Ecole Des Loisirs

  • Quand il était petit, Pierre ne voulait pas manger sa soupe. «Tu sais ce qui arrive aux petits garçons qui ne veulent pas manger leur soupe?» lui disait son père, «Eh bien, à minuit, la sorcière Cornebidouille vient les voir dans leur chambre, et elle leur fait tellement peur que le lendemain, non seulement ils mangent leur soupe, mais ils avalent la soupière avec.» Pierre s'en fichait. Il ne croyait pas aux sorcières. Mais il faut admettre que son père avait raison sur un point: une nuit, à minuit, dans la chambre de Pierre, la porte de l'armoire s'entrouvrit avec un grincement terrible et Cornebidouille fit son apparition. Allait-elle parvenir à faire peur à Pierreoe Ca, c'était beaucoup moins sûr.
    />

  • Que faire quand rien ne va, quand personne ne vous comprend, quand il y a un plat détesté au dîner ? Robert sent la colère monter. Énorme. Elle ravage tout sur son passage et menace même de s'attaquer à son jouet préféré... Alors là, non, Robert dit stop ! Un livre en carton bien solide, capable de sortir ( presque ) indemne de toutes sortes de grosses colères : celles qui cassent en morceaux et celles qui mordent !

  • Il était une fois trois vilains brigands... dont la vie changea totalement le jour où ils rencontrèrent Tiffany, la petite orpheline. De trois méchants elle en fit ...des bienfaiteurs de l'humanité.

  • Dans un épisode précédent, Cornebidouille et son double Cornebidouille avaient échoué dans la poubelle, comme de vieux déchets vaincus. Décidées à se venger, elles se réunissent, forment un grain de poussière et hop ! grimpent sur la tête du petit Pierre. puis dans son gosier. Le malheureux enfant ensorcelé se met à parler très bizarrement. Il traite le docteur venu le soigner de « Prout de chamois ». Oh là là, au secours, danger ! Heureusement, petit Pierre a plus d'un tour dans son sac. Ce n'est pas encore cette fois que Cornebidouille gagnera ! A partir de 5 ans.

  • Palomino le cheval veut une petite fille rien qu'à lui. Le problème, c'est que ses parents ne sont pas du tout d'accord. C'est trop de travail ! Et pendant les vacances, qui va s'en occuper ? Palomino ne veut rien savoir. Il est bien décidé à demander conseil à son ami Arizona qui, lui, a déjà une petite fille. Et voilà qu'Arizona emmène Palomino dans un endroit où l'on en trouve plein...

  • Simon a trouvé un nouveau jeu très marrant. Il dit quelque chose d'épatant, comme par exemple " J'ai fait gagner mon équipe au foot en marquant 10 buts à moi tout seul ", alors tout le monde répond " Oh ! Bravo ! Super ! ", mais lui, aussitôt, rectifie : " c'est même pas vrai ! " Son petit frère Gaspard ne perd pas une miette de sa tactique autorigolante et, bientôt, il décide que c'est son tour de jouer...

  • Aujourd'hui, ce n'est pas un jour comme les autres. C'est la fête d'Anne Hiversère. Les poussins vont lui construire un grand château. Pour cela, ils vont aller chercher du chocolat dans leur mine de chocolat. Il leur faudra aussi du sucre et de la farine. Et pour avoir du lait, ils iront traire la très très grande vache. Ensuite, ils inviteront des centaines d'amis. Presque tous les personnages de tous les livres et de toutes les histoires qu'ils connaissent. Quand le château sera prêt, ils entreront à l'intérieur et ils le mangeront. Avec tous leurs amis et avec Anne Hiversère. Ce sera une grande et belle fête. Tout va très bien se passer. C'est Blaise, le poussin masqué, qui s'occupe de tout.

  • Il était une fois un petit lapin qui ne savait dire qu'une chose : CACA BOUDIN ! Du matin au soir et du soir au matin : CACA BOUDIN ! À l'heure de la soupe et à l'heure du bain : CACA BOUDIN ! Il manque un loup à cette histoire, le voilà, tiens : CACA BOUDIN !

  • Une maison pour Marvin Nouv.

    Marvin est un gros chien qui dort dans la rue. Dès qu'elle croise sa route, Mona décide de s'occuper de lui. Comme ses parents ne sont pas d'accord pour le prendre sous leur toit, Mona cherche partout dans les environs. Trop petit, trop cher, trop plein... Il faut explorer encore plus loin. À force d'insister, l'infatigable Mona et son protégé vont faire une série de rencontres inattendues, et trouver leur bonheur.

  • Voici, cher lecteur, l'incroyable histoire de Radio Banane. Au coeur de la jungle, Aristote le petit singe va faire une surprenante découverte. Cette trouvaille va déclencher une série d'événements tout à fait étonnants, spectaculaires, joyeux et formidables. Bien des vies vont même s'en trouver bouleversées. Mais n'allons pas trop vite dans le récit et commençons par le commencement : un matin, Aristote partit en balade.

  • Jules le souriceau vivait tout seul dans son petit terrier et il aimait ça. Il échappait ainsi à tous ceux qui voulaient le croquer, sous la terre ou en surface : hibou, taupe, blaireau, chien, lapin, fermière. Mais la vie est pleine de surprises. Un jour, parce qu'il a eu pitié d'un renard très rusé, mais surtout affamé, Jules finit par devenir... non ! pas sa proie. Beaucoup mieux que ça !

  • Que faire pour qu'un ogre cesse de dévorer les enfants ? Lui préparer des repas délicieux chaque jour, bien sûr ! C'est ce que fit la petite Zeralda du haut de ses six ans...

  • Dans un village flottant vivent les Oolong-Balong. Leur vie est simple et tranquille. Ils suivent leurs traditions avec le même calme que le cours du fleuve. Par respect pour une vieille et forte tradition, un bébé fille est élevé en garçon, sans savoir, bien sûr, qu'il est une fille. Dans un autre village flottant vivent les Oolong-Dalang. Ils vivent le même genre de vie que les Oolong-Balong. Par respect pour la même tradition, un bébé garçon est élevé en fille, sans savoir, bien sûr, qu'elle est un garçon. Ces deux enfants vivent leur enfance dans la joie, jusqu'à l'adolescence, où les choses se compliquent singulièrement, d'autant qu'un monstre terrificateur apparaît, menaçant de dévorer tous les parents, s'il n'obtient pas ce qu'il veut, une potion qui le rendra éternel. Grâce à leur genre de talent, et à leurs talents de genres les deux enfants sauveront le Fleuve, au sein du monde, au milieu de l'Univers. A partir de 7 ans.

  • À force de faire bêtise sur bêtise dans son terrible costume de loup, Max s'est retrouvé puni et enfermé dans sa chambre. Mais pas seulement. Voilà qu'il se retrouve aussi roi d'une armée de bêtes immondes, les Maximonstres. Max le maudit les a domptés. Ils sont griffus, dentus, poilus, vivent sur une île et ne savent rien faire que des sarabandes, des fêtes horribles où il n'y a rien à manger. Max a la nostalgie de son chez-lui, des bonnes odeurs de cuisine et de l'amour de sa mère. Que faut- il faire pour rentrer ? Peut-être commencer par le désirer.

  • Le cerf Roland Nouv.

    Marie-Ange la mésange, l'amie du cerf Roland, arrive avec une grande nouvelle : un concours de chant a lieu cet après-midi sur les bords du lac. Participe, toi qui a une voix de velours, tu vas gagner ! Leurs amis les encouragent, mais les voilà bloqués par une manifestation d'escargots, qui n'est que le premier obstacle d'une longue série sur leur chemin. Heureusement, tout au bout, une surprise attend Roland.

  • Zou s'apprête à partir en colonie de vacances. Il veut à tout prix éviter de faire bébé mais, en même temps, il sait que tous ses bisous quotidiens vont lui manquer : ceux du soir, ceux du matin, ceux pour rien. Ne t'inquiète pas, Zou, disent Papa et Maman, on a une solution. Et les voilà qui confectionnent une énorme provision de bisous. Zou n'aura qu'à ouvrir sa boîte à bisous quand il se sentira seul. Mais la boîte réserve une surprise.

    Vous posiez-vous aussi la question : où vit Zou ? La réponse est dans ce livre. Zou vit dans un monde de zèbres ! Ses voisins sont des zèbres, ses amis sont des zèbres. Façon de dire, pour Michel Gay, que nous sommes tous un peu coquins, un peu voyous, bref un peu tous de drôles de zèbres.

  • Ce matin, tout le monde a eu 10/10 à l'interrogation sur les tables de multiplication. Tous sauf Simon. Il a dit : 3 x 2 = 4, les autres ont explosé de rire et l'affreux Ferdinand l'a traité de nul. Vexation + colère = Simon est très malheureux. Heureusement, grâce à un conseil de sa maman et à une idée géniale surgie au coeur de la nuit, Simon trouve un truc pour retenir, mais surtout pour comprendre e qu'est une table, au juste. Et il va en profiter pour battre Ferdinand aux billes !

  • « Bienvenue ! » leur dit le panneau.
    « Sur une file et dans l'ordre, s'il vous plaît ! » ordonne l'oiseau qui les survole. Mais que font donc là tous ces animaux bien alignés, avec chacun son numéro ? La queue, oui, mais pourquoi ? Certains le savent, d'autres pas. C'est une queue comme les autres. On y a peur, on y a faim, on y bâille, on y râle.Et c'est une queue pas comme les autres. La hyène et le panda ont envie de jouer, et aussitôt tout le monde s'y met.
    Le temps passe plus vite quand on s'amuse, et soudain...

  • Hipollène est presque grande et son père a décidé de lui apprendre tous les secrets de la chasse aux glousses. Ils habitent dans l'Arbre sans fin. Au bout d'une branche il y a toujours une autre branche. Grand-Mère sait tout de l'arbre. Grand-Mère meurt, l'arbre pleure. Hipollène se cache dans sa maison secrète. Elle est si triste qu'elle se transforme en larme, et c'est le début de son immense voyage.

  • Quel enfant aime arriver en retard à l'école ? Aucun ! C'est la honte. Voilà pourquoi Henri, ce matin où ses parents sont malades et restent cloués au lit, cherche à tout prix une solution. Heureusement qu'il sait téléphoner ! Grâce à son Papi et à sa fabuleuse mobylette, mais aussi grâce à sa propre audace, Henri traverse des paysages enchanteurs, fait des rencontres, apprend des noms d'oiseaux et finit par arriver. un peu en retard, mais avec un nouvel ami qui a beaucoup à apporter aux enfants. A partir de 3 ans.

  • Ils sont rares, les albums qui nous font éclater de rire dès la première page. Celui-ci est de cette trempe : un village entier de pirates se moque de Richard, et pourquoi ? " Il a pas d'perroquet ! Il a pas d'perroquet ! " C'est le seul dans ce cas, et il a une bonne raison...

  • Il était une fois un petit lapin qui se prenait pour Superlapin. Lorsque sa maman lui disait: «Que vas-tu faire aujourd'hui, mon petit lapinoe», il répondait: «Mais enfin, chère mère, je ne suis pas un petit lapin, je suis SUPERLAPIN! Les Superlapins attrapent les méchants, vous le savez bien!» Et le petit lapin - pardon, Superlapin -, dans son costume de Superlapin, partait chasser les méchants. Superlapin n'a peur de rien. Il peut sauter dans le creux d'un arbre, même s'il y fait très froid et très sombre. Même s'il y a un méchant armé d'une épée caché à l'intérieur. Un petit lapin, lui, a peur du noir quelquefois, et si une écharde s'est enfoncé dans son doigt, il a mal. Alors, quand on est Superlapin, mais quand même aussi un petit lapin, on a parfois un peu besoin de sa maman.

  • Personne ne veut aider la petite poule rousse à planter des graines, à faucher le blé, à le battre et à le moudre. Alors, qui mangera le bon pain ?

  • Erine est fascinée par la légende du Rocher Noir, un bloc énorme et pointu, accusé par les pêcheurs de détruire tous les bateaux qui s'en approchent ! Mais les histoires qu'on raconte sont-elles vraies ? Pour le découvrir, Erine monte un jour en cachette sur le bateau de sa maman...

empty