Isabelle Autissier

  • Mourmansk, au nord du cercle polaire. Sur son lit d'hôpital, Rubin se sait condamné. Seule une énigme le maintient encore en vie : alors qu'il n'était qu'un enfant, Klara, sa mère, chercheuse scientifique, a été arrêtée sous ses yeux par la police stalinienne. La blessure ressentie alors, puis l'absence douloureuse de Klara ont fait de lui un homme rude. Avec lui-même. Avec son fils, Iouri, qui choisira l'exil en Amérique pour tourner la page d'une enfance meurtrie.
    Vingt-trois ans après, celui-ci répond pourtant à l'ultime appel de son père et à la mission que celui-ci lui confie : interroger l'Histoire, fouiller le passé. Ne pas oublier Klara...
    Dans son enquête, Iouri explore les zones d'ombre de sa famille et découvre les liens cachés qui ont uni plusieurs générations.

    4 Autres éditions :

  • Un couple de trentenaires partis faire le tour du monde.
    Une île déserte, entre la Patagonie et le cap Horn.
    Une nature rêvée, sauvage, qui vire au cauchemar.
    Un homme et une femme amoureux, qui se retrouvent, soudain, seuls.
    Leurs nouveaux compagnons : des manchots, des otaries, des éléphants de mer et des rats.
    Comment lutter contre la faim et l'épuisement ? Et si on survit, comment revenir chez les hommes ?
    Un roman où l'on voyage dans des conditions extrêmes, où l'on frissonne pour ces deux Robinson modernes. Une histoire bouleversante.
        On sort grandi de cette lecture, qui nous impose un radical face-à-face avec l'autre et, surtout, avec nous-même. Estelle Lenartowicz, Lire.
      Quand une navigatrice écrit un roman « survivaliste » où la mer s'agite beaucoup, on n'est pas dans l'autofiction. Résultat : un livre coup de poing par une forte femme. Élisabeth Barillé, Le Figaro magazine.
      Un roman qu'on ne lâche pas. Grégoire Leménager, L'Obs.

    2 Autres éditions :

  • 1880, Ouchouaya, Patagonie. Orpheline farouche, Emily l´Ecossaise a 16 ans. En cette période d´évangélisation du Nouveau Monde, Emily est envoyée en Patagonie en tant que « gouvernante » des enfants du Révérend. Elle qui ne sait rien de la vie découvre à la fois la beauté sauvage de la nature, les saisons de froid intense et de soleil lumineux, toute l´âpre splendeur des peuples de l´eau et des peuples de la forêt. La si jolie jeune fille, encore innocente, découvre aussi l'amour avec Aneki, un autochtone Yamana. Alors, sa vie bascule. Réprouvée, en marge des codes et des lois de la civilisation blanche, Emily fugue, rejoint Aneki et croit vivre une passion de femme libre. Jusqu´au drame.
    De la colonisation des terres patagonnes à la mort des croyances ancestrales, des affrontements sanglants entre tribus au charme du dépaysement, le roman d'Isabelle Autissier puise à la fois aux sources du réel et de la fiction : qui connaît mieux que la navigatrice les mers du Grand Sud et leurs histoires ? Mais il fallait le talent de la romancière pour incarner ces amants de Patagonie.

    2 Autres éditions :

  • En 1969, Peter March, un père de famille, bon marin et amateur de défis, se lance dans l'aventure : participer à sa première course en solitaire, autour du monde et sans escale. Pas seulement pour y inscrire le nom de Sailahead, le trimaran révolutionnaire que cet électronicien fantasque a construit de ses mains. Mais pour la gloire. Pour s'inventer un destin. De déceptions en accidents, seul face à la mer, Peter March fabrique le plus fascinant des mensonges commis sur un voilier : il invente sa position. S'inspirant de son expérience de navigatrice en solitaire autant que d'un célèbre fait divers, Isabelle Autissier raconte l'affrontement fascinant entre un homme et l'océan, entre la raison et la folie.Elle écrit avec sensibilité, sans afféterie, forte de ses expériences mais aussi de ses échecs. Robert Solé, Le Monde des livres.

  • Quatrième tome de la collection des contes éducatifs marins d'Isabelle Autissier, "Zoë et la méduse" allie drôlerie, fantastique et informations scientifiques. Il est accompagné d'un cd et d'un QR code lus par l'auteure, avec musiques originales et choeur d'enfants.  Cet ouvrage ludique et éducatif est soutenu par la Fondation Léa nature, la Fondation de France et bénéficie de l'accréditation du 1% for the planet qui constitue une certification par un l'organisme international en charge des actions pour l'environnement.

  • Zoë est une petite fille semblable aux autres petites filles de son âge. Dans ce second tome elle accompagne à la mer son papa et Théo, son frère. Mais elle ne peut se baigner à Pâques alors, avec Dino son petit chien, elle court après les oiseaux. Et papa n'aime pas du tout. LE CD La voix d'Isabelle Autissier est accompagnée d'une création musicale originale signée Pascal Ducourtioux, compositeur et instrumentiste ayant notamment à son actif de nombreuses musiques de films.
    Le cd a été enregistré puis mixé chez Cristal Groupe à qui l'on doit notamment les « Martine » de Casterman. Les quatre soeurs Bonnin, jeunes musiciennes talentueuses, assurent la partie vocale du générique de la série « Isabelle Autissier raconte la mer ».

  • Une boîte à la mer

    Isabelle Autissier

    • Marabout
    • 30 Septembre 2015

    600 questions pour les marins, pirates, explorateurs et amoureux de la grande bleue !


    Contenu :

    - 300 cartes.

    - 6 intercalaires.

    - 1 livret de 96 pages.

    - 1 dé .

    5 catégories :
    Gens de mer - Histoire de mer - Mal de mer - Mer nourricière - Mer veille - Terre et mer.

  • EAN9782708881433 TitreLa terre pour horizon AuteurIsabelle Autissier EditeurLes Presses d'Ile-de-France Date parution01/01/2013 ReliureBroché TVA5,5 Prix TTC9,60 Prix HT9,10 Pages136 Languefrançais Rayon TEMOIGNAGES Description et auteur"Lire Isabelle Autissier, c'est respirer une grande bouffée d'air marin. Son goût de la liberté, sa curiosité vivifiante, sa volonté de ne pas se laisser arrêter par les peurs, invitent à partir au large.
    Mais cette liberté n'est pas la liberté égoïste du chacun pour soi. Elle s'appuie sur les règles de la mer et sur celles de la communauté humaine qui partage une même terre. Pour avoir parcouru maintes fois la planète, Isabelle Autissier en connaît les beautés et les limites, les richesses et les atteintes. Des peuples rencontrés, elle a appris le respect de l'autre dans sa différence.
    Dans cet entretien, Isabelle Autissier livre ce qui fonde ses engagements, rappelle que rien n'est écrit à l'avance et que, dans une société complexe, il est grand temps d'éduquer les jeunes à s'engager et avoir foi en l'avenir.
    Parce qu'Isabelle Autissier est une femme de conviction, elle est un témoin stimulant pour nous tous, citoyens du monde, désireux d'habiter autrement la planète."

  • Agé seulement de 38 ans, le chevalier Yves Joseph Marie de Kerguelen de Trémarec (1734-1797) fut désigné par le roi de France, Louis XV, pour aller découvrir la Terra Australis, la face encore cachée du monde, continent qui, d'après les théories en vogue à l'époque, devait équilibrer la masse des terres émergées de l'hémisphère nord. L'expédition qui part de l'île de France le 16 janvier 1772, est composée de la flûte La Fortune, commandée par Kerguelen, et du Gros Ventre, commandé par Saint-Allouarn. Le 14 février 1772, apparaît au loin « un petit pâté d'un brun violacé sur l'horizon » qu'ils ne peuvent explorer à cause d'une violente tempête. Convaincu qu'il s'agit de « la masse centrale du continent antarctique » dont il fera imprudemment une description idyllique, Kerguelen obtient le commandement d'une mission aux moyens sans précédents. L'expédition tourne mal : à bord, l'accusation d'inconduite, Kerguelen ayant embarqué avec lui sa très jeune maîtresse Louison, le scorbut, les tempêtes de glace, la putréfaction des hommes et des marchandises, mènent le navire au bord de la mutinerie. A terre, ce sont les intrigues et les jalousies qui auront grâce du trop rêveur breton. Ce découvreur sera traduit en conseil de guerre, puis condamné à vingt ans de forteresse. Avec Isabelle Autissier, nous rêvons de ce que fut ce temps où les cartographes inventaient le monde. Exceptionnel, ce récit tresse avec virtuosité, histoire maritime, biographie et romanesque. L'expérience d'Isabelle Autissier, qui a navigué sur les traces de l'explorateur en décembre 1994, confère à Kerguelen une force rare : « La mer est une émotion, mais c'est aussi une connaissance sans laquelle il n'y a pas de navigation possible. Découvrir les lois qui régissent cette nature, c'est aussi apprendre à l'apprécier et y construire sa liberté. »

  • Ces Chroniques au long cours, rédigées pour la revue Bateaux, nous entrainent dans le sillage poétique de cette femme d'exception. Ces textes aux saveurs de grand large et d'horizons lointains sont les cadeaux d'une passeuse de mots, revenue sur terre avec « un peu de ces embruns, de ces douceurs ou colères océaniques, de ces territoires que l'on n'aborde que par la mer » Création Studio Flammarion Couverture : Portrait d'Isabelle Autissier © Benoît Stichelbaut / DPPI

  • Après leur voyage dans le Grand Sud, en 2006, Isabelle Autissier et Erik Orsenna ont exploré le Grand Nord, cette région du monde où, dans un contexte de réchauffement climatique, les richesses naturelles, les routes commerciales et les gigantesques ports en construction aiguisent les appétits, tandis que la faune en est la première victime. À trois reprises, ils sont partis dans ces froides contrées. Ils ont suivi la route maritime du Nord, qui permet de relier l'Atlantique au Pacifique en longeant les côtes de la Sibérie, et qui est aujourd'hui le plus court chemin navigable entre l'Europe et l'Asie. Un passage forcément très convoité... Ils retracent ici les aventures de ceux qui ont ouvert ce passage au cours des siècles, ils expliquent les enjeux géopolitiques, économiques et écologiques de cette partie du monde et nous rappelle que notre avenir se joue aussi au pôle Nord.

  • Le récit à deux voix du dernier Vendée Globe, celle de la navigatrice Isabelle Autissier et de son correspondant au PC de cette course en solitaire à la voile autour du monde qui s'est achevée en mars 1997.

  • Il s'appelle Peter March. Il est anglais et c'est un bon marin, mais surtout un inventeur de systèmes électroniques pour voiliers. En 1969, une occasion se présente à lui, à la fois de vivre la grande aventure et de prouver l'excellence de ses inventions : la première course autour du monde en solitaire et sans escale est organisée. Pour satisfaire des concurrents disparates, la règle prévoit la liberté de départ des côtes anglaises, entre le 1er juin et le 30 septembre. Deux prix très bien dotés seront donc attribués : l'un au premier qui reviendra, l'autre au plus rapide sur le parcours.
    L'angoisse saisit Peter lorsqu'il découvre une avarie grave dans la structure des flotteurs du trimaran révolutionnaire. Une escale est inévitable qui est synonyme d'abandon. Parallèlement, ce rêveur se laisse aller à penser un monde idéal, obéissant aux lois qui lui conviennent et qui lui permettrait de gagner quand même. Seul en mer, sans personne pour l'arrêter, il triche de plus en plus entre sa vraie position et la fausse. La seule issue qu'il entrevoit est de simuler une panne de radio et d'aller faire une escale secrète à Bahia Desolada en Argentine. Il repart et erre dans l'Atlantique sud en proie à un délire croissant. Pendant ce temps, trois rescapés de la course passent le cap Horn. March décide alors de refaire surface et de se positionner derrière eux, comme s'il avait réellement couru. Knox Johnston va gagner le prix du premier arrivé, Bernard Moitessier abandonne pour " raisons philosophiques ". Tetley qui se sent talonné par March, force trop et casse. March se retrouve donc en position de vainqueur. Mais le face à face avec la mer, la solitude, l'angoisse d'affronter cet énorme mensonge, le font glisser peu à peu dans la folie. Alors qu'on l'attend en héros, il se jette à l'eau, laissant deux livres de bord, le vrai et le faux...

  • Qui n'a jamais rêvé des exploits des plus grands navigateurs ; Magellan, Christophe Colomb, Lope de Vega ou en encore Nordenskjöld, le découvreur du passage Nord-Est et commandant de l'expédition de la Vega ? Cent trente ans plus tard, cette route maritime est une de celles les plus convoitées du globe. Et pour cause : les richesses issues du sous-sol du grand Nord et l'appât des armateurs pour ce passage abolissant plus d'une distance, représentent un nouvel eldorado.
    Un livre incontournable sur les dangers du réchauffement climatique menaçant l'écosystème du grand Nord, dans la grande tradition des récits de voyages d'explorateurs visionnaires.

    1 autre édition :

  • Le changement est aujourd'hui la préoccupation centrale des entreprises. La capacité à changer n'est plus une compétence ponctuelle, mais un véritable actif immatériel à construire, consolider et développer.
    Cet ouvrage offre une synthèse des connaissances produites en conduite du changement, à travers la présentation des travaux des auteurs les plus importants de ces 50 dernières années parmi lesquels Norbert Alter, Chris Argyris, Johnson & Scholes, Michel Crozier, etc.
    Cette 3e édition enrichit le corpus théorique de la gestion du changement avec la présentation des travaux de 5 nouveaux auteurs.
    Présentés de façon claire et structurée, leurs enseignements vous permettront d'acquérir des clés de lecture et des outils pour gérer efficacement le changement en entreprise.

  • 10 études de cas commentées Changement, transformation, réforme, mutation, renouvellement... autant de leitmotivs qui traversent l'histoire des organisations et des entreprises. Passage obligé pour les uns, repoussoir pour les autres, le changement es

  • Les sirènes, la licorne des mers, le kraken, le calmar géant... A travers les âges, la mer s'est fait une place de choix dans les mythes, les croyances populaires et les religions. Symboles des peurs ou des rêves de l'homme, sources d'inspiration de nombreux contes, légendes, romans et films au cours des siècles, les monstres marins ont suscité une grande curiosité et des débats houleux au sein de la communauté des chercheurs et des amateurs. Si l'identité de la plupart des animaux marins que l'on prenait pour des monstres a été établie, certains phénomènes observés au large ou dans les profondeurs conservent aujourd'hui encore tout leur mystère. Et lorsqu'il ne s'agit pas d'une manifestation de l'inventivité de la nature, c'est l'éternel enfant en l'homme qui imagine d'extraordinaires créatures...

  • Non, la mer et la montagne ne sont pas contradictoires. La preuve : ce livre écrit à quatre mains par une navigatrice au long cours (Isabelle Autissier) et un alpiniste polyvalent (Lionel Daudet). Leur but ? Partir à la découverte de la Géorgie du Sud, petite île deux fois moins étendue que la Corse, située aux confins du monde et aux marges de l'Antarctique. Une oasis de pureté, hérissée de montagnes essentielles, recouverte de glaciers par dizaines et peuplée d'une faune - manchots, albatros, otaries, éléphants de mer - prolifique.
    Trois mois durant, grâce à un bateau en aluminium de 15 mètres, des skis et des traîneaux, secondés par quatre autres compagnons (deux autres grimpeurs et deux autres marins), Isabelle Autissier et Lionel Daudet ne se sont pas contentés de circonscrire un sanctuaire d'exception, ils ont arpenté ses territoires les plus méconnus, fréquenté ses côtes les plus inaccessibles et conquis ses sommets les plus impressionnants.
    Ils ont surtout marié leurs contraires, échangé leurs certitudes et lancé d'infinies passerelles entre deux spécialités (la mer et la montagne) beaucoup moins antinomiques qu'on ne veut bien le dire. Ensemble, ils ont réfléchi au devenir de l'aventure, à la santé de nos océans, au futur de notre planète. Présenté sous forme d'ABCdaire, ce livre est agrémenté de nombreuses cartes et phtographies (in-texte).

  • Le changement est la préoccupation première des dirigeants d'entreprise et des managers qui y voient un instrument au service de la performance et de l'adaptabilité de l'organistion. L'ouvrage est structuré en 5 parties. La première résume les enjeux et les pratiques de la conduite du changement, les 4 suivantes abordent chacune un grand type de changement décrypté à la lumière des concepts-clés apportés par les grands auteurs de référence en la matière. Les concepts et auteurs sont classés sur deux axes correspondant chacun à l'une des questions : s'agit-il d'un changement permanent ou de rupture ? S'agit-il d'un changement imposé ou négocié ? Chaque chapitre se termine par une étude de cas réel d'entreprise illustrant les concepts évoqués.

  • Le changement est aujourd'hui la préoccupation centrale des entreprises. La capacité à changer n'est plus une compétence ponctuelle, mais un véritable actif immatériel à construire, consolider et développer.

    Cet ouvrage offre une synthèse des connaissances produites en conduite du changement, à travers la présentation des travaux des auteurs les plus importants de ces 50 dernières années parmi lesquels Norbert Alter, Chris Argyris, Johnson & Scholes, Michel Crozier, etc.
    Cette 2e édition enrichit le corpus théorique de la gestion du changement avec la présentation des travaux de 5 nouveaux auteurs : Mary Jo Hatch, John Kotter, Daniel Kim, Serge Moscovici et Peter Senge.

    Présentés de façon claire et structurée, leurs enseignements vous permettront d'acquérir des clés de lecture et des outils pour gérer effi cacement le changement en entreprise.

  • Avis de tempête Nouv.

    Comment vivre demain, en solidarité avec les humains et la nature ? Comment fair « monde commun » ? Face à cette situation inédite : le réchauffement climatique, la détérioration de la biodiversité et les difficultés qui se profilent pour notre planète, la grande navigatrice Isabelle Autissier, présidente du WWF, (Fond mondial pour la nature) engage un dialogue-réflexion avec Francis Vallat, président de SOS Méditerranée, qui a une vision autre et complémentaire de la sienne. Ils proposent ensemble de réfléchir aux fragilités, aux beautés et aux complexités de la nature, pour mieux la préserver. Ils évoquent bien sûr la mer, qu'ils connaissent bien tous les deux. La mer prend une large place dans cette discussion, comme figure de la mondialisation, témoin du changement de climat, cimetière de réfugiés, mais aussi domaine d'avenir. La mer, miroir de notre société, en porte tous les maux, toutes les tares, et tous les possibles, tous les espoirs. Un livre dense, singulier, engagé et agréable à lire, qui transmet une conviction : chacun peut jouer un rôle face aux tempêtes qui s'annoncent et le combat pour la défense de la nature et de l'environnement correspond au plus beau rêve que l'humanité puisse et doive aujourd'hui porter.

empty