Guerin

  • Nombreux sont ceux qui ont découvert la montagne dans les pages de Premier de cordée.
    Le grand roman de Roger Frison-Roche, pour la première fois illustré de 300 photographies historiques, fait revivre, dix ans après la disparition de l'auteur, les hommes qui l'ont inspiré et apporte ainsi un éclairage inédit sur son oeuvre.

  • Montagnes d'une vie est l'autobiographie d'un créateur, c'est pour cela que ce livre dépasse de très loin la question des montagnes. Il nous parle du rapport exemplaire entre un homme et la nature.

    Il y a de la spiritualité chez cet être-là. Pour moi, Walter est sans doute un héros de légende mais c'est avant tout un homme de vérité qui a tout simplement du coeur .
    Pierre Mazeaud

  • Conquérant des plus grands sommets dans les Alpes comme en Himalaya, Terray devient vite un géant de l'alpinisme mondial.
    Ç Un document ! La réédition du célèbre écit de Lionel Terray, alpiniste mythique, premier vainqueur de l'Annapurna, un livre superbement illustré et enrichi de 450 photos et dessins pour la plupart inŽdits !
    L'équipe Magazine Le mot de l'Žditeur Qui mieux que vous pourrait comprendre cet ouvrage ? C'est l'histoire d'un homme qui a cherché, dans les montagnes, les déserts, le Grand Nord, les limites du monde, ces endroits où la place de l'homme est précaire. Il a traversé le siècle en parcourant le monde, nous avons voulu le suivre pas à pas. Avec lui, nous avons illustré page après page, presque ligne à ligne son autobiographie, Le Versant du Soleil.

  • "Tamata et l'Alliance" est un gros livre jaune à couverture de toile publié par Michel Guérin, un Chamoniard passionné de belle édition. C'est un ouvrage carré de 460 pages portant la signature non pas d'un Terray, d'un Rébuffat ou d'un Frison-Roche mais de ßernard Moitessier, conquérant d'un inutile horizontal, homme libre de la même eau que les visiteurs du toit du monde. Tamata et l'Alliance est en fait la réédition précieuse d'un texte immense(...).
    Les photos, les croquis, les cartes semblent élever plus encore les mots dans les nuées, pour nous permettre de rejoindre l'intimité d'un fou de Bassan fait homme".
    Olivier Péretié, Le Nouvel Observateur Ce livre sera l'oeuvre de sa vie. Il le terminera après onze années, bouclant un parcours plus exigeant peut-être que tous ses tours du monde. Entre les plans de bateaux, les photos, les cartes, parmi tous les documents intimes qui enrichissent cette édition, les carnets d'écrivain de Moitessier sont sans doute les plus émouvants.

  • L'icône de l'escalade des années quatre-vingt nous quitté à 52 ans Patrick EDLINGER s'était lancé dans le plus difficile de ses défis, " un solo impossible ", disait-il.
    Le 16 novembre 2012, il tire sa révérence, après avoir mis un point final à l'histoire de sa vie.
    En 1982, La vie au bout des doigts, le film de Jean-Paul Janssen l'avait projeté dans la lumière En quelques jours, l'ange blond qui dansait au-dessus du vide, sans corde, était devenu célèbre dans toute l'Europe. Mais la lumière quand elle est trop vive brûle les ailes, même du plus léger des papillons.
    Ce livre écrit à quatre mains avec son ami Jean-Michel Asselin est son unique biographie.
    Patrick a choisi de se livrer et de révéler ses fragilités. Témoignage d'autant plus poignant qu'il résonne aujourd'hui comme un bouleversant testament.

  • La première grande biographie de Pierre Mazeaud raconte le destin hors du commun d'un homme partagé entre trois passions, le droit, la politique et la montagne.

  • L'histoire de la conquête de l'Everest, de sa découverte jusqu'aux premières ascensions, illustré de documents d'archives de la Royal Geographical Society.

  • Berhault est un prodige, un alpiniste hors-norme.
    Michel Bricola et Dominique Potard retracent son parcours.

    « Une étoile est née », titre le tout jeune magazine Alpinisme et Randonnée dans son numéro de septembre 1979. Suit la liste improbable des courses réalisées par Patrick Berhault durant sa saison d'été. De quoi remplir une vie d'alpiniste de haut niveau. Toutes ces solitaires, précise l'article, pour mieux enfoncer le clou, Berhault les a faites sans sac : corde en bandoulière, quelques pitons à la taille, un bout de chocolat dans la poche, les E.B. autour du cou.

    Ces quelques lignes qui ouvrent le quatrième chapitre du livre, c'est « tout Berhault », livré dans la foudroyante évidence de son talent: le risque, qui se dissout dans la pureté de l'exécution, le « dénuement matériel » qui moque l'apparente démesure de l'entreprise, la vitesse qui vérifie la justesse du « paradoxe de Lachenal » : « plus on va vite, moins de temps on passe à risquer sa peau!».
    Traiter d'un tel phénomène semble aller de soi : on recense les exploits et on aligne les superlatifs. Mais si Michel Bricola et Dominique Potard livrent un travail documenté et ne cachent pas leur admiration pour le personnage « l'homme Berhault », une fois débarrassé de sa corde et de ses chaussons, les passionne tout autant.
    Michel Bricola, l'ami et le confident de toujours fouille dans sa mémoire et tente de cerner au plus près les contours d'une personnalité peu ordinaire. Il a de Berhault une connaissance intime et son témoignage, qui balance entre la subjectivité de l'homme qui a perdu un « frère », et la précision du témoin auquel presque aucun fait et geste n'a échappé, confère à ce livre un caractère unique.

    De virtuose à virtuose, l'entente entre Patrick Berhault et Dominique Potard coule de source, comme l'on dit dans les ports... Ils font cordée sur le papier, la plume de l'un filant sur les pages aussi vite que les chaussons du prodige sur les dalles des aiguilles. Berhault nous enchante et Potard est son poète.

    Certains livres grandissent leur héros, celui-ci grandit aussi ses lecteurs.


    " Avec toutes ces histoires, il faut faire un bouquin".
    J'ai lancé ces paroles en l'air un jour de grand soleil. Nous nous trouvions tous deux au pied d'une voie baptisée "Saturne" que nous avions équipée ensemble quelques dix ou quinze ans plus tôt. Tu as sorti ton grand sourire "ah ce serait sympa que ce soit toi qui l'écrives"! Puis tu as ri, quand j'évoquai certains détails.
    Tu ne te préoccupais pas d'ascensions sérieuses, de grands sommets, ni de tes performances. Tu réfléchissais à ce qui t'avais fait prendre le chemin de droite plutôt que celui de gauche.
    Tu te demandais comment se faisaient les choix, ceux du quotidien, plutôt que celui de la meilleure prise ; et tu disais "mais où est l'inné, mais où est l'acquis oe" Comme si tes dons étaient séparables du temps que tu as toujours consacré à ta passion.

    Et moi, qui t'avais si souvent accompagné, je te trouvais, toi Patrick Berhault, brillant depuis vingt ans en haut de la grimpe, toujours aussi humain, fragile! Et oui, fragile... pas face aux parois verticales, surplombantes et glacées, mais fragile parce que très sensible aux autres.
    Michel Bricola

  • Antoine Chandellier signe la première grande biographie de l'alpiniste. Un livre événement à plusieurs titres : jusque-là, trois ans après sa mort en 2007, aucun livre aussi exhaustif, aucune enquête aussi complète, n'ont retracé la vie mouvementée de René Desmaison, l'un des plus grands alpinistes de tous les temps. La vie de René Desmaison est un roman d'aventure digne des plus grands films de José Giovanni (qui devint son beau-frère), où se mêlent tous les ingrédients d'un bon polar.

  • Portrait de Jacques Balmat, aventurier et guide de montagne dans la vallée de Chamonix, qui marqua l'histoire de l'alpinisme en réalisant la première ascension du mont Blanc le 8 août 1796. Un exploit raconté comme un roman d'aventures et illustré de gravures et de photographies.

  • Si aujourd'hui le monde entier associe Chamonix au mont Blanc, il ne faut pas sous-estimer le rôle fondamental qu'a joué et que joue encore Saint-Gervais dans la conquête et l'accès au point culminant des Alpes. Depuis un siècle et demi, les guides de Saint-Gervais sont les arpenteurs, traceurs de voies, constructeurs de refuges, initiateurs des grands projets au mont Blanc. Mais, contrairement à leurs confrères de Chamonix, les guides du val Montjoie ont conservé en parallèle leurs activités traditionnelles. Ils sont également charpentiers ou paysans, n'abandonnant le piolet que pour saisir la faux ou le marteau.

    En racontant leur histoire, Dominique Potard et Julien Pelloux nous plongent dans l'intimité d'une vallée dont le destin s'est composé dans la proximité du géant de glace et de roches. Dès les premières tentatives d'ascensions, la voie d'accès par Saint-Gervais et l'aiguille du Goûter fut préconisée par le docteur Paccard. Ce sera pourtant par le versant chamoniard que ce même Paccard, accompagné de Jacques Balmat réussira la première ascension le 8 août 1786. Mais Que ce soit pour le Genevois de Saussure ou son rival Bourrit, la perspective d'un accès plus sûr et plus rapide au sommet continuera à se localiser sur le versant de Saint-Gervais.

    Ainsi commencent les 150 ans de l'histoire des guides du Val Montjoie, marqués par des exploits et des drames, comme celui du Malabar Princess en 1951, marqués également par un attachement sincère à «leur» montagne et une transmission de cette passion, de génération en génération.

  • A travers la vie de Robert Paragot, c'est un pan entier de l'histoire de l'alpinisme, des années cinquante à soixante-dix, qui défile tambour battant dans les pages de ce livre unique.

  • Poète et artiste, dessinateur, critique d'art, scientifique, visionnaire... John Ruskin (1819-1900) était "l'un des penseurs les plus importants du XIXè siècle" selon Marcel Proust. Une grande partie de son oeuvre gigantesque (39 volumes) est dévolue à la montagne mais bizarrement peu traduite en français. Il ne cessa de séjourner à chamonix, d'y dessiner pour comprendre l'architecture des montagnes qui sont pour lui "les cathédrales de la terre". André Hélard avec cette biographie comble une importante lacune et renouvelle le regard que l'on porte sur la montagne.

  • 25 août 2008 parco naturale alpi marittime, au pied de la " corne etoile " près de " lagramusas international ", cette voie ouverte le 22 août 1984 avec poil, le complice dessinateur fou des topos du verdon ! un lien vers le " pays " mais aussi du recul pour revenir sur ces moments et les textes de l'ami barney.
    Après la monumentale histoire de l'escalade dans les calanques, longue de plus d'un siècle, celle du verdon paraît ridicule avec ses quarante petites années ! c'est un peu l'histoire d'une bande de copains ! qui cela peut il intéresser ? ils relèvent le défi : l'auteur bien sûr mais aussi les éditeurs, suivant fidèlement l'exemple de michel guérin, le fondateur, visionnaire, qui n'a jamais cessé d'y croire.
    Justement rencontré au verdon, puis à briançon à deux pas de la gargouille.
    Mais ça va un peu plus loin. et c'est là que ça devient intéressant. parce que ce site, cette " bande d'allumés " ont finalement contribué de manière étonnante et inattendue au devenir de " l'escalade mondiale ", peut on dire, je crois, sans être trop prétentieux. réduire la marche d'approche à néant, utiliser en priorité les " nuts " anglo saxons, laisser les voies équipées.
    Les bases de l'escalade sportive sont parties de là. quant à barney il a abattu le travail de titan qu'il s'était fixé : foule de détails, fruit le recherches minutieuses, pléthore de compliments, quelques oublis volontaires. et de l'humour.

  • La vie de Marco Siffredi, originaire de Chamonix, sportif de l'extrême, porté disparu à l'âge de 23 ans lors de sa descente de l'Everest à Snowboard.
    Un récit et des photographies qui permettent de découvrir une personnalité et de retrouver la trace de la vie brève mais riche en aventures et en défis du jeune homme.

empty