10/18

  • À Chicago, dans les années 1980, au coeur du quartier de Boystown, Yale Tishman et sa bande d'amis - artistes, activistes, journalistes ou professeurs... - vivent la vie libre qu'ils s'étaient toujours imaginée. Lorsque l'épidémie du sida frappe leur communauté, les rapports changent, les liens se brouillent et se transforment. Peu à peu, tout s'effondre autour de Yale, et il ne lui reste plus que Fiona, la petite soeur de son meilleur ami Nico.
    Du Chicago des années 1980 au Paris d'aujourd'hui, Rebecca Makkai nous offre une épopée puissante sur le pouvoir de l'amitié face à la tragédie.

  • Sur la page promotionnelle d'une assurance-vie, un jeune publicitaire fraîchement divorcé insère la photo, en apparence banale, d'un troupeau de moutons. Mais l'un des animaux, qui porte sur sa laine une tache en forme d'étoile, suscite l'intérêt d'un homme en noir, proche collaborateur du « Maître », un homme politique très puissant. Et voilà le jeune homme sommé - lourdes menaces à l'appui - de retrouver ce mystérieux mouton. Ainsi débute son voyage initiatique vers l'île de Hokkaido, avec pour compagne une jeune femme aux oreilles bouleversantes de perfection, un improbable jeu de piste dans un univers qui défie toute logique.

    Quatrième roman d'Haruki Murakami, La Course au mouton sauvage, au charme envoûtant et à l'écriture tout en finesse, est l'oeuvre qui a signé la consécration de l'auteur au Japon et à l'international.

  • À la suite d'une série de rêves, un journaliste free-lance désabusé part à la recherche d'une ex-petite amie, pourvue des oreilles les plus parfaites que la terre a jamais portées, mystérieusement disparue. Sa quête le mène à l'hôtel du Dauphin de Sapporo, où il va devenir le chaperon d'une adolescente paumée, et recevoir des instructions cryptiques de la part d'un homme-mouton, caché dans une chambre miteuse d'un étage fantôme, dont la principale est de : « continuer à danser ».

    Sixième roman d'Haruki Murakami, entre roman noir et quête métaphysique, Danse, danse, danse, nous emmène du nord glacé du Japon à Hawaï en passant par les recoins les plus reculés l'imaginaire envoûtant du maître de la littérature japonaise.

  • Le 16 juillet 1994 dans la région de Manchester, Julie Rouane, dix-sept ans, prétexte un rendez-vous avec une copine pour s'absenter du domicile familial... et disparaît pendant plus de vingt ans.
    Longtemps après l'abandon de l'enquête par la police, son père, Raymond Rouane, continue à explorer seul toutes les pistes possibles. En vain. La mère de Julie et sa soeur cadette, Selena, tentent elles aussi de faire front, chacune à sa manière.
    Puis un soir, 20 ans après, une femme qui prétend être Julie contacte Selena. Alors qu'on avait soupçonné que l'adolescente ait pu être enlevée et assassinée - un homme de la région ayant avoué plusieurs meurtres de femmes -, l'histoire que Julie raconte à sa soeur est tout à fait différente, extravagante, impossible...

  • à cache-cache

    M. J. Arlidge

    Pour Helen Grace, la meilleure inspectrice du pays, la chute est vertigineuse : accusée de meurtre, enfermée aux côtés du tueur qu'elle a fait condamner, il lui faut désormais survivre jusqu'au procès et prouver, d'une façon ou d'une autre, son innocence.
    Quand un corps est retrouvé mutilé dans la cellule voisine, cette situation étouffante se transforme en véritable cauchemar. Il lui faut à tout prix arrêter l'assassin...
    Avant qu'elle ne soit sa prochaine victime. Fidèle à son sens du suspense et du rebondissement, M. J. Arlidge poursuit dans ce sixième volet la série des Helen Grace.

  • Carnac, début du Ve millénaire avant notre ère. Les chasseurs-cueilleurs nomades de la Forêt-des-buttes cohabitent, non sans difficultés, avec les pêcheurs de la côte. Mais de nouveaux venus, les cultivateurs, se préparent à incendier la forêt pour défricher la terre. Chargé d'un message de paix, le commerçant Pas-de-Géant est assassiné. La guerre semble inévitable.
    Trois femmes s'interposent : Lynx, une jeune nomade audacieuse, Paruline, la deuxième épouse d'un riche pêcheur, et La Vivace, une cultivatrice dévouée. Elles obtiennent un sursis pour mener une enquête sur la mort de Pas-de-Géant. Le groupe auquel appartient le meurtrier devra quitter la région, laissant les autres se partager le territoire.
    Peu à peu, elles mettent au jour des secrets inavouables... Le sort de chaque peuple se jouera finalement lors d'une grande cérémonie rituelle au milieu des pierres dressées de Carnac.

  • Irlande. 672. Au coeur du hameau de Cloichín, vit une communauté soudée et aimante. Les fermes prospèrent, les villageois vivent en toute quiétude. Mais sous ses apparences de paradis terrestre, le village est sous la coupe d'un nouveau prêtre. Il a ordonné aux habitants de lyncher un homme soupçonné du meurtre d'un fermier et de sa famille. Son seul tort et la seule preuve : il a la peau noire.
    Fidelma et Eadulf arrivent à temps pour empêcher la foule hystérique de le mettre à mort. L'homme est sauvé mais l'enquête de Fidelma doit impérativement l'innocenter. Sa première constatation est sans appel : deux armes différentes ont été employées pour perpétrer ces meurtres. D'autres incohérences apparaissent bientôt. Et alors que les amis de toujours deviennent des ennemis et qu'on ne sait plus à qui accorder sa confiance, d'autres vont perdre la vie...

  • Kim Jiyoung est une femme ordinaire, affublée d'un prénom commun - le plus donné en Corée du Sud en 1982, l'année de sa naissance. Elle vit à Séoul avec son mari, et leur petite fille. Elle a un travail qu'elle aime mais qu'il lui faut quitter pour élever son enfant. Et puis, un jour, elle commence à parler avec la voix d'autres femmes. Que peut-il bien lui être arrivé ? En six parties, qui correspondent à autant de périodes de la vie de Kim, Cho Nam-joo livre une photographie de la femme coréenne piégée dans une société traditionaliste. Mais Kim Jiyoung est bien plus que le miroir de la condition féminine en Corée - elle est le miroir de la condition féminine tout court.

  • En 1646, Jules Mazarin, président du conseil royal, signe des lettres de patentes qui permettent à son frère Michel d'augmenter la surface de la ville d'Aix. Au même moment, le comte d'Alais, gouverneur de Provence, avertit le ministre que de fausses lettres de provision, toutes signées par le cardinal et permettant d'accéder à des charges de conseiller au parlement, sont mises en vente. Qui peut bien chercher à céder de tels documents et à semer le trouble dans la ville ? Mazarin charge le marquis de Vivonne de mener l'enquête. Aidés de Gaston de Tilly, procureur du roi et du perspicace Louis Fronsac, les trois hommes finiront par découvrir la vérité après avoir frôlé la mort plus d'une fois, dans une ville d'Aix sale, obscure et encore enserrée dans ses remparts moyenâgeux.

  • Le roman noir sur l'épuration.

    Une robe bleu roi roulée sous des branchages. Plus loin, une jeune femme sauvagement tondue gît sous un arbre.
    Dans cette forêt du Vercors, Marie Valette a été violée et assassinée. Elle avait 24 ans.
    Ce 10 septembre 1944, Georges Duroy, commissaire de police près le délégué général à l'épuration, et Judith Ashton, jeune photographe de guerre américaine, se trouvent sur la scène de crime.
    En cette journée caniculaire, tous deux s'interrogent. Qui a pu s'en prendre si violemment à la fille d'une famille de résistants ?
    Jeunes héros sortis de l'ombre, coupable idéal et villageois endeuillés s'affrontent dans les cendres encore fumantes de la Libération. Car au sortir de cinq années de guerre, ce sont les silences et les règlements de comptes qui résonnent sur les flancs arides des montagnes.

    Avec force et intensité, François Médéline interroge la complexité des hommes et de leurs combats.

  • Lucie Blackman a 21 ans en cet été 2000. Elle vit à Tokyo depuis quelques mois et travaille dans un bar à hôtesse pour éponger ses dettes. Le 1er juillet, elle disparaît sans laisser de traces. Ses parents lancent alors une vaste campagne de mobilisation pour la retrouver. L'enquête des autorités japonaises est bien vite sujette à caution. Veut-on vraiment savoir ce qui s'est passé ?
    Journaliste, Richard Lloyd Parry se passionne pour l'affaire et cette ville hantée par le mal, aussi fascinante qu'effrayante. Il s'immerge dans le Tokyo interlope, où se confrontent industrie du sexe et système judiciaire sidérant. Au coeur de cette toile invraisemblable, un mystérieux millionnaire émerge du fond des ténèbres.

  • Arthur Alter a des problèmes. Professeur d'université médiocre, il ne peut plus payer son hypothèque et risque de perdre sa belle maison, et par la même occasion sa petite amie plus jeune que lui. La solution ? L'argent... tout cet argent laissé par sa défunte femme, Francine, directement à ses enfants, Ethan et Maggie, de jeunes adultes névrosés qui refusent aujourd'hui de lui parler. Sous prétexte d'une réconciliation maladroite, Arthur les invite chez lui pour les convaincre de le renflouer. Mais il ouvre ainsi la boîte de Pandore, libérant des années de ressentiments et de souvenirs cuisants enterrés...

    Avec un humour acéré, Andrew Ridker brosse le portrait attachant d'un clan qui nous ressemble, au coeur d'une Amérique vacillante mais irrésistible.

  • En ce milieu de l'hiver 671, soeur Fidelma part à nouveau sur les routes, investie d'une mission dont elle a juré de ne rien révéler à personne. Ces investigations secrètes la mènent, avec frère Eadulf et le guerrier Enda, à l'abbaye de Finnbarr. Mais avant même qu'elle ait pu obtenir des informations de l'abbé, celui-ci est retrouvé assassiné, tandis que sa meurtrière présumée a pris la fuite.
    Bien à contrecoeur, les compagnons de Fidelma acceptent de suivre les traces de celle qui détient peut-être la clef de l'énigme. Cependant, des rumeurs se répandent : les Eóganacht de Cashel fomenteraient un complot contre le haut roi et son épouse afin de s'emparer du trône des cinq royaumes. Dès lors, Fidelma se trouve menacée par un danger mortel.
    Dans l'impossibilité de divulguer la vérité, même à son époux Eadulf, Fidelma sent que le temps lui est compté. Elle n'aura d'autre choix que de relever le défi et d'affronter, seule, ses ennemis.

  • Maire d'Amsterdam, aimé du petit personnel et respecté des puissants de ce monde, époux comblé, heureux père d'une adolescente, Robert peut savourer pleinement le sentiment d'une vie accomplie.

    Jusqu'au jour où, lors d'une soirée officielle, il aperçoit sa femme, Sylvia, rire à gorge déployée avec son adjoint à la mairie, le pourtant très insignifiant Maarten Van Hoogstraten. Tiens, il ne les savait pas si proches. Complices, même. Et si... Non, son imagination lui joue des tours. D'ailleurs, Sylvia se comporte de manière on ne peut plus normale ces derniers temps. On pourrait même dire qu'elle n'a jamais été aussi normale. Mais justement, ne devrait-il pas s'en inquiéter ?

    Et voilà, le doute s'installe, le fossé se creuse. Et tandis que ses parents, un couple de nonagénaires énergiques, lui annoncent leur décision de mettre fin à leurs jours, c'est tout son équilibre - et sa belle assurance - qui menacent de voler en éclats.

  • La saga de Jeanne d'Arc

    Mark Twain

    Guerre de Cent Ans. Dans le petit village lorrain de Domrémy, une jeune enfant rêveuse et mystique prend les armes pour sauver la France. Elle s'appelle Jeanne, elle poursuivra sa destinée coûte que coûte. L'un de ses amis d'enfance et futur compagnon d'armes, Louis de Conte, prend la plume pour raconter son épopée. La légende de la Pucelle d'Orléans naît.
    Mark Twain rend un hommage vibrant et magique à cette héroïne, dont la courte vie fait se côtoyer le romanesque le plus puissant à un bouleversant courage.

  • Diplôme en poche, promotion 1971, Peter Keller apprend qu'il n'est pas admis à la faculté de droit de Columbia comme il l'espérait. Issu d'une famille modeste de Yonkers, une petite ville de l'État de New York, le jeune homme faisait pourtant jusque-là la fierté de son père et pensait à tort que la vie allait lui dérouler le tapis rouge. Tandis que ses amis entament de brillants cursus, le voilà contraint d'enchaîner les petits boulots - préposé au tri à la Poste, démarcheur téléphonique. Autant d'épisodes burlesques, qu'il décrit avec beaucoup d'autodérision, jusqu'à perdre les pédales et se lancer dans une série de canulars téléphoniques qui lui vaudront d'avoir affaire à la police. Et ni son nouveau poste d'enseignant à l'université, ni sa relation avec l'épouse psychotique d'un ancien professeur ne l'aideront à y voir plus clair. Peter est-il bien sûr de vouloir devenir avocat, ou devrait-il plutôt tenter sa chance dans les bars de New York pour y faire du stand-up...
    Un roman caustique et drôle, qui raconte l'histoire d'un jeune homme essayant de trouver sa place en ce monde.

  • Juin 1866. Californie. Crimson Dyke, agent de l'U.S.S.S., l'élite de Washington, division du Département du Trésor créée au lendemain de la guerre, est chargé d'arrêter les faux monnayeurs et escrocs qui sévissent dans les Etats de l'Ouest. Lors d'une halte à Providence, un cadavre éviscéré est découvert. Dyke laisse le sheriff local, Kowalski, mener l'enquête jusqu'à découvrir lui-même un autre meurtre : les autorités l'ont dissimulé pour ne pas nuire à la réputation de leur ville. Aidé du juge Clifford, Kowalski va demander l'aide de l'un des hommes les plus puissants de l'Ouest : Benedict Ross, pour éloigner Dyke de leurs affaires. Ses hommes de mains, les quatre frères Seasons, sont chargés de mener l'enquête.
    Mais les homicides se poursuivent à mesure que Crimson Dyke remonte vers le Nord. En chemin, il croise Dorothy, institutrice, dont il tombe amoureux. Les frères Seasons sont rapidement sur la piste d'une bande d'Indiens sans foi ni loi. Sont-ils les vrais coupables ? Corruption, violence et pragmatisme : Dyke sillonne l'Ouest sans illusion à la recherche de la vérité.

  • « Le passé est un pays étranger... » Ainsi s'ouvre ce classique aussi troublant que profond sur ces instants de l'enfance qui façonnent toute une vie. Publié en Angleterre en 1953 et en France deux ans plus tard, un roman tout en finesse porté par une langue précieuse, où Léon Colston, vieux monsieur, explore ses souvenirs et se replonge dans l'été 1900. Un été tragique et brûlant.

    Adapté au cinéma par Joseph Losey et mis en musique par Michel Legrand, Palme d'or du festival de Cannes en 1971, un chef-d'oeuvre à redécouvrir au plus vite !

  • Alexandr, Christine, Lydia et Zachary partagent une amitié très intime depuis leur rencontre alors qu'ils avaient vingt ans. Trente ans plus tard, Alex et Christine reçoivent un appel bouleversé de Lydia : Zach est mort. Ce décès les touche profondément. Tous s'accordent pour dire que Zach était le plus sain et le plus gentil d'entre eux, celui qu'ils ne pouvaient se permettre de perdre. Plutôt que de les rapprocher, la perte de Zach déforme leur relation, faisant remonter à la surface les enchevêtrements passés, les griefs tus. Ce qui aurait pu les unir se transforme alors en colère et amertume.
    Occasions tardives explore les entrelacs des relations les plus intimes. Sous la surface des arrangements et compromis de l'existence reposent d'autres configurations, différentes, insondables, qui, bien que semblant appartenir au passé, demeurent la trame essentielle des amitiés et des amours. Et quand un fil rompt, tout se détricote, la trame réaffirme sa présence.

  • Jeune Noir américain du début du XXe siècle, Abe n'aura connu qu'une courte vie de misère et d'injustice lorsqu'il meurt à vingt-sept ans. Expédié en enfer par Jésus Christ en personne, il constate avec stupéfaction que ses congénères y sont privilégiés sur les Blancs, pour mieux faire souffrir ces derniers. Abe profite de cet éternel séjour : il s'instruit et tente de comprendre pourquoi le « rêve américain » est resté inachevé. Sympathisant avec un Blanc, Dave, ancien éclaireur de la conquête de l'Ouest scalpé par les Indiens, lui aussi convaincu de la grandeur de leur nation, Abe persuade le Diable (un manager moderne, amateur de jazz et de partouzes) de les renvoyer tous deux dans l'Amérique de 1938. De son côté, le Diable se frotte les mains face à la Seconde Guerre mondiale et aux vagues de clients qui arrivent...
    Séparés à l'arrivée, mais promettant de se retrouver, les deux amis vont alors suivre des chemins différents, semés d'embûches.

    Satire sociale féroce sous la forme d'une farce burlesque, d'un réalisme cru et virulent, Un Américain en enfer s'attaque avec un humour frontal et décapant, au-delà de la seule ségrégation raciale, à l'essence même du « rêve américain ».

  • Solitude, regret et désir sous toutes ses formes - désir de changer, de se racheter, d'échapper à son quotidien - sont au coeur de ces onze nouvelles magistrales, les premières jamais écrites par la renommée Jennifer Egan. Ses personnages - des mannequins, des femmes au foyer, des banquiers, des écolières - se voient réunis par une quête commune, celle de vivre des expériences qui les transportent loin de leurs propres corps et esprit, au-delà des frontières du désir. Depuis des lieux exotiques tels que la Chine et Bora-Bora, cosmopolites comme Manhattan ou plus routiniers, comme la banlieue de l'Illinois, ils partent à la recherche de nouvelles vies.
    Élégantes et poignantes, les nouvelles rassemblées dans Ville émeraude sont de brutes évocations de la découverte de soi.

  • « Le livre le plus drôle du monde. » Evelyn Waugh Charles Pooter, respectable employé de banque à la City, décide d'entamer la rédaction d'un journal. Il va y consigner aussi scrupuleusement que naïvement ses aventures et mésaventures quotidiennes, avec sa très chère épouse Carrie, son indigne fils Lupin, qui se compromet avec une fiancée peu respectable, ses voisins encombrants et ses fournisseurs peu respectueux. Et quand Mr Pooter sort de sa confortable maison de banlieue, il regarde le Londres d'il y a cent ans, ses comédies, ses spectacles, ses inventions, comme une sorte de jungle un peu effrayante peuplée de grands animaux auxquels il faut surtout éviter de montrer qu'on a peur.

    Paru en feuilleton dans la revue satirique Punch entre 1888 et 1889, cette chronique de la vie de banlieue londonienne à la fin de l'ère victorienne est un chef-d'oeuvre d'humour anglais, qui a depuis longtemps acquis outre-Manche le statut de livre culte.

  • La Rumeur

    Lesley Kara

    « Lesley Kara nous tient en haleine jusqu'à la dernière page dans ce roman glaçant où règnent paranoïa, soupçons et accusations. » Paula Hawkins, autrice de La Fille du train Dans les années 1960, Sally, 10 ans, a été accusée d'avoir poignardé un petit garçon. Des années plus tard, on raconte qu'elle serait revenue habiter à Flinstead, paisible petite ville du bord de mer, sous une autre identité. Joanna ne pensait pas à mal en répétant cette rumeur entendue devant les grilles de l'école. Une conversation toute simple, pour tisser des liens avec les autres mères de la nouvelle école de son fils... Mais très vite, ces quelques mots se transforment en bombe à retardement et ravivent le traumatisme laissé par ce meurtre épouvantable. Pour enrayer ce mortel engrenage, Joanna n'a qu'une solution : enquêter pour découvrir la vérité.

  • Dans la campagne finlandaise, trois générations vont se croiser et se bousculer le temps d'une chaude journée d'été. Meri initie Kaius à l'amour, Aatu et Elina, derniers installés, traversent un passage à vide dans leur vie de couple, Vilho affronte la maladie de Sirkka, qui s'ignore malade, et Reino vient enterrer un frère qu'il connaît à peine. Alors que les heures s'égrènent, un prédateur rôde pendant que les corbeaux coassent à l'abri des hauteurs, surplombant les habitants et leur troupeau. Autant de présages qui annoncent la ronde de la mort sur cette pastorale.
    Aki Ollikainen construit un conte cruel et poétique rythmé par les murmures de la nature et les chatoiements de la lumière. On avance à pas de loup dans ce crescendo oscillant entre mythe et chronique familiale où alternent les moments mélancoliques et touchants, vifs et grinçants.

empty