Yannick Chatelain

  • Ces chroniques ont pour objectif de présenter à un lectorat élargi les enjeux, les avantages et les risques potentiels des évolutions récentes et majeures de l'Internet et de sa gouvernance, tant au niveau national qu'international. Dans la mesure où de nombreuses décisions d'ordre légal ont une incidence directe sur nos vies (liberté individuelle, liberté publique, vie privée, traitement de l'information - les fake news-, consommation - les faux commentaires -, cyber sécurité... chacun doit pouvoir se forger une opinion et la faire connaître. L'objectif de l'ouvrage est rendre visibles les défis qui nous attendent autour des problématiques toujours plus intrusives que soulève le développement du réseau des réseaux.

  • « Vous n'êtes pas sans l'ignorer, lire un mail, (ou courriel si vous préférez) peut vous précipiter sur le marché aux esclaves, une simple formalité qui vous amènera dans de très brefs délais, soit à combattre à mains nues d'antipathiques mirmillons, soit à ramer sur des galères où il est strictement interdit de siffloter et où les rameurs ne sont pas toujours dotés des déodorants les plus efficaces ! Pourtant, ce n'est pas là encore le pire !

    Lire un mail est avant toute chose totalement « has been », ringard et effroyablement nuisible ! Le mail peut ainsi diviser votre libido par deux ! Faire chuter le taux de natalité d'une nation, augmenter le nombre de divorces, provoquer des centaines de milliers d'arrêts cardiaques (dont le vôtre), détruire la planète, nuire gravement à votre orthographe immaculée, ruiner le bénéfice de vos vacances, ronger votre médulla oblongata, relancer la flibusterie la plus féroce, faire chuter votre QI de 10 points, augmenter le taux de cholestérol des guerres de religion, provoquer la zizanie dans la filière agricole, vous faire dilapider cinquante-quatre heures de vie par an, gagner des régates (pour certains), faire un erase de votre disque cerveau, et le clou de la girofle : faire mystérieusement disparaitre votre smartphone dans la cuvette des WC ! Alors entre vous et moi, vous faites bien ce que vous voulez, mais moi j'arrête, vu le programme et les chaînes, c'en est trop !

    Comment cela, de quoi j'me mail ? Mais de ce qui me regarde, de ce qui vous regarde, de ce qui nous regarde ! Mes mails m'emm...mêlent ! Et les vôtres aussi ! »

  • Le temps est venu de sonner l'alarme dans les communautés de chercheurs, d'universitaires, d'étudiants, mais également d'alerter le grand public! le temps est venu de s'opposer fortement à une idéologie qui soutient l'émergence d'une vision dichotomique du monde parfaitement insensée se traduisant par une dérive dangereuse de la criminalisation systématique de la déviance au sens le plus général! les logiques mondialisées de gouvernance par la peur post 11 septembre ont été poussées jusqu'à l'extrême (il y a ceux qui pensent comme nous et ceux qui sont contre nous).
    Alors, soyons clair, je suis contre vous! ces logiques se sont donné pour ambition (non avouée) de ranger toutes les formes de déviances dans le crime et/ou dans le terrorisme. si cela est évidemment une facilité de gouvernance, cela met gravement en danger non seulement (dans certains pays) les hommes dans l'expression d'une pensée autonome différente de celle d'un pouvoir, fût-il totalitaire, et cela met en péril l'innovation et toutes les formes d'évolution sociale.
    Dans cette logique d'enfermement, prompt à qualifier de "terroriste" tout individu hors du "prêt-à-penser". sur le réseau, la communuté hacker, tout comme les utilisateurs, a ainsi été largement la cible et la victime de cette vision du monde extraordinairement réductrice. les conséquences immédiates de cette stigmatisation et de cette criminalisation ont été un frein fort à l'innovation. vous avez désormais entre les mains le fruit des travaux de recherche pour repenser cette approche et revenir à la raison.

  • Le strat'ego

    Yannick Chatelain

    • Pearson
    • 8 Juin 2018

    « Le ridicule ne tue pas mais... Méfiez-vous quand même! »Le Strat'Ego n'est pas l'ouvrage du culte de soi: il permet de maîtriser le marketing personnel augmenté sur Internet et les médias sociaux.Apprendre à développer votre réseau et l'entretenir avec talent, intervenir sur les médias sociaux et élaborer votre stratégie de marketing personnel, voilà l'ambition de cette première édition du Strat'Ego.

  • Omniscient et même omnipotent, l'ordinateur, dont les capacités semblent dépasser celles de l'homme, est perçu comme un dieu. Cet outil de communication est la meilleure et la pire des choses. L'Internet libertaire : libre accès à tous et à toutes les informations, partage des connaissances, liberté d'expression, logiciels gratuits ; l'Internet totalitaire : monopole de l'information, autoroute de la désinformation, contrôle des échanges, outils de surveillance, impérialisme de Microsoft.

  • En 2015 un demi-milliard d'internautes a déjà disparu des écrans radar des États et des marketeurs.


    En 2015, 200 millions d'usagers utilisent des adblockers pour se soustraire à la publicité !


    En 2015 Le « Snowden Effect » est engagé ! Et ce n'est qu'un début !


    Les spécialistes de l'analytique peuvent-ils ignorer le nombre exponentiel d'usagers qui altèrent leurs données ?


    Les marketeurs ne doivent-ils pas d'urgence repenser en profondeur leurs pratiques ?


    Les entreprises du numérique qui investissent les objets connectés, les entreprises qui se penchent sur le Big Data, les entreprises qui recherchent des data centers, celles qui en créent, peuvent-elles aujourd'hui prétendre garantir la sécurité et la confidentialité des données dont elles ont la charge ? Le peuvent-elles au sein d'États qui ne respectent plus le droit à la vie privée numérique de leurs concitoyens ? Comment ?


    Les États peuvent-ils ainsi, sous couvert de lutte contre le terrorisme, sacrifier leurs économies numériques, les emplois de demain, inhiber les digitaux-enthousiastes, sur l'autel de la communication, par une législation outrancière masquant une efficacité (sur le net) de façade ?


    Dans ce contexte chaotique, comment se dessine la carte géonumérique de demain ? Quelles sont les best pratices, celles qui offrent des lignes de fuite aux bâtisseurs(euses) du futur ?

    Vous vous posez ce genre de questions ? Voilà qui est déjà bon signe. Je fais mon inquiétant, mais je vous rassure, pas de panique. Courage, et faisons face ! Quittons l'Enfer, venez, suivez-moi, changeons de paradigme !


    Bienvenue à Big Cata.

  • Les auteurs ont choisi une forme totalement inédite pour parler de politique : le conte...
    " A l'ère glaciaire du sarkozysme, les loups étaient des prédateurs. Ils vivaient et chassaient en meutes organisées. La hiérarchie y était stricte. La meute était dirigée par un mâle alpha et une femelle alpha... " Ce petit livre nous raconte une grande histoire. Celle d'une méthode pour accéder au pouvoir, cruelle et violente, faite d'allégeances et de hurlements : les loups côtoient toutes sortes de renards, parfois en connivence, et les chiens (comme les brebis) doivent se contenter des restes du banquet des loups.
    Parmi les loups dominants, le loup alpha règne sur la meute et sur tous les autres animaux. Cet ouvrage - qui peut être lu de 7 à 97 ans - marque une nouvelle manière de " parler politique ", et dessine les contours d'une nouvelle République où les hommes et les femmes, enfin, se tiendront debout.

  • Le Net sera féminin ou ne sera pas! Qui sont les femmes sur le réseau? Que cherchent-elles? Les dérives du Net, le mauvais traitement qui leur est infligé sur le réseau, donnent une image de la femme sur Internet parfaitement déformée et sexiste. Dans une société liberticide, la pornographie à outrance donne une illusion de liberté quand les libertés plus fondamentales disparaissent. S'il y a une fracture numérique, elle se retrouve lorsque l'homme rencontre la femme sur le réseau.

empty