Vincent Gravé

  • Après le succès du «Grand jardin» (Bologna Ragazzi Award 2017) et d'«Un jardin pour demain» en collaboration avec Gilles Clément, Vincent Gravé redonne vie au personnage du Jardinier pour exposer, dans une fable pleine d'humour et de poésie, les enjeux de l'agriculture biologique face à l'agro-industrie. Heureusement que le génie du jardin est là pour tirer d'affaire les Jardiniers et les Jardinières lorsque des Financiers préfèrent faire pousser des billets que des plantes... 

  • À travers une série de rencontres parfois surprenantes et décalées - avec un trader de la défense ou un féru d'alchimie.- Vincent Gravé nous invite à une découverte de l'univers de Gilles Clément, inventeur du concept de « jardin en mouvement ». Du parc André Citroën à l'île Derborence, oasis verte et sauvage en plein coeur de Lille, en passant par le Musée des arts premiers du quai Branly, le dessinateur - enquêteur - figuré sous les traits d'un chat noir armé de son carnet de croquis - s'initie aux principes et à la symbolique qui président à quelques unes des créations majeures du jardinier devenu professeur au collège de France. L'album se termine par une conversation avec le maître lui-même, dans l'intimité de son jardin personnel, créé autour de sa maison de campagne creusoise, véritable matrice et terrain d'expérimentation nourrissant ses grandes créations publiques.

  • Après Jardins des vagabondes, le paysagiste Gilles Clément retrouve l'illustrateur Vincent Gravé pour une promenade mois par mois dans nos jardins, à la découverte de leurs cycles de vie. Aux illustrations luxuriantes et colorées, truffées de mille petits détails à débusquer, viennent s'associer des textes poétiques et documentés sur les insectes, l'hiver, le potager ou encore les fruits.
    Le lecteur est guidé par le petit personnage du Jardinier, figure emblématique du livre.
    Un livre spectaculaire, au très grand format, porté par deux artistes talentueux, soucieux de communiquer leur amour de la nature.

  • Après le succès du «Grand jardin», Vincent Gravé et Gilles Clément redonnent vie au personnage du jardinier. À ses côtés, on traverse les époques et les continents pour découvrir l'origine des légumes, leurs cultures, leur saisonnalité et l'art de les accommoder. Un album très grand format qui permet aux dessins luxuriants de Vincent Gravé de se déployer pleinement, parfaites illustrations de ce rappel fondamental des rythmes et de la géographie de l'agriculture maraîchère. En écho aux préoccupations et aux intérêts croissants pour les questions liées à l'alimentation et aux modes de culture alternative viennent s'associer des textes poétiques et documentés sur les fruits, les légumes, les potagers à travers les continents et les époques. Un livre spectaculaire porté par deux artistes talentueux, soucieux de communiquer leur amour de la nature.

  • La vie d'un écrivain. Le combat d'un homme.

    Né en 1840, Émile Zola n'est pas seulement l'un des plus grands écrivains du panthéon français. C'est également l'auteur d'une vie engagée, à l'image de son oeuvre. De son enfance à Aix-en-Provence, élevé seul par sa mère dès l'âge de 7 ans, il nourrit très vite une aversion pour l'injustice sociale et un besoin de la dénoncer par les mots. Ses premiers succès littéraires le placent alors, logiquement, comme le chef de file des naturalistes. Émile Zola raconte le vrai monde, il prend la défense des faibles, des peintres et des poètes ; il pourfend le second Empire, l'ordre moral de Thiers. Zola n'est pas qu'un écrivain, c'est un combattant. Et c'est alors que l'auteur assiste, horrifié, au calvaire judiciaire du capitaine Dreyfus que le versant politique de son oeuvre prend une toute autre dimension...
    Centré sur la vie d'Émile Zola et son implication dans l'affaire Dreyfus, ce passionnant roman graphique, écrit par Jean-Charles Chapuzet et dessiné à quatre mains par Vincent Gravé (story-board) et Christophe Girard (story-board, dessin et couleurs), nous plonge avec force dans les années mouvementées du second Empire pour mieux percevoir, derrière la vie de l'écrivain mythique, le combat de l'homme.

  • Giverny, automne 1886. Émilie, jeune protégée de Claude Monet fait la rencontre de Francis Hawkins, fils d'un galeriste de New York venu rencontrer le célèbre peintre impressionniste. L'une vit en France, l'autre aux États-Unis mais, malgré cette distance, ils le savent : un jour, ils se marieront. Cette promesse marque le début d'un amour pur qui sera pourtant souvent perturbé par les aléas de l'Histoire. Un amour qui traversera 4 saisons, 4 périodes de l'oeuvre de Monet et qui sera toujours bercé par les magnifiques couleurs du jardin du peintre, lorsqu'il réalisera ses célèbres Nymphéas...
    Tant par le scénario que par le dessin, Frank Sécka et Vincent Gravé nous replongent avec force dans la fin de l'oeuvre de Monet, période Giverny, et dans ce bouillonnant moment artistique que fut le début du XXe siècle en France.

  • Après Fausse Route, un album sombre et dense dans la veine du pur polar américain, Vincent Gravé et Joseph Incardona, sortent un second album. Quittant les extérieurs nuits seventies d'un road-movie où il était question d'une femme fatale et d'un évadé de prison, ils abordent cette fois-ci dans Petites Coupures l'univers en huis clos et oppressant de la boxe dans les années 1940. Le temps d'un combat opposant Paul Norman à Max Chavez. L'histoire se déroule en 9 rounds sur et autour du ring. Inserts et flash-back permettent de dérouler deux existences que tout oppose en apparence et qui se retrouvent confrontées lors d'un match de gala. D'un côté Paul Norman, le champion déchu et, de l'autre, Max Chavez, l'étoile montante. Ce qui doit être alors une simple confrontation sans enjeux spécifiques, sinon pour Norman d'empocher une bourse rondelette et pour Chavez de peaufiner les derniers « réglages » avant son combat pour le titre, prend soudain une tournure inattendue et tragique.

  • Antoine Simiac, surnommé « le poète », est un jeune et charismatique leader d'un parti de gauche. Son ascension vers les sommets de l'état est fulgurante. Mais quelques mois avant l'élection présidentielle, qu'il avait toutes les chances de remporter, Simiac est assassiné. Son meurtrier, François Mastrado, est arrêté et écroué. Cependant, doutes et questions subsistent : cet homme a-t-il vraiment agi seul et de son plein gré ? L'a-t-on manipulé ? Qui avait réellement intérêt à éliminer le poète de la course au pouvoir ?
    Lorsque, dix-sept années plus tard, l'assassin sort de prison, l'heure est peut-être venue d'obtenir des réponses et de solder les comptes.

  • Antonio Bobino, dit « Bobo » dans le milieu, s'est échappé de prison. L'histoire débute à ce moment. Il est environ 22 heures, c'est l'hiver. Près d'un hameau, il aperçoit une Jaguar s'arrêter près de la cabine téléphonique et une fille s'y précipiter à l'intérieur. Bobo décide de se cacher dans le coffre. Il y découvre le corps d'un homme d'une cinquantaine d'années ficelé et sans connaissance. Il pousse le corps au fond du coffre et s'y engouffre à son tour. « Fausse route », ce sont deux histoires qui vont se fondre en une seule. Deux parcours de vie qui se croisent soudain, deux tragédies qui vont se renforcer pour une lente descente aux enfers que l'un des protagonistes va payer cash. C'est l'histoire d'une malchance, de la mauvaise personne rencontrée au mauvais endroit.

  • " De tous les arts, au-delà de la musique elle-même, la sculpture est celui qui promet le moins de succès temporels, et toutes les probabilités sont que l'avenir verra tomber en désuétude cette vocation ingrate.
    " Paul Claudel

  • Au bord de l'Highway 40 se tapit un snack bar sur lequel se dresse un gigantesque boxeur de bois : le Jack Ranieri. À l'intérieur, des affiches de Jack Ranieri, alias Iron Jack, ornent les murs. C'est l'histoire d'un boxeur talentueux et prometteur qui, damné par Lisa, une femme rencontrée au cours d'un combat, va de déchéance en déchéance : défaite contre un fairevaloir, coma, mafia, hold-up, prison, pour finir dans un snack miteux au bord de l'autoroute. La BD dépeint avec précision cette histoire en s'arrêtant davantage sur le braquage de la Wells's Fargo.

  • Equivalent anglais du livre Un grand jardin de Gilles Clément et Vincent Gravé, paru en 2016 aux éditions Cambourakis.

  • Commence le dernier grand voyage, la dernière quête. Qui sont le père, la femme, et l'immonde bête mécanique qui se découvrent face à elle-même ? Au bout du chemin, Kevin demeure seul. Des réponses, mais plus de questions.
    À travers le labyrinthe, Kevin va retrouver les miroirs que son père avait posé à chaque endroit du monde pour que son fils puisse le découvrir. Voyage dans le temps, sur les pas de son père et de lui, enfant, comme une ombre qui veille sur son passé.
    Et le capitaine, perdu dans ses rêves chimériques, continue sa poursuite aveugle et violente, sans se souvenir des raisons qui l'ont poussé à cette extrêmité. Pour lui échapper de nouveau, Kevin enfile le scaphandre de son père et plonge à nouveau dans les miroirs.
    Le voyage s'achève au pied d'un grand diable et d'un trognon de pomme abandonné sur le plancher, flottant dans l'espace.

  • Membaye travaille sur un paquebot et y charge des marchandises en partance pour l'Europe.

empty