Jean-Marc Huissoud

  • La géopolitique allemande, d'« Espace vital » à « Ennemi ». La géographie anglo-saxonne, de « Heartland » à « Choc des civilisations...

  • Il est des lieux d'où rayonne la puissance; ils procurent aux souverains qui s'y succèdent cadre monumental et légitimité. Il en est d'autres, fréquentés par les marchands, les militaires et les brigands, où s'entrecroisent les routes du monde. Et d'autres, chargés d'histoire et de passion, pour lesquels les peuples sont prêts à se battre.
    La géopolitique ne s'écrit pas seulement avec des mots, mais avec des lieux.
    De New York à La Mecque, de Suez à Malacca, du Pays basque au Chiapas, de l'Afrique à l'Europe et de l'Antarctique au Sinaï, 100 lieux sont présentés avec les enjeux qu'ils incarnent. Ils constituent le meilleur moyen pour pénétrer dans la géopolitique du monde actuel.

  • À l'occasion du 4e Festival de géopolitique, les Puf proposent un coffret « Que sais-je ? » qui regroupe deux outils uniques pour appréhender la géopolitique aujourd'hui _ Les 100 mots et Les 100 lieux de la géopolitique _ et un livret inédit _ Les 10 cartes de la géopolitique _ tout en quadrichromie.
    Sont ainsi rassemblés dans un coffret élégant :
    - les notions essentielles de la discipline - les lieux où s'incarnent les principaux enjeux géopolitiques de notre époque - les cartes permettant d'analyser le grand basculement qui se fait jour dans le rapport de forces Nord/Sud/reste du monde.

  • La géopolitique allemande, d'« Espace vital » à « Ennemi ». La géographie anglo-saxonne, de « Heartland » à « Choc des civilisations ». La géopolitique française, de « Territoire » à « État-nation ». La géoéconomie, de « Délocalisation » à « Village global ». En 100 définitions, cet ouvrage propose une approche complète d'une discipline qui, partant des relations internationales, a investi les champs de la géographie, de l'économie et de la sociologie.
    Construit sous forme de chapitres organisés (les notions de base, les acteurs, les armes, les enjeux et le monde actuel), le livre pourra être lu d'une traite ou utilisé à la manière d'un lexique, grâce à l'index, chaque fois qu'un terme précis sera recherché.

  • Il est des lieux d'où rayonne la puissance; ils procurent aux souverains qui s'y succèdent cadre monumental et légitimité. Il en est d'autres, fréquentés par les marchands, les militaires et les brigands, où s'entrecroisent les routes du monde. Et d'autres, chargés d'histoire et de passion, pour lesquels les peuples sont prêts à se battre. La géopolitique ne s'écrit pas seulement avec des mots, mais avec des lieux. De New York à La Mecque, de Suez à Malacca, du Pays basque au Chiapas, de l'Afrique à l'Europe et de l'Antarctique au Sinaï, 100 lieux sont présentés avec les enjeux qu'ils incarnent. Ils constituent le meilleur moyen pour pénétrer dans la géopolitique du monde actuel.

  • Cet ouvrage s'interroge sur un manque et cherche à y répondre : pourquoi, alors que les multiples conflits qui ont ébranlé le XXIe siècle ont fait naître profusion de réflexions (académiques comme pédagogiques) sur la Paix, la guerre économique qui secoue la planète et dont les conséquences dépassent la métaphore (nous ne comptons plus les morts), n'engendre aucune pensée sur les possibilités et la mise en place d'une Paix économique ?
    Ce manifeste synthétise les travaux qui tournent autour de cette question, et propose un cadre de compréhension et d'action propre à en imaginer la mise en oeuvre.
    Il apporte les bases d'un état de production de valeur économique s'appuyant sur des fondements autres que ceux engendrés par la « guerre économique » : notions de partage et de don, stratégie de coopération....

  • L'ouvrage analyse dans une première partie les fondements de l'économie
    française  - en dégageant les points forts et en ne cachant pas les points
    faibles : le territoire, les héritages, la démographie, le système éducatif, le
    « savoir vivre à la française »... La deuxième partie est consacrée au bilan :
    le système productif, les entreprises, l'innovation, la compétitivité et, bien
    sûr, le « modèle ». Chaque étape de ce bilan fait l'objet d'une comparaison
    avec nos principaux partenaires/concurrents. La troisième partie analyse sur un
    mode plus géopolitique la place de la France dans le monde et ses relations
    avec ses principaux partenaires. Une quatrième partie ouvre quelques questions
    prospectives et introduit le jugement de correspondants de la presse étrangère.
    Une quinzaine d'auteurs, pour la plupart enseignants en classe préparatoire,
    sous la direction de Pascal Gauchon, directeur de la collection « Major » et
    enseignant en classe préparatoire ECS à Ipésup, et de Jean-Marc Huissoud,
    enseignant de géopolitique à Grenoble École de Management.

  • D'une certaine façon, la guerre froide avait gelé le jeu de la puissance, toute entière accaparée par les deux " Supergrands ". L'effondrement de l'URSS redistribue les cartes : de nouvelles ambitions se révèlent, des animosités anciennes se réveillent, des puissances émergentes s'affirment. Cet ouvrage se propose de faire découvrir de façon synthétique les grandes puissances qui dominent et domineront le XXIe siècle : Etats-Unis, Union européenne et, en son sein, France, Allemagne et Royaume-Uni, Russie, Japon, Chine, Inde, mais aussi Brésil, Mexique, Argentine, Nigeria, Afrique du Sud, Egypte, Arabie Saoudite, Iran, Israël, Turquie, Corée, Indonésie et Australie. Chacune fait l'objet d'un rappel historique, d'une analyse de ses forces et faiblesses, en particulier sous l'angle économique, et d'une étude de ses préoccupations géopolitiques. Une fiche sur les chiffres essentiels de la puissance étudiée accompagne le texte ainsi qu'une carte qui visualise sa place dans le monde. L'ouvrage est le fruit de la coopération entre l'ESC Grenoble, particulièrement tournée vers ces problèmes, et de l'Association Anteios qui rassemblent des enseignants de classes préparatoires. La première a apporté son expertise dans le domaine de l'analyse des situations et des risques géopolitiques, la seconde le sens de la synthèse de ses professeurs et leur capacité à recadrer les problèmes d'aujourd'hui dans l'étude du temps long. Aussi ce livre peut-il s'adresser à tous ceux qui étudient la géopolitique - étudiants des classes économiques et commerciales, des IEP, de l'IHEDN, des facultés d'histoire et de géographie... Il permettra aussi à tous ceux qui suivent de près les évolutions du monde contemporain d'actualiser leurs connaissances, des cadres d'entreprises aux diplomates.

  • En 100 définitions, cet ouvrage propose une approche complète d'une discipline qui, partant des relations internationales, a investi les champs de la géographie, de l'économie et de la sociologie. Construit sous forme de chapitres organisés (les notions de base, les acteurs, les armes, les enjeux et le monde actuel), ce livre peut aussi être utilisé, grâce à l'index, comme un lexique en recherchant un terme précis. Ouvrage coordonné par Pascal Gauchon et Jean-Marc Huissoud, avec la collaboration de Frédéric Meunier, Hughes Poissonnier et Cédric Tellenne, enseignants en classes préparatoires ou à l'ESC Grenoble.

  • "Il est des lieux d'où rayonne la puissance ; ils procurent aux souverains qui
    s'y succèdent cadre monumental et légitimité. Il en est d'autres, fréquentés
    par les marchands, les militaires et les brigands, où s'entrecroisent les
    routes du monde. Et d'autres, chargés d'histoire et de passion, pour lesquels
    les peuples sont prêts à se battre. La géopolitique ne s'écrit pas seulement
    avec des mots, mais avec des lieux. De New York à La Mecque, de Suez à Malacca,
    du Pays basque au Chiapas, de l'Afrique à l'Europe et de l'Antarctique au
    Sinaï, 100 lieux sont présentés avec les enjeux qu'ils incarnent. Ils
    constituent le meilleur moyen pour pénétrer dans la géopolitique du monde
    actuel." "Les auteurs, Olivier David, Pascal Gauchon, Jean-Marc Huissoud, Sonia
    Le Gouriellec, Jean-Luc Suissa et Patrice Touchard, enseignent en classe
    préparatoire économique et commerciale ou à l'ESC Grenoble. Pascal Gauchon et
    Jean-Marc Huissoud ont également coordonné dans la collection « Que sais-je ? »
    Les 100 mots de la géopolitique, qui complète le présent ouvrage."

  • Il est des lieux d'où rayonne la puissance ils procurent aux souverains qui s'y succèdent cadre monumental et légitimité. Il en est d'autres, fréquentés par les marchands, les militaires et les brigands, où s'entrecroisent les routes du monde. Et d'autres, chargés d'histoire et de passion, pour lesquels les peuples sont prêts à se battre.
    La géopolitique ne s'écrit pas seulement avec des mots, mais avec des lieux. De New York à La Mecque, de Suez à Malacca, du Pays basque au Chiapas, de l'Afrique à l'Europe et de l'Antarctique au Sinaï, 100 lieux sont présentés avec les enjeux qu'ils incarnent. Ils constituent le meilleur moyen pour pénétrer dans la géopolitique du monde actuel.

  • La construction européenne a donné naissance, selon jacques delors, à un " objet politique non identifié " et sans cesse en transformation ; il n'est donc pas étonnant que sa façon d'exercer la puissance défie les schémas conventionnels justifiant qu'on la définisse comme une " puissance douce ".
    Mais cette douceur peut être le signe d'une léthargie présageant soit une issue fatale, soit un réveil douloureux. se détournant de l'usage brutal de la puissance qu'elle a exercé autrefois, l'europe n'a-t-elle pas fini par s'endormir en son château comme la princesse des contes ? et comment la réveiller, sinon en lui redonnant fierté et confiance en elle et en ses valeurs ? cet ouvrage présente toutes les facettes de la puissance européenne : son émergence, ses fondements économiques et moraux, ses horizons, les premiers pas d'une diplomatie et d'une défense européennes mais aussi les obstacles qui se dressent devant l'union, et peut-être plus encore au sein de l'union.
    Il est le fruit d'une réflexion commune engagée par l'association anteios qui rassemble des enseignants de classes préparatoires et par l'esc grenoble, sous la direction de pierre royer et jean-marc huissoud.

  • "En 1989, la chute du mur de Berlin et, deux ans plus tard, l'implosion de l'URSS paraissaient ouvrir une nouvelle ère, « fin de l'histoire » et « mondialisation heureuse » mêlées. Pourtant il aura fallu moins d'un an pour que Bill Clinton, à peine élu, annonce « un monde dans lequel les États, comme les entreprises, sont engagés dans une compétition sauvage sur les marchés mondiaux ». Des cendres de la guerre froide se dégage une nouvelle guerre ; non plus bipolaire mais de tous contre tous, non plus politique mais avant tout économique. Guerre du gaz, guerre de l'acier, guerre de la banane, guerre des subventions agricoles et bien d'autres encore semblent aujourd'hui autant de nouveaux affrontements entre nations.
    /> Qu'en est-il réellement ? Le monde actuel est-il en proie à une nouvelle guerre dont les entreprises sont les bataillons et les chômeurs les victimes ? Ou alors cette conception ne s'apparente-t-elle pas une « prophétie auto-réalisatrice » qui, à force d'être assénée, prend réellement forme alors même qu'un autre ordre mondial aurait pu surgir ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage tente de répondre en dressant un panorama clair des enjeux, de l'historique de la notion de guerre économique et de la manière dont elle prend corps aujourd'hui dans le monde."
    "L'ouvrage est coordonné par Jean-Marc Huissoud (professeur de géopolitique à Grenoble École de Management, et doctorant à l'Institut d'Études Politiques de Grenoble en Relations Internationales) et Frédéric Munier (agrégé d'histoire, enseignant en classes préparatoires économiques et commerciales au lycée Janson-de-Sailly, à Paris). L'association Anteios rassemble des enseignants de classes préparatoires intéressés par des problèmes de géopolitique et de géoéconomie. Elle publie tous les ans un rapport consacré à un sujet d'actualité s'inscrivant dans ces perspectives. Le rapport 2010 sert de support de réflexion au Festival de Géopolitique et de Géoéconomie qu'organisent en commun Anteios et l'EM Grenoble."

empty