Philippe Hanus

  • A l'occasion du 60e anniversaire des combats du Vercors, le Parc Naturel Régional du Vercors a voulu rendre hommage aux acteurs de cette page importante de notre histoire. Cet ouvrage délibérément hétérogène dans sa manière d'envisager le monde de la Résistance s'est voulu dépositaire de la parole et de l'expérience des derniers témoins, ouvert au questionnement des chercheurs en sciences humaines. Il sollicite aussi l'imagination créatrice des artistes, écrivains et poètes.

  • Une jeune fille de 18 ans peut-elle devenir une icône de la résistance ? La question s'est posée lors de la rencontre de Moissac, en mai 2016, dont la présente publication est le prolongement. Les participants ont réfléchi ensemble aux formes de résistance qui, en des lieux emblématiques de la métropole française, ont réussi à soustraire des adultes et enfants juifs à l'anéantissement entre 1940 et 1944.
    Dans les trois lieux d'étude retenus (Le Chambon-sur-Lignon, Dieulefit et Moissac), peut-on avancer l'idée que la résistance armée joue un rôle dans le sauvetage ? À partir de situations concrètes et de témoignages précis, comment évaluer la place des personnalités et organisations juives dans le sauvetage des juifs ?
    Cet ouvrage, où se rencontrent études, témoignages, échanges, est le fruit d'un partenariat entre l'association Moissac, ville de Justes oubliée et Réseau Mémorha

  • Les années 2020-2021 marquent les 150 ans de la guerre franco-prussienne. Le Musée de Pontarlier et le Château mettent en valeur un épisode de ce conflit et son impact aujourd'hui. Fin janvier 1871, l'Armée de l'Est, commandée par le Général Bourbaki, fait retraite vers Pontarlier, petite ville de montagne à la frontière suisse. Encerclés par l'Armée allemande dont l'étau se resserre, fatigués, affamés, gelés, les 87 000 soldats manquent de tout. Pour ne pas se livrer aux Allemands, le Général Clinchant, remplaçant de Bourbaki hospitalisé, demande l'internement en Suisse. La convention des Verrières du 1er février 1871 permet et organise l'accueil de ces militaires français, notamment grâce à La Croix Rouge nouvellement créée. Un artiste suisse, Laurent Guenat, s'est emparé de cette histoire pour créer un ensemble d'oeuvres d'une grande sensibilité.

  • "«Une forteresse inaccessible »... Combien d'auteurs ont-ils repris à leur compte cette métaphore pour dépeindre le massif du Vercors ? Lancée par les excursionnistes au XIXe siècle, la formule est devenue un lieu commun.
    Convoquer la figure de l'étranger dans un univers où il n'est pas spontanément pensé, et souvent oublié, contribue à revisiter la représentation d'un territoire finalement ouvert et bigarré. Au cours du XXe siècle, en particulier durant la Seconde Guerre mondiale, on y trouve en grand nombre des migrants économiques, mais aussi des réfugiés politiques de toute l'Europe, des Juifs persécutés, des coloniaux (tirailleurs africains ou bûcherons indochinois), puis des prisonniers de guerre allemands participant à la reconstruction... D'où les mille chemins de ces étrangers vivant au contact de la population locale, certains s'illustrant dans la Résistance.
    Si l'approche est centrée sur le Vercors, c'est en lien à d'autres espaces... Rhône- Alpes bien sûr, mais aussi en direction de l'Italie ou de l'Espagne. Autant d'éclairages sur une réalité conditionnée par des mobilités de tous ordres et des effets de réseau.
    Rassemblant des historiens reconnus, de jeunes chercheurs, des artistes ou des témoins, les contributions dressent un panorama inédit. L'ouvrage ouvre ainsi de nouvelles perspectives pour oeuvrer à la reconnaissance de la diversité des mémoires en temps de guerre.
    "

  • Cette monographie réunit des textes déjà publiés dans la revue Adolescence, dans des numéros aujourd'hui épuisés. Les questions de la dépression et de la dépressivité y sont débattues avec, pour point de visée, la description d'un cadre psychothérapique adapté. L'approche est résolument psychanalytique.

empty