Pierre Brasme

  • Pour la première fois, un livre s?aventure dans les pas de femmes au destin éblouissant. Toutes ont tracé leur sillon en Lorraine.
    Aujourd?hui oubliées, souvent méconnues, leur parcours laisse sans voix : Marthe Richard, ancienne prostituée, mystérieuse espionne et femme politique, fera fermer les maisons closes en France. Élisabeth de Miribel, courageuse correspondante de guerre, dactylographiera l?appel du 18 juin du général de Gaulle. Marianne Oswald, orpheline baptisée « la petite s?ur des poètes », fera lever les foules dans les cabarets.
    Captivantes, enlevées, ces histoires brossent des vies de ténacité : Julie-Victoire Daubié, malgré les incroyables obstacles dressés sur sa route, sera la première bachelière de France. Madame de Saint-Baslemont, véritable personnage de cape et d?épée, deviendra une héroïne de guerre surnommée l?Amazone chrétienne ! Quant à Marie Marvingt, pionnière de l?aviation, alpiniste hors-pair, parlant sept langues, elle sera la femme la plus décorée de l'histoire de France.
    Trente récits passionnants ; trente femmes de notre région dont la vie est à peine croyable tant elle est époustouflante?

  • Dernier seigneur

    Pierre Brasme

    Qu'elle soit exiguë et secrète, qu'elle obéisse à une classification rigoureuse ou personnelle, que les livres qui la composent soient alignés ou dans des cartons, qu'est-ce qu'une librairie, sinon le rêve d'une vie ?
    Jacques Mersaud réalise ce rêve dans la ville haute de Bar-le-Duc. Sa passion des livres, sa sensibilité littéraire et sa vivacité font de sa librairie, le Cahier Bleu, une référence culturelle.
    Au bord de l'Ornain, alors que son entreprise est peu à peu menacée par les grandes surfaces, les sites de commande en ligne et le consumérisme, Mersaud rencontre une femme lisant un roman d'André Gide, et en tombe amoureux. Mais Nicole D. disparaît de façon étrange, le laissant désemparé. Son combat humaniste et son grand amour se mêlent alors de façon inattendue.
    Célébration de la plus civilisée des passions humaines, il ressort de ce roman d'amour et d'aventure que fonder une librairie n'est rien de moins qu'une mise à l'épreuve d'ordre philosophique dont l'avènement du numérique ne saurait réduire la portée.

  • Une synthèse de l'histoire de la Lorraine rédigée par un historien. - Le texte assez dense est découpé en courts chapitres d'une double page pour en faciliter la lecture. - Les épisodes les plus marquants de l'histoire lorraine sont mis en images par un illustrateur de talent.

  • - La Lorraine, longtemps convoitée, déchirée, écartelée entre France et Allemagne, mais aujourd'hui rassemblée, veut se faire connaître comme une grande région à la fois française et européenne, et valoriser les atouts que lui ont donnée sa nature, son histoire, son patrimoine et sa culture.
    - Avec une iconographie abondante et un texte agréable et rigoureux, cette Histoire de la Lorraine se veut un ouvrage de référence accessible au plus grand nombre, avec la double ambition de rendre les Lorrains fiers de leur histoire et de transformer l'image encore floue qu'en ont beaucoup de Français.

  • Voici le dictionnaire le plus complet sur les hommes de la Révolution, ceux qui l'ont faite, ceux qui y ont cru, ceux qui se sont donnés à elle, ceux qu'elle a emportés et qui, à travers elle, se sont projetés dans l'histoire. Mirabeau défiant « la force des baïonnettes ». Camille Desmoulins appelant les Parisiens à la révolte. La Fayette prêtant serment « à la Nation, à la Loi et au Roi ». Robespierre, l'Incorruptible, présidant la fête de l'Être suprême. Danton demandant « de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace ». Mais aussi Sieyès, Bailly, Barnave, l'abbé Grégoire, Vergniaud, Brissot, Saint-Just, Condorcet, Fouquier-Tinville, Tallien, Barras, Gracchus Babeuf, Fouché, Talleyrand, Cambacérès... Et bien d'autres figures trop souvent occultées par notre mémoire collective.

  • Le 11 novembre 1918, l'armistice de Rethondes met fin à la Première Guerre mondiale. Pour les habitants de l'Alsace-Lorraine, cette date est aussi la fin d'une annexion d'un demi-siècle au Reich allemand, et d'une période de quatre années (1914-1918) d'oppression, de restrictions, de privations et d'humiliations. La délivrance de novembre, concrétisée par l'entrée des troupes françaises dans les villes et les villages, est saluée par des manifestations d'enthousiasme, qui culminent à Metz les 19 novembre et 8 décembre 1918.
    Passée l'euphorie de la victoire, il s'agit pour la France de réintégrer les " provinces recouvrées ", et d'y installer l'administration et la législation françaises. À Metz et en Moselle, les représentants de Clemenceau, le commissaire de la République Léon Mirman en tête, ont mission de mener une assimilation nette et rapide. Mais la tâche est délicate, car on ne passe pas brutalement d'une souveraineté à une autre, et on ne gomme pas d'une signature ministérielle cinquante ans d'une histoire passée sous tutelle étrangère, durant laquelle s'est forgé un particularisme et un mode de vie que la population tient à ne pas voir gommer contre son gré. Les autorités françaises, à trop vouloir faire bien et vite, ont commis des erreurs qui ont abouti, dès la fin de 1918, à un désenchantement, à des désillusions et à un mécontentement, créant ce que l'on a appelé " le malaise alsacien-lorrain ".
    L'objet de cet ouvrage, publié à l'occasion du centenaire du retour de la Moselle à la France, est d'aider le lecteur à décrypter cette période, comprise entre la fin de 1918 et celle de 1919, au cours de laquelle la population mosellane, après avoir cru à une délivrance joyeuse et sans ombre, a douté quelques mois durant des intentions de la République et des sentiments de la France. Si un siècle est passé, avec d'autres déchirures et d'autres bouleversements, l'histoire de la Moselle et son identité en ont conservé quelques traces !

  • Forêts paisibles

    Pierre Brasme

    Jacques Meursaud, libraire indépendant, consacre sa vie aux livres et au partage de la littérature, tentant de défendre sa librairie contre les grandes chaînes.

  • Depuis 1792, l'histoire de la France se confond avec celle de la République. Née de la tourmente révolutionnaire, confisquée à deux reprises au profit de l'Empire, elle ne trouve ses marques que dans les années 1880. Consolidée, la République donne alors à la France ses institutions démocratiques, ses grandes lois scolaires et sociales, son empire colonial, et accompagne la modernisation de la France. Elle connaît des crises, qui tantôt la renforcent, tantôt l'affaiblissent. Victorieuse en 1918, défaite en 1940, revenue en 1944, redressée en 1958, elle s'identifie plus que jamais à la France et au peuple français. Ce livre n'a d'autre objectif que de faire mieux connaître nos cinq républiques successives et les hommes qui ont présidé et président aux destinées de la France depuis 1792 jusqu'au quinquennat de Nicolas Sarkozy.

  • En novembre 1918 c'est la fin d'une guerre qui aura durée 52 mois et fait plus de 10 millions de morts. Les troupes françaises rentrent en Moselle en libératrices, après un demi siècle d'annexion allemande. De Metz à Strasbourg, on fête le retour à la patrie dans un enthousiasme indestructiblement. Mais passé l'euphorie de la victoire et de la délivrance, les difficultés rencontrées pour assimiler les territoires retrouvés de la République provoquèrent une certaine déception dans la population lorraine, et firent apparaître ce qu'il convient d'appeler le « malaise alsacien-lorrain ».

empty