Pu De Grenoble

  • Diriger l'une des plus grandes écoles de management françaises induit une responsabilité forte dans la formation des managers.
    Depuis quelques années, à la tête de GEM, Loïck Roche et son équipe ont initié une réflexion sur un concept nouveau dans le domaine du management : la paix économique. L'objectif est de sensibiliser les managers de demain à un management bienveillant, responsable, concerné, dans le but d'oeuvrer à la construction d'un mieux-être collectif pour la société.
    Dans cet ouvrage, Loïck Roche revient sur quatre années de réflexions sur les questions de société, sur la responsabilité du manager, la place des femmes, l'engagement sociétal de l'entreprise, l'importance de la paix économique, etc., à travers une soixantaine de chroniques rédigées au fil de l'actualité.

  • La « théorie du lotissement » est une idée neuve qui repose sur un concept simple : ma maison a d'autant plus de valeur que la maison de mon voisin a de la valeur ! Par extension, Loïck Roche propose une théorie selon laquelle plutôt que de rabaisser mon concurrent, je dois au contraire souhaiter que celui-ci soit le plus fort possible pour que la qualité de son établissement entraîne le mien vers le haut.
     En 80 pages, il propose une façon radicalement nouvelle d'envisager les relations entre les entreprises, entre les partis politiques, entre les organisations, entre les personnes. Objectif : créer une valeur d'ensemble forte qui permettra de gagner en compétitivité, de créer de la croissance, de l'emploi et in fine de sortir de la crise.
     L'auteur propose un changement profond de notre manière de penser : ne plus se réjouir du malheur des autres, ne plus se positionner par rapport aux faiblesses de son concurrent, mais se réjouir de la réussite de ses confrères ; la clé pour réussir dans le monde de demain.

  • Public :

    Tout public et plus particulièrement à toutes les personnes qui travaillent, aux dirigeants et personnes en charge des ressources humaines, à toutes celles qui ont pris en charge récemment les risques psychosociaux en entreprise.


    Résumé :
    Comment peut-on en arriver à se suicider à cause des conditions de travail ?

    Comment redonner du sens au travail, individuellement et collectivement ?

    Comment réussir à passer de l'entreprise, lieu de souffrance et de profits à court terme, à l'entreprise, lieu de bien-être et de performance durable ?



    Et si le bien-être était perçu différemment ? Si, au lieu de n'y voir qu'une reproduction idéalisée d'un paradis perdu, nous pouvions y voir la capacité plus réelle de vivre sereinement dans le chaos journalier ? Si le bien-être était moins dans l'obtention d'un "toujours plus" que dans notre capacité à faire face aux situations avec ce qui est à notre disposition ?



    À partir de l'analyse des difficultés et des souffrances de la vie professionnelle, de la compréhension du mécanisme selon lequel des hommes et des femmes peuvent en arriver à se donner la mort, les auteurs montrent qu'il est possible de mettre en place une nouvelle façon de gérer les dysfonctionnements et d'inventer un nouveau type de management. Ce type de management, garant des conditions de bien-être et de performance, est dénommé slow management.

empty