M Courtillot

  • "Sans remettre en cause la réalité du réchauffement global des cent cinquante dernières années, on est encore loin d'avoir identifié avec assez de sûreté les moteurs des changements climatiques pour en prédire le devenir. Pour comprendre les évolutions capricieuses de l'atmosphère et des océans, il faut aussi comprendre celles de la terre solide. Partant explorer volcans et séismes, nous découvrirons les points chauds. Ces panaches, issus des profondeurs de la Terre, seront notre guide dans ce voyage vers les intérieurs plus mystérieux de notre dynamique planète, pour atteindre le noyau de fer liquide où se concocte le champ magnétique et enfin la graine solide au sein de laquelle réside le centre de la Terre. Donnant un "coup de pied au fond", nous remonterons à la surface, espérons-le, mieux convaincus des liens profonds qui associent entre elles les évolutions parfois chaotiques des enveloppes si diverses de notre planète", Vincent Courtillot.

  • Ce livre est destiné à tous les professeurs de Sciences physiques, en collège et en lycée, et aux futurs professeurs d'IUFM Sa lecture est facilitée par :

    * une écriture très fluide, * une découverte progressive des notions relatives à l'enseignement et à l'évaluation des compétences, * beaucoup d'exemples de situations d'enseignement, d'apprentissage et d'évaluation, * une illustration humoristique.


    Une réflexion est menée sur les raisons qui font qu'un élève comprend et mémorise.
    Différentes approches d'une même activité en classe sont proposées pour mettre en place une pédagogie différenciée.
    L'évaluation est abordée, dans la continuité des deux premiers tomes, en insistant sur l'acquis des compétences et leur validation, en prenant de nombreux exemples dont certains sont issus des compétences du socle commun de connaissances et de compétences.
    Les fiches du glossaire rassemblent les nouveaux concepts de cet ouvrage.

  • Depuis 600 millions d'années, plusieurs événements énigmatiques, très brefs à l'échelle de temps sur laquelle travaille le géologue, ont causé l'extinction en masse de très nombreuses espèces. C'est ainsi qu'en quelques centaines de milliers d'années tout au plus, à la fin de l'ère secondaire, les deux tiers des espèces qui habitaient la Terre ont disparu avec les dinosaures. Deux théories s'affrontent depuis quinze ans pour expliquer ce cataclysme: l'histoire de l'impact d'un astéroïde géant et celle de l'éruption en Inde de gigantesques coulées de lave. Dans l'un et l'autre cas, un épouvantable hiver nucléaire s'en serait suivi.

    Dans ce livre, Vincent Courtillot convie le lecteur à parcourir avec lui l'aventure qui l'a conduit du Tibet à l'Inde pour soumettre ces hypothèses à la vérification expérimentale. Il nous conte également l'aventure collective d'une communauté scientifique qui a dû se rendre à l'évidence qu'une nouvelle vision des choses s'imposait. La découverte que les extinctions en masse se sont produites brutalement a relancé en effet le débat séculaire entre " uniformitaristes " et " catastrophistes "; il a surtout permis de dégager une nouvelle conception du problème des mécanismes qui président à l'évolution des espèces, celle d'un monde dans lequel de longues périodes " normales ", où l'évolution est conforme aux lois darwiniennes, sont interrompues par des événements catastrophiques, imprévisible. Ces événements sont cause à la fois de destruction et de renaissance, l'évolution " expérimentant " avec une ardeur redoublée dans un univers où de nombreuses niches écologiques ont été soudain libérées.

    Paradoxalement, le regard du géologue sur ces catastrophes écologiques anciennes nous fournit l'un des rares moyens d'évaluer les dangers que l'homme, cet agent géologique inattendu, fait porter aujourd'hui sur le monde qui l'héberge. Et c'est l'un des mérites de cet ouvrage de conduire le lecteur à réfléchir sur l'avenir de la planète à partir des informations que nous fournit l'histoire de l'évolution.

    Médaille d'argent du CNRS, Vincent Courtillot est professeur de géophysique à l'université Paris VII-Denis Diderot et dirige, à l'Institut de physique du globe de Paris, le laboratoire de paléomagnétisme et géodynamique. Il préside par ailleurs l'European Union of Geosciences.

  • Pour les principales graminées et légumineuses fourragères, cet ouvrage, illustré de 214 photos en couleur, fait le point des connaissances sur les maladies dues à des microorganismes, les ravageurs animaux, les plantes parasites et enfin sur les troubles nutritionnels que l'on rencontre en Europe et plus spécialement en France. L'importance économique, la répartition géographique, les symptômes, la biologie des espèces nuisibles, l'épidémiologie des maladies et les méthodes de lutte sont exposés.

  • Les rapports qu'entretient l'homme avec la nature sont un sujet sur lequel le Pape Benoît XVI intervient fréquemment.
    C'est ainsi que dans son discours de l'Élysée, il disait : " L'état de notre planète me préoccupe aussi. Avec grande générosité, Dieu nous a. confié le monde qu'il a créé. Il faudra apprendre à le respecter et à le protéger davantage. Il me semble qu'est arrivé le moment de faire des propositions plus constructives pour garantir le bien des générations futures. " Quelle plus juste introduction pourrions-nous donner à ce nouveau volume d'Annales que publie l'Académie d'éducation et d'études sociales ? Car telle était bien son intention lorsqu'elle a choisi de consacrer ses séances de l'année 2007-2008 aux rapports de l'homme avec la nature.
    Dieu a donné à l'homme un rôle particulier dans la création, dans une fameuse recommandation de la Genèse : " emplissez la terre et soumettez-la ", que l'on peut toujours chercher à mieux comprendre. La montée des préoccupations écologiques et de développement durable, mais surtout les prétentions de l'homme d'imposer sa maîtrise de tout mettent en évidence la grande actualité de ce thème.

  • Ce livre donne une vision entièrement nouvelle du fonctionnement de la Terre, étonnante pour le profane. Il renouvelle de fond en comble l'explication des extinctions successives de flore et de faune qui ont marqué l'histoire de la vie. Il donne une explication totalement différente du réchauffement climatique qui n'a rien à voir avec les émissions de CO2 et qui donc est promise à débat : il l'explique par l'activité solaire, par les variations de l'orbite terrestre et par l'activité volcanique.
    L'auteur commence par expliquer comment se constitue un climat et pourquoi il n'a jamais cessé d'évoluer depuis l'origine de la planète. Puis, il explique comment les changements climatiques produits soit par des événements externes (météorites) soit par l'activité même de la Terre ont donné la série d'extinctions d'espèces vivantes dont la plus célèbre est celle des dinosaures. Enfin, il expose sa théorie des « traps » auxquels il a consacré toute son activité scientifique et qui sont le dernier mot dans la chaîne des causes du changement climatique comme de l'extinction des espèces.

empty