Bernard Delpal

  • "Pendant les années sombres de la Deuxième Guerre, le gouvernement de la France et l'Occupant allemand ont collaboré pour appliquer un programme inhumain d'épuration raciale, de terreur politique et d'asservissement économique. Des dizaines de milliers de personnes traquées, menacées ont cherché à leur échapper en trouvant de l'aide. La population de Dieulefit et des villages voisins a accueilli un très grand nombre d'adultes et d'enfants, français et étrangers, juifs et non-juifs. Ils ont été cachés, réconfortés et ont pu survivre décemment. Les habitants du pays ont réussi à sauver de la barbarie toutes les personnes venues s'y réfugier. Ce fut un acte authentique de résistance. Ce livre ambitionne de faire entrer ces habitants dans l'Histoire et prendre la mesure de ce qui a été accompli par ces héros silencieux.

    "

  • À Dieulefit, nul n'est étranger Pendant les années sombres de la Deuxième Guerre, le gouvernement de la France et l'Occupant allemand ont collaboré pour appliquer un programme inhumain d'épuration raciale, de terreur politique et d'asservissement économique. Des dizaines de milliers de personnes traquées, menacées ont cherché à leur échapper en trouvant de l'aide. La population de Dieulefit et des villages voisins a accueilli un très grand nombre d'adultes et d'enfants, français et étrangers, juifs et non-juifs. Ils ont été cachés, réconfortés et ont pu survivre décemment. Les habitants du pays ont réussi à sauver de la barbarie toutes les personnes venues s'y réfugier. Ce fut un acte authentique de résistance. Ce livre ambitionne de faire entrer ces habitants dans l'Histoire et prendre la mesure de ce qui a été accompli par ces héros silencieux.

  • " Une école peut-elle rendre des enfants heureux ? Des enfants peuvent-ils changer le monde ? C'est parce qu'elle est sûre des réponses que Marguerite Soubeyran va faire de l'école de Beauvallon le projet de sa vie, pour une société de la liberté, du partage, de la justice et de l'amour. Son école, inspirée des recommandations de l'école nouvelle née à Genéve au début du XXe siécle, place l'enfant au coeur de ce projet généreux et utopique. Le plus étonnant, c'est que le projet et le rêve deviennent une réalité bien vivante, capable d'affronter en 1939-1945 la guerre, l'Occupation, les persécutions, les humiliations concertées de l'état français et de l'occupant. Une communauté humaine ouverte aux réfugiés, adultes et enfants, a tenu bon, a résisté, sans jamais renoncer aux principes fondateurs de l'école. Elle a traversé les années noires sans perdre un seul des siens. Mieux encore, comme l'a observé un témoin, les enfants ont pu réconforter « les grandes personnes traquées, blessées, ayant perdu jusqu'à la raison de vivre ». Tel est le message de Beauvallon, aussi vivant aujourd'hui que l'école qui est le lieu de cette histoire extraordinaire."

  • "During the dark years of WWII, the French government and the German occupiers collaborated to implement their brutal policies of racial cleansing, terror and economic servitude. Tens of thousands of people threatened by Nazi roundups were looking for ways to escape. The people of Dieulefit and its neighboring villages welcomed a large number of adults and children, French and foreign, Jews and non-Jews. They were hidden, comforted and given the means to survive. In a genuine act of resistance, the local inhabitants managed to save everyone who came seeking refuge.
    Bringing to light their actions and accomplishments, to prevent that these silent heroes be forgotten by history, is the goal of this book.

    "

  • Une jeune fille de 18 ans peut-elle devenir une icône de la résistance ? La question s'est posée lors de la rencontre de Moissac, en mai 2016, dont la présente publication est le prolongement. Les participants ont réfléchi ensemble aux formes de résistance qui, en des lieux emblématiques de la métropole française, ont réussi à soustraire des adultes et enfants juifs à l'anéantissement entre 1940 et 1944.
    Dans les trois lieux d'étude retenus (Le Chambon-sur-Lignon, Dieulefit et Moissac), peut-on avancer l'idée que la résistance armée joue un rôle dans le sauvetage ? À partir de situations concrètes et de témoignages précis, comment évaluer la place des personnalités et organisations juives dans le sauvetage des juifs ?
    Cet ouvrage, où se rencontrent études, témoignages, échanges, est le fruit d'un partenariat entre l'association Moissac, ville de Justes oubliée et Réseau Mémorha

empty