Michel Gueldry

  • Cet ouvrage montre comment la guerre d'Irak de 2003 s'inscrit dans le contexte historique de l'alliance stratégique entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis au Moyen-orient depuis près d'un siècle. Il rappelle l'histoire profonde de la formation de l'Irak contemporain, et étudie la transformation des rapports entre l'Irak et l'Occident des années 1970 à nos jours. Il éclaire les raisons profondes et immédiates, ouvertes et cachées, de la guerre de 1990-2003, et en étudie l'influence sur les relations transatlantiques ainsi que sur les conditions de l'émergence éventuelle d'une Europe politique et militaire.

  • Les contributions regroupées dans cet ouvrage visent à couvrir tous les aspects qui se rapportent à la compréhension des relations et influences euro-américaines. En effet, dès l'origine, les Etats-Unis se sont intéressés au projet d'intégration européenne, contribuant fortement à la mise en place des Communautés, l'aide offerte par le plan Marshall étant conditionnée à la libération des échanges intra-européens. Au-delà de cette histoire institutionnelle, il est intéressant d'interroger le double regard de Tocqueville et Jean Monnet sur les processus d'intégrations. Comment et pourquoi le « grand dessein atlantique » de JF Kennedy a-t-il laissé place aux craintes des Etats-Unis de voir émerger la « forteresse Europe » ? Quelles sont les influences théoriques et philosophiques réciproques (notamment en matière de droits de l'homme, mais également l'étude des mouvements critical legal studies / critique du droit...) ?

    En outre, si l'on constate que l'Union européenne et les Etats-Unis proposent deux modèles de société et de gouvernance qui contrastent assez nettement sur des sujets sensibles (services publics, peine de mort, port d'armes, protection sociale, place de la religion dans la société...), les points d'accord sont heureusement nombreux. Européens et Américains partagent les mêmes valeurs de liberté et de démocratie, ont une perception assez proche des menaces pesant sur la sécurité internationale. Peut-on, doit-on, nuancer ces (fausses) oppositions et ces (caricaturaux) rapprochements ? En quoi les Etats-Unis et l'Europe se distinguent-ils, dans leur modèle économique, au regard de l'interventionnisme public ? La mondialisation combinée à la crise ne conduit-elle pas à une convergence des modèles ? L'heure de la coordination des politiques économiques et monétaires euro/américaines n'est-elle pas venue ? La réforme de la gouvernance économique mondiale ne dépend-elle pas d'une nouvelle solidarité euro-américaine ? Quels types de puissance constituent l'Union Européenne et les Etats-Unis ? L'Union semble mettre en avant des thèmes privilégiés tels que l'environnement et les droits de l'homme. Les Etats-Unis ont subi le contre-coup du 11 Septembre au point de réorienter leur politique étrangère autour d'un impératif: la lutte contre le terrorisme. Certains y voient un contraste entre une puissance douce et une puissance dure. L'élection de B. Obama a-t-elle changé la donne ? Plus que jamais se pose la question du renforcement des relations transatlantiques.

empty