Nicolas Leclerc

  • La bête en cage

    Nicolas Leclerc

    • Seuil
    • 21 Janvier 2021

    Changer de vie... à quel prix ?

    Samuel, éleveur laitier du Jura, accumule les dettes. Sa seule échappatoire : s'associer avec son oncle et son cousin qui font passer de la drogue de la Suisse à la France pour le compte d'un réseau de trafiquants kosovars.

    Mais le soir d'une importante livraison, rien ne se passe comme prévu : le cousin n'arrivera jamais jusqu'à la ferme de Samuel. Lancés à sa recherche dans la montagne enneigée, l'agriculteur et son oncle le découvrent mort au volant de sa voiture précipitée dans un ravin. Et le chargement de drogue s'est volatilisé...

    La paisible vallée engourdie par le froid polaire va bientôt s'embraser.

  • Jusqu'à quel point le passé de votre famille peut-il vous hanter ? Katia, jeune femme souffrant d'haptophobie, va le découvrir à ses dépens. Dans un Jura aussi enneigé qu'oppressant, le sauvage assassinat de son grand-père soulève des mystères qu'elle seule semble capable de résoudre. De l'autre côté du miroir, il est un monde fragile et violent. Saura-t-elle l'explorer et vaincre ses peurs ?

  • Ce dialogue entre le peintre-illustrateur Nicolas Vial et Michel-Edouard Leclerc soulève des questions liées aux enjeux écologiques et économiques essentiels de notre époque. Prenant appui sur des dessins de Nicolas Vial parus pour beaucoup au fil de l'actualité dans le quotidien Le Monde, les deux hommes échangent autour de ces sujets polémiques mais aussi sur l'aspect esthétique des oeuvres, le tout sur un ton décalé, parfois provocateur.

  • Les nombreux travaux sur l'écriture de soi témoignent que les théoriciens, littéraires et/ou philosophes, sont toujours capables d'utiliser des notions (confession, aveu, narration, témoignage, mémoire, etc.) dont ils réévaluent sans cesse l'origine historique ou qu'ils relisent précisément à la lumière de la notion de subjectivité. Où en sommes-nous finalement, quant à cette notion, à la fois si neuve et tellement ancienne, qu'est l'écriture de soi ? Que signifie cette catégorie qui fascine de nombreuses disciplines, au point qu'un mésusage, voire un abus interprétatif soit possible ? Est-il un texte qui échappe à la catégorie toujours amplifiée de l'écriture de soi ? Ou, alors, existe-t-il bien une critériologie littéraire permettant de dresser les contours des pratiques textuelles de l'écriture de soi ? Cet ouvrage apporte une contribution pluridisciplinaire sous l'angle d'une " phénoménologie littéraire ", pour ne pas poser d'emblée la problématique sur l'axe véritatif, mais pour étudier des formes et des contenus où l'on constate une écriture de soi, sans les qualifier ni les délimiter par avance, rhétoriquement ou poétiquement. En somme, entre " Théories générales " et " Lectures ", la méthodologie ici retenue invite à mettre l'accent sur la forme et le sens, pour étudier l'écriture de soi - qui demeure une manière de raconter un rapport d'être-au-monde -, telle qu'elle se met à l'oeuvre dans des objets littéraires définis.

empty