Olivier Revol

  • Ils sont précoces, instables, surdoués, hyperactifs, phobiques ou déprimés. Certains sont si agités que l'école n'en veut plus. Les enseignants sont à bout. Les parents désemparés .« Pas si grave que ça » rassure le Dr Olivier Revol, un pédopsychiatre qui dirige depuis 18 ans un centre des Troubles de l'apprentissage à l'Hôpital neurologique de Lyon. Chaque semaine il reçoit en consultation, venus de partout, des enfants, des adolescents « malades de l'école ». Autour de lui, une équipe composée de médecins, de psychologues, d'orthophonistes, et même d'enseignants. Au prix d'une hospitalisation de quelques jours, si c'est nécessaire, ils établissent un bilan complet des compétences intellectuelles et physiologiques au cours duquel se révèlent les causes psychologiques, instrumentales, voire familiales de l'échec scolaire.Ce témoignage est un message d'espoir pour tous ceux qui, à défaut d'un premier de classe, rêvent de faire de leur enfant un élève comme les autres. C'est aussi un guide pratique qui livre des pistes pour repérer les signaux d'alerte et prévenir l'échec scolaire avant qu'il ne soit trop tard.

  •     Enfants agités, parents débordésAgités, incapables de fixer leur attention, insatisfaits chroniques, les jeunes tête-en-l´air sont d´autant plus difficiles à gérer que les adultes eux-mêmes participent à la frénésie ambiante : bouger, zapper, consommer, et plus que tout faire barrage à l´ennui. Tous hyperactifs ? « Cette agitation n´est pas une maladie mais elle peut le devenir » et, dans les cas les plus sévères, pénaliser toute une vie et conduire à la spirale de l´échec. Sensible aux effets sur la santé des nouvelles technologies, hyperactif lui-même, le Dr Olivier Revol témoigne et appelle au calme. Résolument optimiste, il rassure cependant. Certains survoltés comme David Guetta, Maud Fontenoy, Florence Foresti ou le Dr Michel Cymes dont il analyse les cas, ont su faire de cette « hyperformance » l´atout de leur succès. A tous, enfants comme adultes, il propose des stratégies pour s´adapter aux diktats de l´urgence. Il livre un manuel de survie à l´intention des familles concernées et révèle les dernières hypothèses sur l´origine de cette pathologie qui touche une personne sur vingt !

  • Affalé dans un canapé, sa musique en perfusion dans chaque oreille, il est « crevé ». Ranger ses affaires est au-dessus de ses forces. Et d´ailleurs à quoi bon ?  « On ne peut plus rien lui dire », « Il ne quitte plus sa chambre », « Il veut tout arrêter, les cours, le sport », « Il menace de quitter la maison », « Elle n´avale plus rien. » Désemparés, les parents ont l´impression d´être confrontés à une porte verrouillée dont le code aurait changé.  L´adolescence n´est pas une maladie. Mais elle peut le devenir. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-25 ans. Tous les ans environ, 40 000 ados tentent de mettre fin à leurs jours. Pour surmonter ce cap difficile, cette métamorphose de l´enfant à l´adulte qu´il est indispensable de réussir, chacun, parents, médecins et l´ado lui-même ont un rôle à jouer.  Pédopsychiatre, lui-même père de famille, « c´est tellement plus facile avec les enfants des autres !», le Dr Olivier Revol reçoit chaque jour des appels au secours de parents déboussolés face à une planète ado qui leur échappe. Au travers de sa propre expérience de père et de médecin, il livre ici les clés de la réconciliation entre deux générations, parfois en crise l´une et l´autre, pour que cette période de mutation ne soit que ce qu´elle est. Pas une maladie.

  • Dans cet ouvrage, les auteurs nous invitent à partager plus de 30 années d'expériences personnelles et professionnelles auprès de ces enfants à haut potentiel intellectuel, qu'on appelle parfois aussi surdoués ou précoces.
    Proposer 100 idées pour faciliter la scolarité et la vie quotidienne de ces enfants qui apprennent plus vite et qui possèdent des aptitudes d'apprentissage hors norme peut sembler paradoxal.

    Mais il faut savoir que le haut potentiel de ces enfants correspond à un « profil cognitif » qui va de pair avec des besoins éducatifs et pédagogiques particuliers.

    Leur profil « affectif » et leur sensibilité exacerbée sont souvent à l'origine d'un décalage dont les conséquences peuvent les gêner dans tous les domaines fondateurs de leur équilibre et leur poser des problèmes dans leur vie familiale, sociale et leurs apprentissages scolaires.

    Certains d'entre eux développent ainsi des problèmes relationnels ou des troubles du comportement : par exemple, ils peuvent être en opposition et refuser de se plier à certaines consignes ou parfois, en silence, décrocher des apprentissages scolaires.

    À tous ceux (parents, enseignants, éducateurs, psychologues, etc.) qui accompagnent ces enfants (un peu) différents, cet ouvrage propose une prise en charge adaptée à leurs besoins particuliers et des conseils pour favoriser leur épanouissement.

    Il est par ailleurs vraisemblable que les conseils donnés ici pour mieux comprendre ces enfants à haut potentiel seraient également hautement profitables pour aider tous les enfants en difficulté.


    Olivier Revol , médecin pédopsychiatre, dirige le Centre des troubles de l'apprentissage de l'hôpital neurologique de Lyon et milite depuis plus de trente ans pour que chaque enfant puisse accéder au plaisir d'apprendre. Il est également l'auteur de trois ouvrages Il est également l'auteur de trois livres : « Même pas grave ! L'échec scolaire ça se soigne », « J'ai un ado mais je me soigne » et « On se calme ! Enfants agités, parents débordés ».

    Roberta Poulin , coprésidente de l'ASEP (Association Suisse pour les Enfants Précoces) est mère de deux enfants à haut potentiel.

    Doris Perrodin-Carlen est enseignante, formatrice des enseignants en formation initiale et continue, et coach de jeunes à haut potentiel en difficultés scolaires. Diplômée ECHA (European Council for High Ability), elle est l'auteure de Et si elle était surdouée ?

empty