Olivier Revol

  • Ils râlent, fonctionnent à deux à l'heure, ne rangent pas leur chambre, refusent les tâches ménagères, n'obéissent plus, passent trop de temps au lit ou devant leur ordinateur ou avec leurs amis, etc. La liste des reproches que les parents peuvent faire à leurs ados est longue. C'est à ces parents que s'adresse le Dr Olivier Revol, pédopsychiatre et spécialiste des adolescents. Avec humour et une expérience de première main, J'ai un ado... mais je me soigne vous apprendra à prendre du recul, repérer les situations à risque, rétablir la communication en période de crise et, surtout, à aider votre adolescent à réussir ce passage de l'enfance à l'âge adulte.

  • On se calme ! Mieux vivre l'hyperactivité Nous vivons tous à un rythme qui fait défiler les journées à toute vitesse. Cela crée une nouvelle génération d'« hyperagités ». Sont-ils pour autant hyperactifs ? Pas sûr... Ce terme est souvent employé à tort dans le langage courant bien qu'il concerne une personne sur vingt ! Hyperactif lui-même, le Dr Olivier Revol appelle au calme : l'hyperactivité n'est pas une fatalité, encore moins une maladie, mais un symptôme, un signe que quelque chose dysfonctionne. Dans ce livre, le Dr Olivier Revol expose les dernières hypothèses sur l'origine de cette pathologie, propose des stratégies pour s'adapter à la société d'aujourd'hui, fait le point sur les prises en charge médicales et notamment sur les psychotropes qui font si souvent débat. Résolument optimiste, il rassure : l'hyperagitation peut être source d'« hyperformance » !


  • L'auteur, pédopsychiatre, propose de soigner l'échec scolaire comme une maladie. Chaque semaine, il reçoit des enfants et des adolescents précoces, instables, surdoués, hyperactifs, phobiques ou déprimés. Il réalise un bilan des compétences intellectuelles et physiologiques au cours duquel se révèlent les causes psychologiques ou familiales de l'échec scolaire.


  • Agités, incapables de fixer leur attention, insatisfaits chroniques, les jeunes tête-en-l'air sont d'autant plus difficiles à gérer que les adultes eux-mêmes participent à la frénésie ambiante : bouger, zapper, consommer, et plus que tout faire barrage à l'ennui. Tous hyperactifs ?
    " Cette agitation n'est pas une maladie mais elle peut le devenir " et, dans les cas les plus sévères, pénaliser toute une vie et conduire à la spirale de l'échec.
    Sensible aux effets sur la santé des nouvelles technologies, hyperactif lui-même, le Dr Olivier Revol témoigne et appelle au calme. Résolument optimiste, il rassure cependant. Certains survoltés comme David Guetta, Maud Fontenoy, Florence Foresti ou le Dr Michel Cymes dont il analyse les cas, ont su faire de cette " hyperformance " l'atout de leur succès.
    À tous, enfants comme adultes, il propose des stratégies pour s'adapter aux diktats de l'urgence. Il livre un manuel de survie à l'intention des familles concernées et révèle les dernières hypothèses sur l'origine de cette pathologie qui touche une personne sur vingt !

  • Affalé dans un canapé, sa musique en perfusion dans chaque oreille, il est « crevé ». Ranger ses affaires est au-dessus de ses forces. Et d'ailleurs à quoi bon ? « On ne peut plus rien lui dire », « Il ne quitte plus sa chambre », « Il veut tout arrêter, les cours, le sport », « Il menace de quitter la maison », « Elle n'avale plus rien. » Désemparés, les parents ont l'impression d'être confrontés à une porte verrouillée dont le code aurait changé. L'adolescence n'est pas une maladie. Mais elle peut le devenir. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-25 ans. Tous les ans environ, 40 000 ados tentent de mettre fin à leurs jours. Pour surmonter ce cap difficile, cette métamorphose de l'enfant à l'adulte qu'il est indispensable de réussir, chacun, parents, médecins et l'ado lui-même ont un rôle à jouer. Pédopsychiatre, lui-même père de famille, « c'est tellement plus facile avec les enfants des autres !», le Dr Olivier Revol reçoit chaque jour des appels au secours de parents déboussolés face à une planète ado qui leur échappe. Au travers de sa propre expérience de père et de médecin, il livre ici les clés de la réconciliation entre deux générations, parfois en crise l'une et l'autre, pour que cette période de mutation ne soit que ce qu'elle est. Pas une maladie.

  • 100 idees+ pour accompagner les enfants a haut potentiel Nouv.

  • Les enfants à haut potentiel intellectuel, qu'on nomme aussi enfants intellectuellement précoces ou enfants doués ou surdoués, représentent environ 3 % de leur classe d'âge, soit 300 000 en France.

    Vouloir proposer 100 idées pour faciliter la scolarité et la vie quotidienne de ces enfants qui apprennent plus vite et qui possèdent des aptitudes d'apprentissage hors norme peut sembler paradoxal.
    Mais il faut savoir que le haut potentiel intellectuel de ces enfants correspond à un profil « cognitif » particulier qui peut leur poser des problèmes dans leurs apprentissages scolaires, et à un profil « affectif » et une sensibilité exacerbée qui peut marquer leurs rapports avec leur famille, leurs enseignants et leurs camarades et les gêner dans tous les domaines fondateurs de l'équilibre : certains d'entre eux développent ainsi des problèmes relationnels ou des troubles du comportement : par exemple, ils peuvent être en opposition et refuser de se plier à certaines consignes ou parfois en silence, décrocher des apprentissages scolaires.
    Les enfants à haut potentiel intellectuel ont des besoins éducatifs et pédagogiques particuliers. Ceci est évidemment d'autant plus nécessaire lorsqu'ils souffrent dans leur vie familiale, scolaire et sociale d'un décalage dont les conséquences font que certains rencontrent des difficultés dans leur parcours scolaire ou social.
    À tous ceux (parents, enseignants, éducateurs, psychologues, etc.) qui accompagnent ces enfants (un peu) différents, cet ouvrage propose une prise en charge adaptée à leurs besoins particuliers et des conseils pour favoriser leur épanouissement.

  • Être un enfant surdoué ou à haut potentiel est une particularité que l'on imagine d'emblée comme une chance, un don, un facteur de réussite. Mais pour le concerné, elle peut aussi être synonyme de difficultés et d'incompréhension.
    Ainsi, celui que l'on appelle encore élève intellectuellement précoce (EIP) dans l'Education Nationale n'est pas toujours le « surdoué » de la classe et peut même être en échec scolaire.
    Le but de cet ouvrage est de mieux cerner les différentes formes de ce tableau, de préciser le fonctionnement cognitif, affectif et social particulier des enfants à Haut Potentiel y compris avec l'apport de l'imagerie cérébrale. Les auteurs s'attachent à en recenser les modalités de repérage et à proposer des stratégies pédagogiques spécifiques, sans oublier la place des parents qui ont la charge d'élever ces enfants pas tout à fait comme les autres, mais qui, comme les autres, sont des enfants.

empty