Pu De Grenoble

  • Pour la première fois dans son histoire culturelle, l'humanité se confronte à l'ampleur de son propre impact sur la planète.
    Le dérèglement climatique bouleverse notre rapport culturel à la nature. Au coeur de cette grande transformation, les métiers de la culture traversent une triple tempête. Tempête dans les crânes, à la recherche de modèles de développement plus en phase avec les nouveaux impératifs écologiques.
    Tempête économique, lors d'une crise sanitaire servant d'aimable répétition à l'urgence climatique.
    Tempête auprès des publics, dans un contexte de numérisation accélérée des pratiques culturelles, notamment des plus jeunes générations.
    Face à cette situation, les auteurs posent les premières briques de cette filière culturelle « décarbonée ».

  • Faire culture : de pères à pairs Nouv.

    Un ouvrage qui présente la parole et les points de vue d'acteurs de la culture encore jamais entendus.
    Comment se redessinent les politiques culturelles et surtout la façon de faire de la culture ?
    Le temps d'une organisation verticale a pris fin, c'est une nouvelle vision d'oeuvrer qui se met en place. L'on assiste de plus en plus à un travail collaboratif, qui invente, innove, créé, de façon plus autonome, non concurrentielle mais complémentaire.
    Cette complémentarité collaborative produit une transformation des politiques publiques et pose le fondement de nouvelles formes de ces politiques publiques. C'est ce qu'aborde cet ouvrage grâce aux onze contributions qui le composent.

  • Pour la première fois, un livre qui parle de l'art urbain sous l'angle des politiques publiques.
    Comment se construit l'art urbain dans la ville ? Quel regard portent les pouvoirs publics sur le street art ? Comment régulent-ils cette pratique, entre répression et promotion ? Quels sont les enjeux de la professionnalisation des artistes ?
    En s'appuyant sur des exemples et des entretiens menés à Paris et Berlin, les deux villes les plus importantes d'Europe à l'origine du développement des graffitis, l'auteur propose une analyse sous trois angles sociologiques différents : la sociologie urbaine, la sociologie politique et la sociologie de l'art.

  • Comment décider démocratiquement de la culture publique ? Décider les politiques culturelles ne relève pas de l'évidence. Si les régimes autoritaires imposent leur pouvoir de décision, les pays démocratiques, par le biais de l'État, doivent sans cesse légitimer leur action culturelle, répondant à l'impératif idéal d'une culture de tous, par tous et pour tous.
    Toutes les démocraties sont confrontées à cette problématique, mais comment y répondent-elles ? Quels sont les processus de légitimation de ces politiques culturelles ? Comment institutionnaliser l'action culturelle ?
    L'auteur met en lumière les fondements théoriques de la décision démocratique dans le champ des politiques culturelles et offre des pistes pour que l'État garde sa légitimité en la matière.

empty