Christian Perrissin

  • Deux années se sont écoulées dans la vie de Vera depuis qu'elle a vu son frère Kolya mourir sous ses yeux. Ce nouveau récit en deux albums se passe en Afghanistan, après la chute du régime taliban.
    Vera a retrouvé son âme humanitaire et travaille maintenant pour une ONG à Djalalabad. Sa rencontre avec un chef de guerre moudjahidin, ex-soldat russe et général de Massoud va à nouveau bouleverser son destin.

  • La ravissante Véra revient pourterminer son aventure en Afghanistan. Dans, "Les Passes de L'Hindou Kouch", elle va devoir rassembler tout son courage et sa persévérence pour échapper au Commandant Sharaf et sauver Tahir Navoï, le chef des rebelles.

  • Vera est de retour en France. Elle vient de passer plusieurs mois en Afrique comme infirmière de la Croix Rouge. Envoyée dans la région des grands lacs, elle a été plongée dans l'un des plus grands génocides du XXe siècle, celui du Rwanda, où plus de 800 000 personnes furent massacrés en quelques semaines. Epuisée, Vera rentre sur Paris alors qu'elle vient d'apprendre le décès de son père, Jakob Mikaïlov, un violoniste Tzigane renommé.

    C'est en se rendant sur la tombe de son père que Vera rencontre un vieux Tzigane qui connaissait Jakob. Il propose à la jeune femme de venir le voir chez lui et Vera se rend dans son campement en banlieue parisienne. Les Tziganes lui dévoilent l'existence d'un frère jumeau, Kolya. Lorsque Jakob part jouer du violon en France avec la petite Vera, il laisse le garçon derrière lui, sa santé fragile ne lui permettant pas de voyager.

    Kolya et les siens furent par la suite exilés en Asie centrale et son père persuadé de sa mort. Mais en fouillant dans les affaires de Jakob, Vera trouve une lettre envoyée huit ans plus tôt de Polynésie : un certain Jean-René Isnard annonce la venue de Kolya en Europe ! Il était alors vivant et son père le savait ! Vera décide d'embarquer immédiatement pour Papeete afin de retrouver les traces de son frère...

  • Une femme en quête de son destin.
    Véra est toujours à la recherche de Kolya, ce mystérieux frère siamois que son père lui a toujours caché de son vivant. Après avoir retrouvé les témoins de ses méfaits, elle est plus que jamais décidée à le retrouver et le sauver où qu'il se trouve dans le monde. Abusant de son statut d'infirmière humanitaire, Véra entame un nouveau périple à travers le Pacifique sur les traces de ce frère sans foi ni loi devenu El Niño, un chef de gang qui demeure insaisissable.
    N'écoutant que son coeur et son courage, Véra s'est néanmoins mise dans une mauvaise posture. Après avoir rendu visite en prison à Paloma Marquez, compagne et complice de son frère, elle a contribué à son évasion et l'a aidée à accoucher d'une petite fille... qui pourrait bien être sa nièce. Dans sa cavale, Paloma lui abandonne sa fille après avoir grièvement blessé le docteur Jensen représentant de la Croix-Rouge locale.
    Avec la complicité - et les derniers dollars - de José Torrès, un jeune médecin local qu'elle a déjà impliqué malgré lui dans sa course folle, elle quitte clandestinement l'Équateur pour l'Asie du Sud-Est, emportant avec elle le seul lien vivant qui la relie à son frère : un bébé de quelques semaines qu'elle fait passer pour sa propre fille. Véra espère ainsi rejoindre Jakarta où est en poste Tim Zeller, un séduisant médecin de la Croix-Rouge avec qui elle a déjà travaillé.
    Malheureusement, au cours d'une escale en Papouasie, Véra est soupçonnée par les autorités locales d'avoir kidnappé le bébé puisqu'il ne figure pas sur son passeport. L'impasse de ces tracasseries administratives pousse une fois de plus Véra à s'enfuir. Fuir, toujours fuir. Décidément, depuis qu'elle recherche Kolya, sa vie n'est plus qu'un enchaînement de folles cavales qu'apaisent de trop rares moments de réconfort auprès de Tim. Mais dès que la piste de Kolya ressurgit, l'accalmie cède la place à la tempête.
    Il paraît qu'El Niño serait encore en vie, quelque part en mer de Chine...


  • Véra, séquestrée dans un bunker, est l'otage de Mme Chen. Celle-ci cherche à attirer El Nino dans un piège pour venger son mari incarcéré. Pour ne pas sombrer dans le désespoir, Véra se raccroche à une image : celle de Kolya avec son médaillon de communiante autour du cou. Preuve qu'il est venu un jour à Paris. Au fil des jours, Véra, terrassée par une crise de malaria, perd contact avec la réalité ; et quand Jim Bishop la délivre enfin, elle croit voir son frère.
    La détention de Véra relance l'enquête de Bishop qui le mène à Lubuk Pajak, où se terre Oumar Bali, un ancien membre du gang de Mister Chen. Le pirate repenti confirme ce que Bishop pressentait : le gang conduit par Kolya et Batang est toujours en activité, et son repaire se situerait bien dans le nord des Célèbes, là d'où vient Batang. Les Badjos, nomades de la mer, occupent une région si vaste que Véra doit une nouvelle fois solliciter l'aide de la Princesse A-Quoi-Bon qui parvient à identifier le village d'origine de Batang : Torosiadje, dans le golfe de Tomini. A l'approche de Torosiadje, Véra est persuadée être au bout de sa quête. Elle n'imagine pas un instant que ce qu'elle va apprendre sur son frère - de la bouche même de Batang - la poussera à tout abandonner...


  • Longtemps, il ne fut question que du far west nord-américain, de ses pionniers en quête de la dernière frontière et de ses hors-la-loi sanguinaires.
    Non sans un envers à ce décor made in hollywood, l'extermination massive des indiens. alors on s'est tourné vers un autre far west, vierge apparemment de toute exaction, la patagonie, jusque-là considérée comme une vaste contrée austère et désolée, peuplée autrefois de quelques patagons aux grands pieds. a première vue, les personnages d'iwan lepingle ne sont guère différents de leurs cousins yankees : ils vivent et travaillent dans des ranchs appelés ici estancias, parcourent à cheval les grandes plaines, élèvent le mouton plutôt que le bovin, se disputent les terres des indiens.
    Aucun n'est né sur cette terre, aucun ne se sent argentin, tous évoquent avec une pointe de nostalgie et beaucoup d'amertume une europe qui n'a pas su les garder. un western des confins où mieux que des aventuriers ou des chercheurs d'or se côtoient des exilés, des fuyards, des migrants de la pampa, des excentriques ou des fous, des hommes ordinaires tout simplement.

  • Vera a retrouvé les traces de son frère Kolya. Les deux jumeaux ne se sont jamais rencontrés mais la jeune infirmière a bon espoir que son double masculin soit encore en vie. Après avoir suivi la piste tahitienne, Vera est maintenant en Equateur, se faisant passer pour une employée de la Croix-Rouge spécialisé dans la recherche des personnes disparus.
    Son frère est accusé d'avoir formé un groupe de pirates maritimes, écumant les rives du fleuve Rio Guaya. Kolya a même été arrêté quatre ans auparavant, mais l'armateur attaqué n'ayant donné suite, lui et ses hommes ont été libérés par la justice Equatorienne. Quelques mois plus tard, les hommes d'El Nino reprenaient leurs attaques.
    Renseignée par une ONG locale, Vera réussit à identifier une complice de Kolya. Enfermée dans une prison-épave, elle est en attente de jugement. Kolya semble n'avoir jamais été aussi proche. Mais marcher sur les traces d'un homme recherché pour piraterie n'est pas sans risque. Et Vera paiera le prix fort pour son acharnement.

  • la légende raconte qu'un jour el njno, le fameux courant équatorial, leur a apporté un naufragé qui dérivait sur un radeau de fortune.
    l'homme prétendait être le descendant d'un pirate mythique des îles du pacifique. alors, ils l'ont pris pour chef et il les a menés au bout de leurs espérences.

  • La Terre de Feu, dans les dernières années du XIXe siècle. Oushouaya n'est pas encore la ville la plus australe de la planète, mais une mission anglicane doublée d'un poste militaire argentin. Oushouaya est aussi le refuge des derniers Indiens Yamana et de quelques aventuriers égarés. L'un d'eux s'appelle Johannes Orth. Et il est poursuivi...

  • La Terre de Feu, dans les dernières années du dix-neuvième siècle. Oushouaya n'est pas encore la ville la plus australe de la planète, mais une mission anglicane doublée d'un poste militaire argentin. Oushouaya est aussi le refuge des derniers Indiens Yamana et de quelques aventuriers égarés. L'un d'eux s'appelle Johannes Orth. Et il est poursuivi...
    Comme chez Pratt, des héros apatrides nous entraînent là où la Nature retrouve une sauvagerie primitive, où la civilisation ne tient plus qu'à un fil et où les passions s'exacerbent. Une fresque déroulée d'album en album par le scénariste de la série El Nino, dont on retrouve le souffle, le sens de la psychologie et du mystère. Un mélange original d'action, d'exotisme et de littérature qui définit un nouveau style dans la grande aventure !

  • La Terre de Feu, dans les dernières années du dix-neuvième siècle.

    Oushouaya n'est pas encore la ville la plus australe de la planète, mais une mission anglicane doublée d'un poste militaire argentin. Oushouaya est aussi le refuge des derniers Indiens Yamana et de quelques aventuriers égarés. L'un d'eux s'appelle Johannes Orth. Et il est poursuivi...

    Une histoire d'aventures, où Indiens, missionnaires, parias et navigateurs affrontent les épreuves du climat et des éléments en Patagonie, en même temps que les fantômes du passé et leurs démons intérieurs. Une fresque entamée par le scénariste d'El Nino, où l'on retrouve son souffle littéraire, son sens de l'épopée moderne. Une histoire prévue en cinq tomes

  • "En 1740, en pleine guerre entre l'Angleterre et l'Espagne, le commodore Anson, à la tête d'une escadre de huit navires et de 2000 hommes, part autour du monde pour imposer la suprématie maritime du Royaume-Uni à la demande du roi George II. Il ignore alors qu'il part pour un périple de 4 ans... Un grand récit historique au souffle épique, magnifiquement raconté et mis en image par les auteurs de Martha Jane Cannary, d'après le récit de Richard Walter, chapelain de l'expédition, paru dès 1748".
    En 1740, le Commodore Anson se voit confier une escadre de 8 navires par le Roi d'Angleterre, George II. Alors que son pays est en guerre contre l'Espagne, il doit aller harceler les colonies espagnoles du Chili et du Pérou, riches en or et en argent, puis capturer le Galion Royal en provenance de Manille dont les cales sont remplies des trésors produits en Asie. Une mission qui l'obligera à faire le tour du monde, en passant par le cap Horn et le cap de Bonne espérance.
    Anson sait, avant même de partir, que cette mission est non seulement dangereuse mais aussi, par certains côtés, complètement irréaliste. Mais avec cette nomination, il se sent porté par le souffle de l'histoire. Hélas, la mission prend, avant même de commencer, six mois de retard : impossible de trouver les 500 soldats valides qui doivent se joindre à l'expédition, la guerre faisant rage. Il faut rappeler les réservistes, les pensionnés ou même, les blessés, quitte à les embarquer sur des brancards...
    Six mois qui leur feront passer le Cap Horn au plus fort de l'hiver... Un combat contre la montre commence alors...

  • Au coeur des ténèbres est certainement la nouvelle la plus célèbre et la plus adaptée de Joseph Conrad. C'est au coeur de son expérience personnelle au Congo, dans l'avancée de la colonisation brutale du pays, que l'écrivain a été chercher l'essence de son récit.
    Un récit authentique sur l'Histoire africaine lors de la conquête européenne que Christian Perrissin et Tom Tirabosco nous amènent à redécouvrir.

  • Barbe-Rouge n'a pas toujours été un pirate. À vingt ans, il s'appelait encore Jean-Baptiste Cornic, il était un corsaire malouin... En 1996, Christian Perrissin et Daniel Redondo s'associent pour raconter comment un jeune marin plein d'espoir va devenir le pirate le plus craint des Caraïbes. Jusqu'en juillet 2001, Cinq albums sortiront, dont les deux premiers, "Les Frères de la côte" et "La Fosse aux lions", sont réunis ici, précédés d'un dossier de Brieg Haslé-le Gall.

  • Déchiré entre deux mondes, un homme en quête de son destin.
    1789, Nouveau Monde. John Tanner a 9 ans, il est le fils d'un pasteur fermier qui vit avec ses enfants, sa seconde épouse et deux esclaves noirs dans une petite ferme du Kentucky. Un matin de printemps que son père est aux champs avec le frère aîné et les boys, John, qui a eu l'interdiction d'aller dehors, parvient à déjouer la surveillance de sa belle-mère et de sa soeur, et filer en douce. Il est alors kidnappé par deux Indiens Ojibwe... Amené de force dans leur village, il est adopté par une vieille indienne qui voit en lui la réincarnation de son fils parti quelques mois plus tôt. Par la force des choses, John deviendra un membre à part entière du clan, prendra part aux guerres tribales, avant de tenter son retour parmi les blancs...
    Les auteurs de El Nino nous racontent le destin incroyable mais vrai de John Tanner (1780-1845), Américain qui passa sa vie comme Indien de la région des Grands Lacs. Un grand récit d'aventure au souffle romanesque, dans la lignée de Danse avec les loups.

  • Dover W. Smith dit Winston : né à Douvres en 1903, écrivain et journaliste anglais. Décédé accidentellement en France en 1984. Après avoir étudié à Eton, il part en Chine en pleine tourmente révolutionnaire. Compagnon d'armes de George Orwell sur le front d'Aragon en Espagne, agent du MI-6 pendant la Seconde Guerre mondiale, la vie et l'oeuvre de Smith sont imprégnées des grands bouleversements de la première moitié du XX ? siècle.
    Au début des années 50, il séjourne en Afrique équatoriale, avant de s'installer en Californie où il devient scénariste pour Hollywood. Il se retire dans les Alpes françaises au début des années 70 où il disparaîtra au cours d'une promenade en juin 1984. Smith laissera une autobiographie inachevée dans laquelle il se livre sans concession (Une vie, Gallimard, 1985). Cette autobiographie, Christian Perrissin la découvre chez un bouquiniste, et la première lecture est un enchantement.
    Une vie est l'adaptation de cette autobiographie. Elle relate une de ces existences comme ont pu l'être celles d'Hemingway, Graham Greene ou Kessel... Une formidable génération d'écrivains qui vivaient le plus intensément possible, aux quatre coins du monde, pour ensuite pouvoir livrer à leurs lecteurs des récits qui n'auraient pu être écrits par aucun autre. Une existence hors du commun qui devient, grâce à Christian Perrissin et Guillaume Martinez, la peinture de toutes les espérances d'une époque à travers cette bande dessinée en six volumes !

  • La jeunesse de Barbe-Rouge ; Intégrale vol.2 Nouv.

    Barbe-Rouge n'a pas toujours été un pirate. À vingt ans, il s'appelait encore Jean-Baptiste Cornic, il était un corsaire malouin... En 1996, Christian Perrissin et Daniel Redondo s'associent pour raconter comment un jeune marin plein d'espoir va devenir le pirate le plus craint des Caraïbes. Jusqu'en juillet 2001, Cinq albums sortiront, dont voici les trois derniers, "Le Duel des capitaines", "L'Île du démon rouge", "Les Mutinés de Port-Royal", réunis ici, précédés d'un dossier de Brieg Haslé-le Gall.

  • Son destin s'écrira sur le sentier de la guerre.

    1789, Nouveau Monde. John Tanner a 9 ans, il est le fils d'un pasteur fermier qui vit avec ses enfants, sa seconde épouse et deux esclaves noirs dans une petite ferme du Kentucky. Un matin de printemps que son père est aux champs avec le frère aîné et les boys, John, qui a eu l'interdiction d'aller dehors, parvient à déjouer la surveillance de sa belle-mère et de ses soeurs, et filer en douce. Il est alors kidnappé par deux Indiens Ottawa... Amené de force dans leur tribu, il est alors adopté par une vieille indienne qui voit en lui la réincarnation de son fils parti quelques mois plus tôt. Par la force des choses, John deviendra un membre à part entière de la tribu, puis un guerrier, et prendra part aux guerres contre les Blancs...
    Les auteurs de El Nino nous racontent le destin incroyable mais vrai de John Tanner (1780-1845), Américain qui passa sa vie comme Indien de la région des Grands Lacs. Une grande saga d'aventure au souffle romanesque, dans la lignée de Danse avec les loups.

  • Gyantsé  - Tibet, mai 1924. David MacDonald, agent de l'empire britannique, reçoit la visite d'un jeune lama et d'une européenne. Voilà 13 ans qu'Alexandra David-Néel parcourt l'Asie, accompagnée d'Aphur, son boy devenu fils adoptif. Un voyage hors-norme à la découverte de civilisations et de cultures qui dépassent l'Occident. Elle a rencontré des rois, des Maharajas, et même le Dalaï-Lama en personne ! Point d'orgue de son périple : elle a séjourné à Lhassa, la ville interdite, pendant plusieurs mois, déguisée en mendiante. Une prouesse qu'aucune Occidentale n'avait accomplie avant elle...
    Christian Perrissin et Boro Pavlovic nous font découvrir le parcours passionnant de l'une des exploratrices les plus célèbres de l'Histoire. Un nouvel album au goût d'ailleurs de la collection "Explora", toujours accompagné d'un dossier pédagogique éclairant le contexte historique et politique de l'époque.

  • Née le 1er mai 1852 dans le Missouri, elle est l'aînée d'une famille de six enfants. Ses parents, de pauvres agriculteurs décident de tout abandonner pour aller vers l'Ouest, à Salt Lake City, où vit la plus grande communauté mormone. Elle a 15 ans quand ses parents meurent. Élevant seule sa fratrie, elle se retrouve contrainte de les abandonner pour ne pas avoir à se marier avec un homme qui la convoite.

    Sa vie aventureuse commence. Un peu partout sur les territoires des Wyoming, Dakota et Montana, on repérera le passage de cette extravagante jeune femme, cocher de diligence un jour, serveuse de saloon le lendemain, cow-girl, sage-femme, poseur de rails. mille petits boulots qui contribueront à lui tailler une réputation sulfureuse dans un Ouest à la fois sauvage et puritain et qui lui vaudront son surnom.

  • Juin 1984. Un taxi dépose Anna Laurens au Grand Tetras, un hôtel de Saint-Véran, dans le Haut-Quéras. Le propriétaire de l'hôtel a envoyé un courrier à sa mère, de la part d'un de ses pensionnaires, Winston Smith. Celui-ci a disparu il y a quelques semaines en montagne. A 80 ans passé, il vivait à l'hôtel depuis des années. Il avait remis au propriétaire une lettre pour elle au cas où il disparaîtrait. Mais cela fait 4 ans que la mère d'Anna est morte, elle est donc venue à sa place, intriguée par le message d'un homme qu'elle ne connaît pas et qui dit avoir bien connu sa mère autrefois. En entrant dans la chambre de Winston Smith, restée en l'état, elle découvre une malle cabine avec de nombreux souvenirs et photos. Et un manuscrit, intitulé "Life". Le journal de Winston Smith écrit pour sa mère. Un manuscrit qui devrait répondre à toutes ses interrogations et qui commence en 1916, au collège de Lands Priors en Angleterre...

  • Dover W. Smith dit Winston : né à Douvres en 1903, écrivain et journaliste anglais. Décédé accidentellement en France en 1984.

    Après avoir étudié à Eton, il part en Chine en pleine tourmente révolutionnaire. Compagnon d'armes de George Orwell sur le front d'Aragon en Espagne, agent du MI-6 pendant la Seconde Guerre mondiale, la vie et l'oeuvre de Smith sont imprégnées des grands bouleversements de la première moitié du XXe siècle.
    Au début des années 50, il séjourne en Afrique équatoriale, avant de s'installer en Californie où il devient scénariste pour Hollywood. Il se retire dans les Alpes françaises au début des années 70 où il disparaîtra au cours d'une promenade en juin 1984. Smith laissera une autobiographie inachevée dans laquelle il se livre sans concession (Une vie, Gallimard, 1985).
    Cette autobiographie, Christian Perrissin la découvre chez un bouquiniste, et la première lecture est un enchantement.
    Une vie est l'adaptation de cette autobiographie. Elle relate une de ces existences comme ont pu l'être celles d'Hemingway, Graham Greene ou Kessel... Une formidable génération d'écrivains qui vivaient le plus intensément possible, aux quatre coins du monde, pour ensuite pouvoir livrer à leurs lecteurs des récits qui n'auraient pu être écrits par aucun autre.

    Une existence hors du commun qui devient, grâce à Christian Perrissin et Guillaume Martinez, la peinture de toutes les espérances d'une époque à travers cette bande dessinée en six volumes!

  • Juin1984. Un taxi dépose Anna Laurens au Grand Tetras, un hôtel de Saint-Véran, dans le Haut-Quéras. Le propriétaire de l'hôtel a envoyé un courrier à sa mère, de la part d'un de ses pensionnaires, Winston Smith. Celui-ci a disparu il y a quelques semaines en montagne. À 80 ans passé, il vivait à l'hôtel depuis des années. Il avait remis au propriétaire une lettre pour elle au cas où il disparaîtrait. Mais cela fait 4 ans que la mère d'Anna est morte, elle est donc venue à sa place, intriguée par le message d'un homme qu'elle ne connaît pas et qui dit avoir bien connu sa mère autrefois. En entrant dans la chambre de Winston Smith, restée en l'état, elle découvre une malle cabine avec de nombreux souvenirs et photos. Et un manuscrit, intitulé Life. Le journal de Winston Smith écrit pour sa mère. Un manuscrit qui devrait répondre à toutes ses interrogations et qui commence en 1916, au collège de Lands Priors en Angleterre.

  • Juin 1984. Un taxi dépose Anna Laurens au Grand Tetras, un hôtel de Saint-Véran, dans le Haut-Quéras. Le propriétaire de l'hôtel a envoyé un courrier à sa mère, de la part d'un de ses pensionnaires, Winston Smith. Celui-ci a disparu il y a quelques semaines en montagne. À 80 ans passés, il vivait à l'hôtel depuis des années. Il avait remis au propriétaire une lettre pour elle au cas où il disparaîtrait. Mais cela fait 4 ans que la mère d'Anna est morte, elle est donc venue à sa place, intriguée par le message d'un homme qu'elle ne connaît pas et qui dit avoir bien connu sa mère autrefois. En entrant dans la chambre de Winston Smith, restée en l'état, elle découvre une malle cabine avec de nombreux souvenirs et photos. Et un manuscrit, intitulé Life. Le journal de Winston Smith écrit pour sa mère. Un manuscrit qui devrait répondre à toutes ses interrogations et qui commence en 1916, au collège de Lands Priors en Angleterre et se poursuit au prestigieux Eton College.

empty