Langue française

  • Le constat est patent : le métier de député a changé.Cherchant à analyser les effets de l'intégration européenne sur l'Assemblée nationale, Olivier Rozenberg a interrogé une soixantaine de députés sur leur conception de l'activité parlementaire.Sous la pression de l'Europe, le rapport de l'élu à son électeur, à la loi, aux ministres ou à lui-même s'est modifi é. Il doit monter des dossiers de subvention, se faire le relais des griefs des électeurs, agir en lobbyiste à Bruxelles, ourdir des « coups » politiques autour des enjeux européens, etc.Ainsi, différents profils de parlementaires s'européanisent. Entrepreneurs locaux, défenseurs du terroir, souverainistes, présidentiables ou experts peuplent de « tristes hémicycles », théâtres d'une profonde transformation depuis Maastricht. Une tristesse qui doit autant aux difficultés d'adaptation des deux assemblées à l'Union européenne qu'aux émotions que les représentants mobilisent quotidiennement dans l'action.

  • This book explores how the European Union has changed the French Parliament since 1992. It supports the view that the institutional adaptation of both assemblies to European affairs is largely superficial as it lacks a genuine involvement from members of parliament. Nevertheless, the role of backbenchers has changed in the context of European integration. New ways of behaving, thinking and representing have emerged. From specialized representatives to constituency members, from presidential aspirants to Eurosceptic sovereigntists, French national parliamentarians have adapted differently to the EU. Far beyond the sole scrutiny of European draft legislation, the book provides a comprehensive map of this changing environment. It supports the view that the process has been driven by the search for day-to-day emotional gratifications rather than utilitarian strategies.

empty