Françoise Combes

  • Quasars et trous noirs Nouv.

    Pionnière du domaine, Françoise Combes est spécialiste de la dynamique des galaxies : mêlant observation et simulation numérique, elle cherche à comprendre la relation entre la forme des galaxies et leur histoire, et à décoder les différentes étapes de leur croissance. La physique des trous noirs est pour cela indispensable : les trous noirs supermassifs situés au centre des galaxies y jouent un rôle majeur.
    Comment sont-ils alimentés ? Comment recrachent-ils de la matière ? Avec quelles conséquences sur la formation des étoiles au sein de la galaxie correspondante ? Que peut nous apprendre l'observation des quasars, ces galaxies dont le trou noir supermassif central est extrêmement actif, et qui émet une lumière mille fois plus forte que toutes les étoiles de la galaxie réunies ?
    Les objets célestes les plus impressionnants de l'Univers sont ici décryptés par une pionnière de l'étude du cosmos.

  • Depuis les travaux d'Einstein sur la relativité générale au début du XX siècle, nous savons que l'espace est en expansion ou en contraction. L'observation montre que les galaxies s'éloignent toutes les unes des autres à une vitesse proportionnelle à leur distance : c'est la loi d'expansion de Hubble. Comme d'autres, cette observation n'a fait que confirmer la théorie du « Big Bang », selon laquelle l'Univers a commencé dans un état extrêmement chaud et concentré : la nucléosynthèse primordiale. Grâce à la détection du fond cosmique, on a pu repérer que cet état, composé d'éléments légers comme l'hélium ou le deutérium, a connu d'infimes fluctuations de densité 400 000 ans après le Big Bang. Ce sont ces fluctuations qui ont donné naissance aux galaxies.
    Depuis 1998, nous savons que l'expansion de l'Univers s'accélère, à cause d'une mystérieuse énergie noire.
    Un surprenant voyage dans l'espace, et donc... dans le temps !

  • Une référence pour tous les passionnés de cosmologie !

    Si ces dernières années de nombreuses découvertes ont permis de mieux connaître notre Univers, 95 % de son contenu, constitué de matière et d'énergie noires, nous est encore aujourd'hui totalement inconnu. Quelle est la nature de cette matière noire, de ces particules exotiques, sans lesquelles ne pourraient se former les galaxies ?

    L'ouvrage, rédigé par Françoise Combes - astrophysicienne dont les travaux de recherche dans ce domaine sont unanimement reconnus - fait le point sur l'état actuel des connaissances, les découvertes les plus récentes et les prochains défis à relever.

  • Devrons-nous remettre en cause les lois de la gravitation, un des piliers de la physique, pour expliquer la naissance des galaxies ? une galaxie est un ensemble d'une centaine de milliards d'étoiles, cohabitant avec du gaz et de la poussière.
    L'ensemble des galaxies et la nature de leur rayonnement témoignent de l'expansion de l'univers. selon les recherches les plus récentes, les galaxies n'auraient pas toujours eu la même morphologie. en effet, l'univers au tout début de sa formation, a traversé un âge sombre, sans sources lumineuses, avant que naissent les premières étoiles. c'est à cette époque que de nombreuses petites galaxies se sont formées, les " bébés-galaxies ".
    Dans cet ouvrage, françoise combes nous raconte la naissance, l'histoire et l'évolution de ces bébés-galaxies. un parcours jalonné de paradoxes, car les observations ne sont pas toujours en accord avec les modèles. plusieurs scénarios sont envisagés pour expliquer ces paradoxes, parmi lesquels un changement des lois de la gravitation.

  • La matière noire

    Françoise Combes

    Une mystérieuse force à l'oeuvre dans les galaxies et les amas de galaxies. Une masse manquante dans l'univers.
    L'idée de la matière noire est née de l'analyse de la dynamique des amas de galaxies, et des galaxies elles-mêmes: la force gravitationnelle engendrée par la matière répertoriée dans ces systèmes astronomiques ne semble pas suffisante pour assurer leur cohésion. D'où l'idée que, en plus de la matière visible, existerait également de grandes quantités de matière invisible, la matière noire, qui exercerait l'attraction suffisante pour retenir les galaxies dans les amas, les étoiles dans les galaxies. Quelle est cette matière? Où se cache t elle ? Quelle pourrait être la nature de cette matière noire ? Où se cache t elle ? Comment s'est-elle formée ? Ces questions préoccupent les astrophysiciens depuis près dun siècle. Françoise Combes révèle les méthodes par lesquelles les astronomes tentent d'y répondre et présente les pistes les plus prometteuses des recherches actuelles. La gravité modifiée? Peut-être cette hypothèse naturelle nest-elle, après tout, pas la bonne réponse ! Il faudrait alors envisager une forme de gravité modifiée.Un voyage dans le ciel profond des galaxies géantes, des quasars et des supernovas. Un enregistrement dense pour les oreilles averties ou passionnées.

  • ASTRONOMIE : Trois enregistrements réalisés avec l'académie des sciences qui explorent le ciel profond - 1. Nouveaux instruments, nouveaux regards sur l'univers - Pierre Léna - Durant les dernières décennies, de nouveaux instruments d'observation situés sur Terre et dans l'espace ont, grâce à des progrès dans la résolution des images, donné lieu à des découvertes extraordinaires. Pierre Léna décrit ces innovations et s'attarde sur deux découvertes majeures récentes : le trou noir qui occupe le centre de notre galaxie, et les exoplanètes, ces planètes qui tournent autour d'étoiles autres que notre soleil. 2. Ondes gravitationnelles et trous noirs - Thibault Damour - Le 14 septembre 2015 de grands interféromètres américains détectent sur terre l'arrivée d'ondes gravitationnelles émises par la fusion de deux trous noirs à 1 milliard d'années lumières. Thibault Damour, rappelle ici la cadre théorique de la relativité, les méthodes d'investigation utilisées et la portée de cette découverte qui ouvre une branche nouvelle de l'astronomie et permettra à terme une cartographie de l'univers. 3. La matière noire - Françoise Combes - L'idée de la matière noire est née de l'analyse de la dynamique des galaxies et des amas de galaxies: la force gravitationnelle engendrée par la matière répertoriée ne semble pas suffisante pour assurer leur cohésion.  D'où l'idée que, en plus de la matière visible, existerait également de grandes quantités de matière invisible, la matière noire, qui exercerait l'attraction suffisante pour retenir les étoiles dans les galaxies, les galaxies dans les amas. Quelle pourrait être la nature de cette  matière noire ? Où se cache-t-elle ? Comment s'est-elle formée ? Françoise Combes présente les pistes les plus prometteuses des recherches actuelles.

  • Galaxies

    Francoise Combes

    Galaxies are vast ensembles of stars, gas and dust, embedded in dark matter halos. They are the basic building blocks of the Universe, gathered in groups, clusters and super-clusters. They exist in many forms, either as spheroids or disks. Classifications, such as the Hubble sequence (based on mass concentration and gas fraction) and the colormagnitude diagram (which separates a blue cloud from a red sequence) help to understand their formation and evolution. Galaxies spend a large part of their lives in the blue cloud, forming stars as spiral or dwarf galaxies. Then, via a mechanism that is still unclear, they stop forming stars and quietly end in the red sequence, as spheroids. This transformation may be due to galaxy interactions, or because of the feedback of active nuclei, through the energy released by their central super-massive black holes. These mechanisms could explain the history of cosmic star formation, the rate of which was far greater in the first half of the Universe's life. Galaxies delves into all of these surrounding subjects in six chapters written by dedicated, specialist astronomers and researchers in the field, from their numerical simulations to their evolutions.

  • Tout en récapitulant les connaissances acquises sur la composition de l'univers, des galaxies et des étoiles, l'astrophysicienne propose des hypothèses quant à la formation de ces corps célestes. Le but de ces recherches est d'apporter des réponses à des questions existentielles comme la place et le rôle de la Terre et ses habitants dans l'univers.

  • Cet ouvrage propose un état des lieux des recherches tant en sciences du langage que dans d'autres sciences humaines (cognition, neurophysiologie, psychologie,...) dans une optique transdisciplinaire pour répondre aux problèmes que la didactique des langues doit résoudre. La cognition est liée aux affects et est en interaction permanente avec le social. Cela conduit à proposer des dispositifs qui prennent en compte l'apprenant dans sa complexité culturelle et linguistique.
    Le but est de faciliter la compréhension des phénomènes qui conditionnent le développement langagier plurilingue en évitant tout réductionnisme théorique et en restant proche des préoccupations des enseignants de terrain tout autant que de celles des jeunes chercheurs. En mettant en avant les possibilités qu'offrent les TIC, dans une perspective humaniste et plurilingue, le parcours théorique ouvre au lecteur de nouvelles perspectives de pratiques qui prennent en compte les théorisations nouvelles.

  • Revendiquant une diversité transdisciplinaire, translangagière et spatio-temporelle, cet ouvrage présente une recherche inédite sur la question du « plurilinguisme » et sur la manière de le favoriser en contexte de formation et d'enseignement primaire, secondaire et supérieur. Réalisé dans le cadre du projet pluridisciplinaire PLURI-L (Plurilinguisme : pratiques, représentations, acquisition, enseignement), la mise en perspective internationale permet de repérer des réflexions et des objectifs convergents et/ou complémentaires.

    Avec le soutien de la Région des Pays de la Loire, de l'université de Nantes et de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

  • Revisitant les travaux de Jürgen Habermas, l'ouvrage réunit les approches croisées de différentes sciences humaines, afin de reconstituer les mutations intervenues dans les pays de langue allemande : les nouvelles technologies entretiendraient-elles l'illusion d'une citoyenneté universelle, remplaçant en fait la norme par une expression individuelle guettée par l'arbitraire oe

  • Notre connaissance de la Voie lactée connaît depuis une dizaine d'années un profond renouvellement, lié aux résultats du satellite astrométrique HIPPARCOS et aux grands relevés stellaires. Bien des concepts que l'on croyait bien établis se sont effondrés, pour être remplacés par d'autres qui vont dans le sens d'une plus grande complexité : en particulier, la mise en évidence des migrations radiales des étoiles vient brouiller l'image simpliste que l'on avait du disque galactique. Certains sujets ont fait d'énormes progrès, par exemple la physique du centre de la Voie lactée avec son trou noir massif, mais d'autres problèmes subsistent, comme la nature de la matière noire qui semble exister dans notre Galaxie.

empty