Christian Lefèvre

  • La métropole francilienne peine à s'inscrire dans la globalisation, malgré sa puissance économique et culturelle qui en fait l'une des toutes premières métropoles mondiales, sans doute parce que son histoire et sa culture politique ont enfermé l'Île-de-France dans un cadre national en grande partie autoréférencé.
    En comparant Paris avec ses deux grandes rivales, Londres et New York, cet ouvrage permet de mieux percevoir cette singularité historique et culturelle. Largement dominé par le monde politique, et notamment par l'État, le système d'acteurs francilien éprouve des difficultés à s'ouvrir alors même que le processus de globalisation fait de plus en plus entendre ses exigences.
    Le territoire francilien apparaît alors comme un lieu de conflits où différentes visions du monde s'opposent, notamment sur la question de la place de l'Île-de- France dans la globalisation. Si l'on observe quelques tentatives de construction d'un acteur collectif, elles restent parcellaires et sectorielles. Paris, tiraillée entre ses identités et ses aspirations, pourra-t-elle s'affirmer comme métropole dans la globalisation ?

  • Les métropoles sont devenues les lieux où se posent les grands enjeux, anciens et nouveaux, de nos sociétés modernes : lieux de la production des richesses et du développement économique, espaces où se jouent les solidarités et le « vivre ensemble » de populations toujours plus diverses sur les plans sociaux, culturels et ethniques, territoires où se posent avec acuité les problèmes environnementaux. Malgré l'importance des métropoles, leur gouvernement reste tributaire de logiques d'acteurs (État, collectivités locales, entreprises, habitants) qui privilégient le plus souvent d'autres échelles et les empêchent ainsi de devenir de véritables territoires politiques.

  • Plus de la moitié des habitants de la planète vit désormais dans les villes.
    L'urbain est devenu le cadre dominant des pratiques et des relations sociales, mais aussi l'écosystème où s'épanouit le capitalisme globalisé. La ville s'est ainsi imposée comme une échelle clé pour comprendre et agir sur les enjeux économiques, sociaux et environnementaux de notre temps. Les acteurs urbains, qu'ils soient élus, bureaucrates, acteurs économiques, professionnels de la ville ou chercheurs, s'efforcent de donner sens aux transformations qui travaillent les villes et d'y répondre à coup d'innovations politiques, économiques et sociales.
    Espace d'innovation, l'urbain est aussi devenu objet de controverses tout à la fois scientifiques et politiques.
    Cet ouvrage dresse un bilan critique de ces débats en s'attardant sur cinq controverses : l'urbanisation généralisée, les rapports entre milieux urbains et capitalisme, les relations entre les villes et les États, la distribution du pouvoir dans la ville et la démocratie urbaine, la gouvernance des espaces métropolitains.

  • Ce livre est un hybride d'un genre nouveau. Tissant habilement réel et fiction, il invite le lecteur, sur les traces de Pierre Mansat, adjoint communiste au maire de Paris, à plonger au coeur de l'invention métropolitaine du projet du grand Paris, aux côtés de Bertrand Delanoë.
    Le récit de ce projet, incarné et porté pendant treize ans par cet homme de conviction forgé à la pensée communiste, nous permet de pénétrer la politique telle qu'elle se fait, avec ses élans, ses visions, ses débats, ses échecs.
    Mais en parallèle du témoignage sincère et enlevé de Pierre Mansat, une autre partition se joue, en intermèdes : celle d'un roman noir signé Christian Lefèvre, un récit décalé répondant à tous les critères du genre, éclairant l'expérience de Pierre d'un jour nouveau, offrant au lecteur une respiration dont les ressorts narratifs s'enchevêtrent si bien avec le réel qu'on ne sait plus, à la fin, démêler le vrai du faux...

  • Comment passer d'une approche sur la ville à une appréhension de la métropole ? Cet ouvrage s'intéresse à la difficile émergence de l'échelle métropolitaine dans l'action collective et dans les représentations du phénomène urbain. Il souligne les défis et les obstacles à la construction de la gouvernance des métropoles entendue dans une conception large et plurielle dépassant les seuls champs institutionnel et technique. Pour franchir le pas métropolitain, ce livre développe une perspective internationale et comparative, arpentant aussi bien les métropoles du Nord que celles du Sud. Qu'il s'agisse des inégalités socio-territoriales, de la dégradation des conditions de vie et de l'environnement des habitants, des freins à la démocratie et plus généralement de la faible capacité des systèmes d'acteurs à maîtriser le développement économique, social et spatial des sociétés contemporaines, les métropoles ont toutes à apprendre les unes des autres. Au croisement des expériences, le fait métropolitain, mondialisé et localisé, est approfondi selon trois prismes d'analyse : d'abord la place des acteurs et de la société civile dans la production urbaine, ensuite le rôle des politiques et des projets sur la fabrique de la métropole, enfin l'influence des stratégies de développement économique ou culturel sur l'inclusion sociale.

  • Mangez des légumes ! Un livre qui mêle histoire, quotidien et recettes sans nous perdre. L'art culinaire à portée de main, la consommation, son histoire et ses origines, ses évolutions. Nous découvrons ce que nous côtoyons quotidiennement sous un jour nouveau au fil des saisons. Le Goût des légumes nous invite à mieux vivre et mieux consommer.

    Cet ouvrage narre l'histoire des légumes depuis les toutes premières cueillettes 50 000 avant J.-C. jusqu'au XXIe siècle. Il n'omet aucun d'entre eux évoquant les plus méconnus et les plus populaires qui, au fil du temps, se confondent. Livre pratique s'il en est, du jardin potager à la table rien n'est oublié et, question essentielle, les meilleures façons de les cuisiner y sont décrites ! L'auteur nous fournit tout au long de son récit historique les recettes anciennes avant de nous livrer trucs et astuces d'aujourd'hui.
    Avec ses index, au fil des saisons (bilan carbone oblige), le lecteur peut puiser à l'envi le légume de son choix, un morceau d'histoire ponctué d'anecdotes, mais aussi des fiches pratiques et des conseils utiles, des accords mets & vins, des recettes. Ouvrage unique et complet, il surprendra les plus avertis et comblera les néophytes !

  • Les villes occupent une place cruciale dans le fonctionnement de nos sociétés.
    Concentrant toujours plus de population et de richesse mais aussi de pauvreté et de nuisances, les villes - notamment les plus grandes - sont devenues des espaces politiques essentiels. Leur mode de gouvernement constitue de ce fait un sujet important. Depuis environ une décennie, on assiste à l'émergence de grands maires urbains soucieux d'inscrire leur ville dans la compétition internationale. Pour cela, nombreux sont ceux qui tentent de reconfigurer l'organisation politique et institutionnelle urbaine en vue de disposer d'institutions métropolitaines puissantes.
    Ce livre aborde dans une perspective comparative ces expériences de constitution de nouvelles institutions dans 8 agglomérations européennes (Bordeaux, Lyon, Turin, Bologne, Rotterdam, Stuttgart, Manchester et la métropole lémanique). Il montre ce que ces expériences révèlent de l'exercice du pouvoir local aujourd'hui et comment elles traduisent l'évolution des relations intergouvernementales en Europe et entre groupes sociaux participant à la production de la ville contemporaine.

  • Le but de cet ouvrage est de présenter les risques naturels majeurs conditionnés par la dynamique des grandes enveloppes terrestres (risques sismiques, volcaniques, mouvements de terrain, cyclones, tempêtes, inondations, tsunamis, avalanches de neige, feux de forêts), de montrer leurs interactions éventuelles à l'échelle globale, et de livrer les clés de leur prévision et de leur prévention.

empty