Denis Pépin

  • Solutions préventives et curatives pour un potager productif, sain et résistant aux maladies !
    - Un nouvel ouvrage de Denis Pépin, uniquement consacré au potager, qui fait suite à Stop aux ravageurs dans mon jardin ! paru en 2016.
    - Une réponse illustrée et pratique à l'interdiction des produits phytosanitaires de synthèse pour les jardiniers effective depuis 2019 (Loi Labbé).
    - Les clés pour assurer une production de légumes de bonne qualité gustative, ultra frais, sains, sans résidus de pesticides chimiques, complément de revenu non négligeable.
    - Les conseils pour procurer des conditions de culture et de vie optimales pour les plantes.
    - Les portraits des principales maladies avec pour chacune les moyens de protection adaptés et les gestes à adopter.
    - Une trentaine d'espèces potagères décrites sous l'angle de leurs maladies possibles, avec pour chacune description et actions préventives et curatives.
    - Un répertoire des moyens de lutte et leurs conditions d'application qui permet de passer en revue toute la panoplie de ce qui est autorisé en jardinage biologique et écologique.
    - Une liste de variétés de légumes peu sensibles aux maladies, pour garantir un jardin 100 % ou presque résistant...
    - Un auteur pionnier en la matière, initiateur des chartes « Jardiner au naturel » signées dans de nombreuses régions et de nombreux documents sur les solutions alternatives aux pesticides chimiques - Une nouvelle maquette pour la collection Facile & bio, dynamique et moderne.

  • De plus en plus de pesticides dans les nappes phréatiques, de l'eau potable de moins en moins potable. De nombreuses études scientifiques prouvant la dangerosité des herbicides pour la biodiversité et pour la santé. Le glyphosate, herbicide largement utilisé par les jardiniers amateurs retrouvé dans plus de 60 % des cours d'eau français. Le constat est alarmant. Et les jardiniers pour une part responsables. Il est urgent d'agir et les solutions existent !
    Denis Pépin, fort de son expérience de formateur en la matière, signe ici un livre clair, efficace et complet pour tous les espaces concernés tant sur le plan préventif que curatif.
    - Autour de la maison : désherbage à l'eau bouillante, à la flamme, électrique, avec des outils spécifiques, - Dans la pelouse : quel gazon choisir, comment tondre, quels outils utiliser, que faire pour les mousses ?
    - Au jardin d'ornement : paillages et plantes couvre-sol, plantations imbriquées pour limiter le désherbage manuel, - Au potager : quels outils de désherbage privilégier, comment organiser les cultures, comment pailler, utiliser les engrais verts pour concurrencer les indésirables, - Arbres fruitiers et petits fruits : quelles solutions spécifiques ?
    - Le panorama est complet, les conseils précis. Après avoir lu ce livre, nous désherberons moins mais mieux !

  • Les insecticides, anti-limaces, anti-rongeurs... de synthèse sont dangereux pour la santé humaine aussi bien que pour l'environnement. La réduction de leur usage dans les secteurs de l'activité agricole, horticole, forestière et les espaces verts est prévue par le plan Ecophyto 2, et leur usage sera interdit pour les jardiniers amateurs en 2019. C'est donc, dès aujourd'hui, le moment de se familiariser avec la protection biologique et le biocontrôle. Ces techniques comprennent de nombreuses solutions préventives et curatives efficaces pour faire face aux principaux ravageurs du potager, des fruitiers, de la pelouse et des arbres, arbustes, rosiers et vivaces d'ornement. Toutes sont détaillées dans ce livre (accueil des auxiliaires, choix de plantes résistantes, bonnes pratiques de culture...), qui dresse également les portraits d'environ 70 ravageurs et donne les moyens de lutte adaptés : pièges, voiles anti-insectes, barrières diverses, répulsifs, préparations biologiques... Tout pour jardiner au naturel, sans pesticides chimiques !

  • Déchets de cuisine, tontes de gazon, tailles de haie, feuilles mortes, vieux papiers, on n'imagine pas à quel point on a de l'or dans nos poubelles... Avec quelques bons tours de mains, quelques infos et un peu de patience, nos déchets se transforment en composts et paillages gratuits. Finies les voyages à la déchetterie, vive le recyclage ! Depuis quelques années, les pratiques de compostage ont énormément évolué et elles se sont petit à petit installées dans les campagnes comme dans les villes.
    Chez le jardiniers amateurs et souvent en province, on trouvera du compostage sous toutes ses formes : compost classique, lombricompost mais aussi des déchets utilisés en paillis (herbe sèche, broyat, feuilles mortes, BRF, déchets de cuisine) voire des produits issus de toilettes sèches. En ville et souvent au niveau collectif on observe le développement du compostage semicollectif (en pied d'immeuble, dans des jardins partagés) ou dans la restauration collective.
    Dans les communes se créent des plateformes de compostage des biodéchets. Denis Pépin pratique toutes les formes de compostage dans son jardin. Partisan du moindre effort, il a adopté le compostage en continu et les déchets verts de son jardin sont pour leur plus grande majorité utilisés en paillis... Dans ce livre : Pourquoi recycler et comment valoriser nos déchets - Comment faire un bon compost et bien l'utiliser - Comment réaliser ses paillis - Comment économiser du temps en privilégiant le paillage en continu.

  • Mmmmm... ces souvenirs de fraises ou de framboises grappillées dans le jardin ! Ces mûres cueillies dans les haies et les bosquets... Ces grains de raisin croquants sous la dent. Cet alléchant parfum de la gelée de fruits rouges mijotant lentement sur la cuisinière...

    Les petits fruits sont du bonheur à l'état pur !

    Ils sont rouges, bleus ou noirs, riches en nombreux minéraux, en oligo-éléments, en vitamines, en antioxydants. Ils apportent des goûts authentiques, simples, puissants ou subtils. Leur culture est à la portée de chacun, en ville sur un balcon, au jardin individuel ou partagé, si faciles à réussir qu'il ne faut vraiment pas s'en priver.

    Découvrez dans Petits fruits, délices du jardin bio, comment les choisir, les planter, les multiplier. Pour chaque espèce, sont précisés les caractéristiques de la plante, ses exigences, les différentes variétés, les conseils d'entretien, de taille, les maladies et ravageurs spécifiques et les solutions préventives et curatives pour s'en prémunir. Les petits fruits les plus courants sont ainsi décrits, mais aussi des espèces moins répandues comme les arbouses, aronies, baies de mai, morelles et autres raretés, pour sortir des sentiers battus.

    Au total, plus de 20 sortes de petits fruits vous permettront de transformer votre jardin en un petit paradis pour les papilles... !

  • Pourquoi réconcilier jardin cultivé - en bio - et vie sauvage ? car parmi les animaux et les plantes sauvages se trouvent de précieux alliés du jardinier.
    Certains animaux pollinisent les fleurs, luttent contre les ravageurs, structurent ou enrichissent le sol ; de nombreuses plantes nourrissent et abritent les auxiliaires. denis pépin et georges chauvin ont ainsi sélectionné pour vous plus de 100 plantes et animaux sauvages à accueillir au jardin, avec des indications pratiques pour les attirer et les abriter en toutes saisons. de nombreuses photos et illustrations vous permettront de les identifier et d'aménager, pour chacun, un coin de paradis : gîtes à insectes, nichoirs, pelouses fleuries, haies, mares...
    Vous pourrez alors profiter de la nature pour jardiner sans pesticides et égayer le jardin.

  • Où trouver le meilleur engrais pour son jardin ? dans sa poubelle et dans les déchets du jardin habituellement jetés.
    Avec deux techniques - le compostage et le paillage - qui ne font qu'imiter la nature et que l'auteur de ce livre nous apprend à maîtriser. epluchures de légumes, tontes de gazon, fanes de légumes, feuilles mortes, bois de taille et autres, tout cela devient compost - un fertilisant idéal - ou sert à couvrir le sol pour le protéger, pour l'enrichir et pour empêcher les mauvaises herbes de pousser.
    Quel usage faire de chaque chose ? dans quelles proportions mélanger les différents déchets pour réussir son compost ? en tas ou en silo ? avec quoi pailler le potager et le jardin d'ornement ?
    Autant de questions auxquelles ce livre répond.
    Pour que chaque jardinier - et pas seulement les bio - résolve deux problèmes d'un coup : celui des déchets organiques domestiques et celui de la fertilisation du jardin.

  • Le grand livre des haies

    Denis Pépin

    • Larousse
    • 16 Janvier 2005

    Remis à jour, ce guide rassemble toutes les informations pour créer, planter et entretenir les haies de jardin, afin de délimiter la propriété, se protéger des regards indiscrets, embellir le cadre de vie... Un dictionnaire sous forme de fiches illustrées des meilleurs arbustes pour tous les styles de haies.

  • Je prépare mes potions pour le jardin ; purins, badigeons, traitements... Nouv.

    - 12 plantes incontournables et très communes (ail, consoude, ortie, tanaisie...), 18 produits simples, naturels et bon marché (argile, sel, bicarbonate de soude, huile de colza, savon noir...), voire gratuits (marc de café, cendre de bois, bouse de vache, urine, etc...), pour préparer les potions nécessaires à l'entretien d'un beau jardin sain et productif.
    - Des préparations - décoctions, purins, macérations, badigeons, pansements...- qui agissent, selon les cas, comme stimulants, fertilisants, répulsifs, insectifuges, cicatrisants...
    - Des recettes simplissimes : macération à l'oignon, infusion de rhubarbe, décoction de sureau, purin de pissenlit, graines enrobées... que l'on prendra plaisir à expérimenter !

    - Un livre ultra pratique, qui propose un éventail de solutions très complet, et qui s'appuie sur l'expertise de professionnels reconnus.

    - Pour soigner en douceur et avec efficacité les plantes potagères, fruitières ou à fleurs, les arbres et les plantes d'intérieur.

    - Une alternative à l'utilisation des produits de traitements bio du commerce, à la composition parfois douteuse et souvent très chers.

    - Une bonne façon de faire des économies tout en préservant la planète !

    - La nouvelle édition d'un livre paru pour la première fois en 2012 et déjà vendu à plus de 60 000 exemplaires.

    - Les principales nouveautés de la nouvelle édition : texte revu et mis à jour, avec apport de précisions quant à la préparation et l'usage de différents produits, et sur la nature de certaines matières premières utilisées, de nouvelles recettes, et un zoom sur les traitements des plantes d'intérieur.

    - Portraits, enquêtes et reportages réalisés auprès des meilleurs experts français sur le sujet pour enrichir cet ouvrage : Jean-François Lyphout président de l'ASSPRO-PNPP, Marceau Bourdarias formateur en viticulture et arboriculture bio, Franck David paysagiste de formation, formateur en permaculture et spécialiste de la biologie des sols.

  • Ce guide a été conçu pour répondre à tous ceux et ils sont nombreux qui rêvent d'un jardin plus naturel, accueillant la biodiversité et beau à la fois.
    C'est pour eux que nous publions ce Guide dans la lignée du Guide Terre vivante du potager bio (Best 2013).
    A quoi ressemble un jardin naturel ?
    Allées, terrasses, escaliers, murets, cabanes, clôtures, mares... sont réalisés uniquement avec des matériaux naturels et/ou recyclés.
    Dans les massifs ou dans les jardinières, les fleurs sont souvent vivaces, rustiques, parfois sauvages et toujours adaptées au milieu géo-climatique et au sol du jardin.
    Le jardin est parsemé d'arbres, de haires, de buissons, de pelouses naturelles... accueillant volontiers toutes sortes d'oiseaux, de petits rongeurs, d'indispensables pollinisateurs...
    Et, parce qu'il est écologique, il est aussi pourvu d'un système de récupération des eaux de pluies ainsi que de toilettes sèches.
    Observer la nature et s'en inspirer, imaginer pour chaque espace du jardin l'agencement idéal, choisir les bonnes techniques, les bons matériaux, les bonnes variétés, ce guide n'oublie aucun compartiment du jardin naturel !
    Beau, sans produits chimiques, riche en variétés et aménagements, avec les précieux conseils de Brigitte Lapouge et Denis Pépin, le jardin devient alors un petit paradis à savourer sans modération !

  • - 50%

    « Depuis vingt ans, et surtout dans ces dernières années, les fruits de toute sorte ont été, sur beaucoup de points de l'Europe, et de la France en particulier, améliorés d'une manière très-sensible, au point que les fruits médiocres ou de peu de valeur ont presque entièrement disparu de nos marchés ; tels sont le petit blanquet ou muscat, la poire à la perle, etc. Ils ont été remplacés par de nouvelles variétés beaucoup plus grosses et de qualité très-supérieure. Il en est de même de certaines variétés de cerises inférieures, qui ont fait place aux cerises anglaises, hatives et tardives, la reine-Hortense, la princesse-Eugénie, etc.
    Les fruits à couteau ont de tout temps été recherchés en France pour leur bonne qualité ; mais ce n'est qu'en 1580 que l'on s'est occupé de décrire les meilleures espèces et d'établir l'époque de leur maturité, afin de les répandre et de les multiplier dans nos vergers. En 1835 ou 1836, la culture des arbres à fruits a pris un grand développement, et, depuis cette époque, il s'est fait sur plusieurs points de la France de nombreux semis, qui ont produit des variétés très-remarquables. Depuis 1860 et 1862, les marchés de Paris sont abondamment pourvus de fruits de toute sorte, qui arrivent, non-seulement des environs de la capitale, mais aussi en quantités considérables de l'Auvergne, de la Picardie, d'Orléans, Tours, les Andelys, Nantes, Lyon, Saumur, Angers, du midi de la France et de l'Algérie, qui en envoient par wagons et souvent aussi par bateaux. Parmi les fruits de saison, les poires entrent pour une bonne part. En 1852, le chiffre était de 150 223 000 kilogrammes, et, dans ces dernières années, Paris en recevait plus de 200 millions de kilogrammes, dont une grande partie était ensuite dirigée sur Dieppe et le Havre, pour être expédiée en Angleterre et dans le nord de l'Europe. »
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • - 50%

    « Les pêches cultivées dans les jardins des environs de Paris sont très recherchées pour la finesse de leur chair et pour leur parfum. Les communes de Montreuil, Bagnolet, Charonne et Vincennes en fournissent non-seulement la capitale, mais aussi l'Angleterre et quelques contrées du nord de l'Europe. Elles sont employées par les confiseurs pour en faire d'excellentes conserves. Les pêchers du Midi apportent déjà leur contingent ; mais lorsqu'on aura fixé quelques bonnes variétés autres que les pêches-pavie, et les avant-pêches jaunes, dont la chair a l'inconvénient de tenir au noyau, le commerce en sera plus considérable.
    Parmi les arbres à fruits à noyau, le prunier Questche et le merisier sont très-recherchés en France et dans plusieurs parties des États de l'est et du nord de l'Europe pour pruneaux et distilleries. Dans le midi de la France, le prunier d'Ente (dit prune d'Agen) est cultivé en grand, et ses fruits sont transformés en de magnifiques pruneaux, qui sont envoyés à Agen, l'entrepôt et le centre du commerce de ces produits, qui donnent lieu à des transactions s'élevant chaque année à plusieurs millions de francs.
    Pour nous résumer, nous dirons que l'arboriculture fruitière française jouit en Europe d'une réputation incontestée, qu'elle doit, du reste, aux diverses expositions du sol et au climat tempéré de la France, conditions éminemment propices à la culture des arbres fruitiers. En Belgique, la pomologie joue aussi un grand rôle : les meilleurs fruits se substituent aux mauvais. La Hollande et une partie de l'Allemagne se tiennent au courant des bonnes espèces et de celles surtout qui sont de conserve. C'est un grand progrès dont les fermiers et les habitants des campagnes ne manqueront pas de tirer un parti très-avantageux. »
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Depuis vingt ans, et surtout dans ces dernières années, les fruits de toute sorte ont été, sur beaucoup de points de l'Europe, et de la France en particulier, améliorés d'une manière très-sensible, au point que les fruits médiocres ou de peu de valeur ont presque entièrement disparu de nos marchés ; tels sont le petit blanquet ou muscat, la poire à la perle, etc. Ils ont été remplacés par de nouvelles variétés beaucoup plus grosses et de qualité très-supérieure.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Depuis vingt ans, et surtout dans ces dernières années, les fruits de toute sorte ont été, sur beaucoup de points de l'Europe, et de la France en particulier, améliorés d'une manière très-sensible, au point que les fruits médiocres ou de peu de valeur ont presque entièrement disparu de nos marchés ; tels sont le petit blanquet ou muscat, la poire à la perle, etc. Ils ont été remplacés par de nouvelles variétés beaucoup plus grosses et de qualité très-supérieure.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty