrésolue... Le moindre de ces dangers n'étant pas Olrik...

  • Voici presque 2000 ans, l'apôtre Judas vendit le Christ aux Romains pour trente deniers d'argent. Blake et Mortimer doivent les retrouver avant qu'ils ne fassent à nouveau couler le sang. En effet, l'ancien SS von Stahl est prêt à tout pour s'emparer des pièces maudites, convaincu que leur pouvoir maléfique lui permettra de régner sur le monde. Et pour ce faire, il s'adjoint les services d'Olrik après l'avoir fait évader de sa prison américaine. L'insaisissable "colonel", plus retors que jamais, est bien décidé à se venger de ses vieux adversaires.

  • Des phénomènes météorologiques d'une alarmante ampleur sévissent sur toute l'Europe occidentale, bouleversant la vie de millions d'hommes... À un hiver long et meurtrier a succédé un dégel propice aux inondations.



    Ces calamités n'ont pas épargné la France, et c'est dans un Paris que les affres du temps ne laissent pas d'inquiéter la population que débarque le professeur Mortimer.



    Préoccupé par ces fluctuations météorologiques et ses désastreuses conséquences, son gouvernement l'a chargé d'en déterminer les causes, et c'est avec cet objectif en tête qu'il se rend à Jouy, chez son vieil ami le professeur Labrousse, directeur de la météo.



    Mais Mortimer est détourné de ces préoccupations scientifiques passionnantes par une malheureuse affaire : la disparition inexpliquée du chauffeur de taxi que Labrousse avait envoyé chercher Mortimer à la gare. De fait, Mortimer est le dernier à l'avoir vu vivant et devient le principal suspect de la police. Notre bouillant Écossais décide de résoudre cette nouvelle énigme, et compte sur l'aide du capitaine Blake, lui aussi de passage en France. Le chef du MI5 est sur la piste d'un réseau d'espions dont le centre semble se situer à Paris même.



    Cependant Mortimer disparaît à son tour, avant d'avoir pu contacter Blake.

    Dès lors, ce dernier, aidé de Labrousse, se lance dans une double enquête : débusquer la mystérieuse filière, et retrouver son ami.



    Il va rapidement se rendre compte que tout semble lié : les catastrophes climatiques, la disparition de Mortimer et du chauffeur, et l'existence de ce réseau dont on ignore les motivations et les fantastiques possibilités. Et sur tout cela plane l'ombre inquiétante d'Olrik et d'une puissance étrangère aux moyens colossaux et aux intentions hostiles...

  • À la demande express de Mortimer, Blake se rend à Tokyo dans le but de résoudre une affaire dont le savant lui a laissé entendre qu'elle pourrait concerné le MI5.



    Il ignore tout de la présence d'Olrik au Japon, et n'en sait pas davantage sur Sato et son invention, un androïde volant qu'il peut multiplier à l'infini par parthénogenèse électronique.



    Aussi est-il assez surpris, lorsqu'il débarque à l'aéroport, de ne pas y trouver son ami. Une visite à l'hôtel où Mortimer est descendu ne le rassure pas davantage. Non seulement le professeur ne s'y trouve pas, mais une fouille rapide de son appartement ne tarde pas à convaincre Blake que Mortimer s'est encore fourré dans de sales draps !



    En effet, il est retenu prisonnier dans la villa du professeur Sato, sous la surveillance sans faille du Samouraï, un robot de défense conçut par le cybernéticien, et dont Olrik a réussi à prendre le contrôle.



    Kim, l'assistant félon de Sato, est parvenu à faire un second robot à l'image de Mortimer. Mais Olrik compte se servir de celui-ci non pas pour tromper les banques et récupérer les trois formules du professeur Sato, mais bien pour se débarrasser définitivement du capitaine Blake.



    Dans le laboratoire, la chaîne de fabrication des androïdes s'est affolée, vomissant un flot de Mortimers aberrants. Une armée de robots en sommeil aux formes cauchemardesques et n'attendant qu'un ordre pour s'abattre sur les ennemis qu'on leur désignera...



    Mortimer devra non seulement parvenir à tromper la vigilance du Samouraï, mais en plus trouver le moyen de sauver son ami d'un péril d'autant plus sournois qu'il a l'apparence de la personne en qui le capitaine a le plus confiance !...

  • À Bombay, un jeune Écossais frais émoulu de l'Université rencontre un jeune Anglais sportif qui ne porte pas encore la moustache. Blake et Mortimer se doutaient-ils qu'à ce moment précis, ils noueraient les fils d'une machination qui trouvera son dénouement en 1958 à Bruxelles ?



    Alors que l'Exposition Universelle va bientôt ouvrir ses portes, une menace terrible pèse sur le monde. Des phénomènes électriques surpuissants venus d'on ne sait où ravagent les différents pavillons. Début 1958.



    Pour le plus grand plaisir de millions de futurs visiteurs, Bruxelles se prépare à recevoir les pays exposants les plus prestigieux de la planète venus présenter leur culture, leurs connaissances scientifiques les plus avancées et leurs projets de société les plus audacieux dans le cadre d'une somptueuse Exposition Universelle.



    C'est ce cadre unique qu'un mouvement terroriste tiers-mondiste dirigé par un mystérieux Empereur indien, revenu de la mort après plus de 2000 ans, a choisi comme théâtre de ses premières actions destinées à déstabiliser les pays occidentaux.



    C'est le Professeur Philip Mortimer qui a été choisi par son pays pour diriger le pavillon de la "British Industry" dans lequel la Grande Bretagne est fière d'exposer son savoir scientifique et ses applications technologiques.



    Durant toute la durée de l'Expo, ce pavillon sera relié à la base scientifique britannique de Halley, sise en Antarctique. Ainsi, les visiteurs du pavillon installé à Bruxelles pourront découvrir en direct les battements de coeur du 6e continent.



    Ce que Mortimer ignore, c'est qu'à partir d'une base secrète voisine en Antarctique baptisée Gondwana, les terroristes vont sournoisement se servir des ondes de la connexion Halley-Bruxelles établie par les britanniques pour envahir et tenter de détruire l'Exposition Universelle au moyen d'une arme redoutable d'un type nouveau.



    Ce que Mortimer ignore aussi, c'est que le machiavélique empereur indien qui s'apprête à détruire l'Expo de Bruxelles, n'est autre qu'Açoka. Açoka le mage à qui une poignée de fanatiques indiens reconnaissent l'immortalité et qui avait accusé le jeune Philip adolescent d'avoir tué sa fille bien des années plus tôt. Açoka l'éternel qui lui avait promis de se venger un jour...

empty